Terriciae

  • Feux de glace

    Colette Andrieu

    Une vie peut basculer à cause d'une rencontre. Ici chaque rencontre amène son flot d'imprévus et pousse les personnages à faire des choix plus ou moins sensés qui font des ricochés sur les existences de chacun. Des dialogues truculents. Des décors plantés comme si vous y étiez. Vous sentezmême les odeurs et la caresse du vent sur votre peau. Et une analyse fine et drôle de la psychologie des personnages qui semblent avoir surgi de l'imagination débordante d'une romancière un peu allumée,mais qui cependant ont quelque chose de si réel qu'ils font forcément penser à quelqu'un que l'on connaît.voire à nous.
    Bref, un roman qui se boit goulument àmême la vie, où derrière une intrigue haletante grâce à des rebondissements inattendus se cache le mystère de la passion et du sens que l'on veut donner à sa vie.ou pas.

  • Une nuit, un drôle d'agitation tire Tonton de son sommeil : quatre individus sont en train de creuser son parc. L'inquiétude de voir son terrain labouré cède vite la pas à la stupéfaction : lesmalfrats sont venus déterrer le tombeau d'un pharaon dont Tonton ignorait la présence.

  • Siciliano, détective privé ? C'est un oxymore !
    Le frérot me déclare qu' « Occis mort », c'est plutôt un pléonasme.
    J'opte donc pour, « Roco and Coe : enquête, filature et recherche en tout genre ».
    C'est plus prudent si on veut attirer la clientèle, vous ne croyez pas ?
    Surtout que le quartier général de la boîte est installé dans notre bar familial : « Le Trinacrien ». C'est une manièrecomme une autre d'annoncer un Sicilien sans alimenter les stéréotypes qui vous arrivent sur la gueule sur le clanisme, le machisme, le mafiosisme, le clientélisme, et autres délicatesses du même acabit.
    Alors, en guise d'assistant, je me suis rabattu sur de la main-d'oeuvre pas étrangère du tout, les deux frangins et le Velu : un marxiste, un mordu du ballon et un quadrumane.
    Au poker, si vous choppez ce brelan, vous ne suivez pas et bien moi... j'ai suivi.
    Joseph Mazzoni, directeur à la retraite du théâtre du Merlan à Marseille nous demande de retrouver sa fille... Pourquoi pas ?
    Mais lorsque dans votre enquête vous soupçonnez une charmante personne de transgresser les trois tabous universels, l'inceste, le meurtre et l'anthropophagie et qu'en plus vous apprenez qu'elle a des faux frères et des demi-soeurs dans un joli petit village qui s'appelle « Montesquieu », vous vous poserez indubitablement la question : COMMENTPEUT-ON ÊTRE SERPENT ?

    Sur commande
  • Zone d'ombre

    Christian Perrot

    L'année 1999 a été une année charnière dans bien des domaines. Certains attendaient fiévreusement le XXIe siècle qui n'arriva que le soir du 31 décembre 2000. Les férus d'occultisme y ont reconnus le chiffre du Diable, le sinistre 666, retourné. Quant aux astronomes de tout niveau, ils ont guetté avec attention l'éclipse totale de soleil en France. Loin de ces pôles d'intérêts différents, Jo Desfourches, un détective privé aux manières singulières, est engagé pour enquêter sur une série de disparitions dans les environs de Marseille. Et pas des moindres, puisque même les passagers d'un avion de ligne écrasé demeurent introuvables. Dès le début de ses investigations, Jo Desfourches est confronté à d'autres disparitions en compagnie de l'un de ses vieux amis, le commissaire Nicolas Creuse du S.R.P.J. de Marseille. Agissant de concert, les deux hommes iront de surprises en surprises, entraînés sur la piste d'un mystérieux miroir recherché par les membres d'une secte prônant les sacrifices humains. Pourtant, le commissaire Creuse sera le plus surpris de l'affaire lorsqu'il découvrira l'incroyable secret dissimulé par son ami Jo...

  • Le suicide du maire d'une petite ville de la Creuse révèle brutalement un mal qui rongeait depuis dix ans la vie des habitants du canton :
    Des lettres anonymes envoyées régulièrement dans les foyers, distillent un poison redoutable provoquant drames en série, haine, et ressentiment. Le contenu de ces ignoblesmissives remue la boue des consciences, les secrets inavouables, la face noire des protagonistes.
    Une enquête est enfin diligentée. Elle progresse difficilement et soulève la vase nauséabonde qui recouvre une réalité faite de fauxsemblant.
    Une enquête novice s'englue lentement dans la recherche du « corbeau », véritable parcours initiatique pour ce gendarme idéaliste et romantique.

  • Tonton et son équipe décident de dérober le tableau d'un grandmaître de la peinture, Ruffy.Mais ce coup a une particularité : ils n'ont aucune idée de la valeur de ce tableau. Le seul attrait à leurs yeux, ce tableau est convoité par l'un des plus grands voleurs d'art de tous les temps. Voler la toile, et la revendre à ce bandit de haut-vol, voilà le plan.Mais pour mettre lamain sur ce tableau, il faut infiltrer la noblesse. Et c'est là que les problèmes commencent.

  • Ah ! La truande... Ses règles obscures, son code d'honneur, ses pointures, et...Tonton. Dans le Milieu, il est un modèle, une référence, la mesure étalon du grand n'importe quoi élevé au rang de science exacte. D'autant qu'il sait s'entourer, et sa fine équipe est réputée pour être à l'image du taulier.
    " Le tout est supérieur à la somme des parties ", écrivait Aristote, plagiant un autre sage dont il avait oublié le nom. Dommage, c'était du grec, et on s'y est mal préparés. Tonton, Gérard, Pierre et Mamour, pris à part, ce serait presque du repos. Mais lâchez-les en troupeau dans la nature, et les gravures des invasions Barbares feront penser à un défilé de majorettes. Parce que cette fois, Tonton et son équipe ont décidé de viser haut. Le " coup du siècle ", rien de moins. Et avec un plan ciselé, fignolé maison, histoire de rentrer dans la légende avec le double des clefs...

empty