Le Lys Bleu

  • XXX

    Xxx

    Un retour historique et religieux sur saint Nicolas, célébré par tous les enfants dans les pays germaniques et nordiques.
    Saint-Nicolas est pour les enfants du nord de la France, la Belgique et le Luxemourg ainsi que quelques pays nordiques, l'équivalent du Père Noël pour le reste du monde. Il est fêté le 6 décembre de chaque année.
    Monseigneur Lambillotte se souvient de son enfance, de la douceur de la venue de Saint Nicolas avant de nous rappeler le message que véhicule le personnage : aimons-nous !
    Découvrez ou redécouvrez l'histoire du grand saint et son message d'amour, partagé à tous les enfants du nord de la France, de la Belgique, du Luxemourg et de quelques pays nordiques.
    EXTRAIT
    Comme je vous l'ai dit plus haut, Saint Nicolas est toujours accompagné de son grand livre rouge bordé d'une croix en or par-dessus.
    Le livre contient tous les prénoms et noms des enfants, le jour de leurs naissances, la ville et la rue ou ils habitent afin de ne pas faire d'erreur si plusieurs enfants portent le même nom et prénom chaque naissance, le livre inscrit tout automatiquement par magie, malheureusement à chaque enfant qui décède tragiquement le livre les effacent afin de gagner de la place.
    Saint Nicolas a aussi cette liste sur son ordinateur portable qui fait le même travail mais comme on ne sait pas trop se fier à la technologie, il ne se sépare presque jamais de son bon vieux livre classique, on est jamais à l'abri d'un incident, une panne, un virus, etc.
    Mais comment ça fonctionne??
    Tout simplement, juste par la magie de Saint Nicolas
    Le Grand Saint ouvre son livre, les enfants qui sont inscrits par ordre alphabétique, leurs noms s'illuminent comme une sorte de lumière pure et blanche (symbole de l'innocence des enfants par le coeur), Saint Nicolas sait automatiquement si cet enfant a été sage, obéissant et s'il a bien travaillé à l'école, s'il apprend bien ses leçons, est bon élève, fait du sport ou pas...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Mgr Raphaël Christophe Lambillotte est évêque de la Mission Gallicane Saint François d'Assises.

  • Nous vivons dans un monde de violence « ordinaire » ou pénalement condamnés, quelle que soit la sphère dans laquelle nous évoluons. Ce sujet reste encore tabou malgré les chiffres alarmants. Enracinée ou hors sol a pour volonté de retracer une partie de la vie personnelle de Gaëlle Gervier, où bon nombre de lecteurs se retrouveront, et quel a été son chemin vers la résilience. Il est brut, sans tabou et laisse d'abord voir une descente aux enfers mais aussi des pistes de réflexion quant à la reconstruction de soi et l'acceptation de notre identité.

  • J'ai vingt ans. Mon père est l'amour de ma vie. Je m'appelle Rubis.
    Rubis comme la pierre de joaillerie ! Rubis comme le bijou des rois, des dragons et des chimères. S'il vous plaît, ne souriez pas : à lui seul, ce prénom hors du temps, hors des modes et hors de tout, résume mon destin.
    J'ai de vilaines pensées, autour de moi les méchants tombent comme des mouches. Je n'ai aucune excuse : je suis née dans l'un des plus beaux quartiers de Paris. Donc loin de la Vologne et du petit Grégory. Ce qui précède ne vaudrait pas la peine d'être exposé, si ma vie n'avait pas basculé en une fraction de seconde.
    Si je vous effraie, reposez ce bouquin ! Refermez ce livre avant qu'il ne soit trop tard : j'ai un don particulier pour entraîner les autres dans des aventures de dingues ! Ce n'est pas le journal de Bridget Jones, la complainte d'une femme de quarante piges que son mari a larguée pour une minette de vingt ans, ou les avatars savoureux d'une éditrice qui n'aimait pas lire.
    Peu importe la manière dont je me fringue, le diable ne s'habille pas forcément en Prada : ma descente aux enfers est édifiante, et débute le 11 septembre 2011 alors que le soleil se lève sur le Massachusetts.

  • Cette année 2020 ne ressemblerait décidément à aucune autre : pendant ce printemps insolent qui inonderait de lumière les parcs et nos jardins, nous tenterions de réinventer du sens à notre existence. Confinés dans ce qu'on appellerait « la cabane » en mars, puis en octobre à nouveau, nous allions devoir vivre avec cette nouvelle donnée : plus rien ne serait comme avant et la pandémie durerait longtemps.
    Dans cette drôle de guerre contre la Covid, je déciderais de partir en résistance, de partager mes sentiments et mes émotions avec l'arme que je manie le mieux : la plume. C'est léger comme l'espoir, une plume. J'écrirais donc des chroniques quotidiennes sur Facebook pour envoyer des bulles d'oxygène et de joie à ceux qui me liraient.
    C'est qu'on n'allait pas se laisser aller ! On allait voir ce qu'on allait voir ! Ce moment serait celui des victorieux, de nous tous qui, modestement, allions lutter, chacun à notre manière, pour traverser cette épreuve et prouver que l'humanité n'est pas un vain mot.

  • Les bras en croix

    Patrick Morel

    Lorsque le lieutenant Gantier se vit proposer de prendre sous son aile la jeune Lise Cortella, il n'imaginait pas plonger dans un passé aussi douloureux. De bras baladeurs essaimés par un serial killer au périple de diamants en provenance d'Afrique, de rancunes tenaces en secrets bien gardés, du suicide d'une figure emblématique de la police au quotidien de gosses de banlieue, rien ne lui sera épargné. On est alors bien loin de l'image rassurante de Rouen, cette ville aux cent clochers. Quand, de surcroît, il doit faire face à la disparition de sa supérieure, la flamboyante capitaine Mertz, sa vie va définitivement basculer dans une dimension irrationnelle.

  • Millie

    Amelie Romarin

    Manon est bibliothécaire et elle croise toutes sortes de gens : normaux, chics, moins bien élevés...
    Parmi eux, il y a cette femme qui dépose sa fille, Milena, à chaque fois qu'elle va faire ses courses. Mais un jour, la mère ne vient pas la rechercher.
    Pourquoi ? Un oubli ? L'Alzheimer ? Que faire ? Comment Manon va-t-elle réagir face à cette situation et à cette préadolescente de 11 ans ?
    Surtout lorsque la petite fille lui avoue que sa mère ne l'aime pas...
    Comment croire de tels propos ? Quelle est l'histoire de Milena ? C'est ce que Manon s'apprête à découvrir...

  • Chassé croisé retrace six années du parcours d'Abdel Karim, un jeune casablancais qui arrive en France pour rejoindre sa jeune épouse franco-marocaine.
    Un parcours qui semble au départ se dérouler sous l'oeil attentif et bienveillant d'une fée nommée Providence.
    Naturellement, l'adversité ne tardera pas à s'inviter, drainant avec elle, son cortège de difficultés voire de souffrances.
    Elle porte, à chaque défi, le germe d'une sagesse. Abdel Karim, tel un Candide des temps modernes, est sur son chemin d'apprentissage.
    Ce roman est le fruit d'une espérance, celle de contribuer par la sensibilité romanesque à tracer les chemins de la concorde entre les identités, entre les cultures.

  • Les histoires de ce recueil, destiné aux enfants, reprennent les aventures des divinités et héros de la mythologie grecque. Elles invitent le jeune public au voyage et à la découverte de ce monde fantastique qui était la base de la civilisation de la Grèce antique. De la sagesse d'Athéna aux métamorphoses de Zeus, du courage d'Andromède à la cupidité de Midas, de la beauté d'Hélène aux périples d'Ulysse, ces histoires et anecdotes contribuent, au plaisir de tous, à l'ouverture et à la compréhension de notre monde, ainsi qu'aux valeurs et morales qui le composent.

  • Une balade sur l'Atlantique entre Cap-Vert et Tobago.
    Un prétexte pour écrire un petit livre dont je me servirai pour digresser, régler quelques comptes, parler de tout et de rien en me regardant le nombril.

  • Route sans fin

    Denis Parisot

    La route est sans fin pour qui s'attache à résister aux bourreaux. Grand-père et grand-mère et tant d'autres encore étaient engagés totalement, sans la moindre hésitation, à la recherche de ce que l'humanité peut offrir de plus digne. Une étrange sensation s'est peu à peu emparée de l'auteur, mêlant l'envie de connaître, la peur de savoir, l'admiration pour les êtres d'hier et d'aujourd'hui. Son enfance s'était déroulée apparemment sans la moindre douleur de manque affectif. Tout était normal. Grand-père était mort pendant la guerre. Grand-mère n'en parlait que très rarement et jamais ne montrait une larme. Voilà, rien de troublant au premier abord pour les âmes enfantines : un simple fait. Survint un beau jour, vers la quarantaine bien sonnée, une incompressible souffrance. Un dialogue s'était instauré avec grand-père, le Résistant. L'héritage se faisait chaque jour un peu plus insistant, au point de mettre en route une écriture « flottant » entre passé vérifié ou imaginé et présent. Ils ont volé grand père, ils ont abîmé grand-mère et tant de héros ordinaires. Ils n'ont fait disparaître personne. Ils sont dans les mémoires des descendants, inaltérables, inoubliables. Ils vivent. Grand-père avait pris la main du petit fils. Merci, Grand père.

  • L'élément e

    Marc Tettiravou

    Cet essai tente de ne plus opposer la Science à la Spiritualité. La communication atemporelle devient rationnelle grâce à une construction logique et établit le lien continu avec le raisonnable. Un récit de la vie de tous les jours et une pensée sur la raison d'être, vue à travers cette nouvelle donnée de la logique intemporelle. La fragilité de la sensibilité et la force de la raison conduisent ce texte... d'espérance.

  • Découvrez le récit authentique de 8 années de policier-coopérant à l'étranger.
    Après 24 ans de police judiciaire en France, l'auteur a voulu donner un nouveau sens à son métier et est parti exercer à Madagascar puis au Sénégal.
    Au travers de nombreuses anecdotes, il nous fait découvrir l'expérience de ce travail de policier peu ordinaire au sein de deux polices de deux pays francophones.

  • Vénus et Rafaella n'auraient jamais songé voyager jusqu'en Italie sans leurs parents.
    Ces vacances, elles les imaginaient pour quatre.
    Mais après leur disparition tragique et alors qu'elles n'ont plus aucune famille elles découvrent l'itinéraire préparé avec soin par leur père, une liste d'hôtels réservés et quatre enveloppes correspondant aux quatre étapes du voyage.
    Une surprise, sans doute, qu'il leur réservait.
    Il n'en faut pas davantage pour convaincre les jumelles complices de prendre la route.
    Leur périple prend l'allure d'un road-movie : elles rencontrent Michel et Liliane, deux motards bien trop vieux pour se rouler des pelles mais qui ne perdent aucune occasion de se donner en spectacle, ainsi que Victor, quadragénaire dépressif qui tente de se suicider en se jetant sous leurs roues.
    Ce pot-de-colle égoïste et encombrant ne les quittera plus.
    Les révélations tombent au rythme des enveloppes jusqu'à ce que les deux jeunes filles aient reconstitué un puzzle inattendu.

  • « Tu es bipolaire »   C'est un psychiatre qui m'a dit ça. Il a ajouté ensuite que j'étais malade mental et qu'il allait falloir que je prenne un traitement médicamenteux lourd en effets secondaires toute ma vie. Je n'ai que 20 ans... Depuis quatre jours maintenant, je suis enfermé dans une des chambres de l'hôpital psychiatrique de Limoges. Ma fenêtre est verrouillée et je n'ai pas le droit de sortir de l'unité. Je ne comprends pas bien ce qu'il m'arrive. J'ai fait une dépression il y a quelques mois qui m'a obligé à arrêter des études d'ingénieur, mais c'est derrière moi. Je vais maintenant très bien et je n'ai qu'une envie, c'est mordre la vie à pleines dents. J'ai plein de projets, plein d'énergie, et pourtant, mes parents se sont inquiétés. Ce sont eux qui m'ont amené là. Ils trouvaient que j'étais trop speed et que je faisais n'importe quoi. D'accord, mon compte bancaire est à découvert depuis plusieurs semaines, mais ça va se résoudre très vite. Je fais de la contrebande de cigarettes avec l'Andorre, dès que j'aurai vendu mon stock, ça rentrera dans l'ordre. Je ne comprends vraiment pas pourquoi ils disent tous que je vais mal.   C'était il y a quinze ans, j'entendais le mot bipolaire pour la première fois de ma vie. Je découvrais alors cette maladie et les conséquences qu'elle entraînait sans en mesurer réellement l'ampleur. Durant les sept années qui ont suivi, j'allais enchaîner près d'une dizaine d'hospitalisations et cumuler plus d'une année et demie passée dans une chambre d'hôpital. Lorsque j'étais au plus mal, j'étais avide de témoignages dans lesquels je me serais reconnu. Rétabli depuis près d'une dizaine d'années, je vous livre maintenant le mien. J'espère que vous y trouverez des armes pour dompter votre trouble bipolaire ou celui de l'un de vos proches.

  • Il est parti à l'autre bout du monde, alors elle quitte tout, sa famille et ses amis, pour se réfugier dans les montagnes de l'Ardèche.
    Ce qui l'attend : le retour à l'essentiel. D'abord l'amitié, quand elle fait la connaissance de Grâce et de sa famille, mais aussi profiter du temps qui passe, se confier et guérir.
    Puis la rencontre avec Jonathan, le patriarche du Château dont les vins ont une renommée internationale. Enfin, elle rencontrera Guillaume, le maître de Chai du château, avec qui elle choisira de vivre enfin l'amour avant de lui révéler la vérité, le secret de Jonathan...
    Un récit parfumé, mêlant les odeurs de la forêt, la cuisine, le vin et une petite musique de nuit bien mystérieuse.

  • L'edelweiss d'or

    Alain Chanudet

    Près d'un lac des Pyrénées, une jeune femme hagarde confie à un promeneur avoir tué son mari. Feu Martial Rouyère est un personnage emblématique de la ville, un ancien international de rugby et homme d'affaires. Le nouveau commissaire de Mazillac chargé de l'enquête, Patxi Aramburu, épaulé par ses deux adjoints, découvrira que le défunt cultivait de nombreuses inimitiés. Toutes apparaissent comme de réels mobiles faisant de leurs porteurs des coupables potentiels. Au sein d'une petite ville au coeur de la Bigorre, nichée au pied de Pyrénées, riche en personnages hauts en couleur et vibrant pour son équipe de rugby qui vole de succès en succès, l'enquête va se révéler complexe et apporter son lot de surprises au trio de policiers.

  • Les chroniques de la vie ordinaire sont composées de quatre tomes évoquant les aventures d'une existence commune : la maladie en prose dans Nature et contention, l'amour en poèmes dans Un amour de renard, la tourmente également en poèmes dans Le gouffre et le bonheur en prose poétique dans À la conquête du bonheur.
    Inspiré de sensations et sentiments authentiques, cet ouvrage vous ouvrira les portes d'un coeur provocateur et fier, mais aussi doux et gentil. Avec piquant et amour, le regard que vous porterez sur ces mots mettra en lumière cette oeuvre innocente.

  • Comment réagiriez-vous si, le jour de vos 18 ans, vous receviez une longue lettre de votre mère biologique alors que vous avez été adoptée, quelques jours après votre naissance, avec pour seul renseignement, un prénom ? Cela ne troublerait-il pas votre vie ? Cela ne vous pousserait-il pas à faire des recherches ? Voilà toute l'histoire d'Anaëlle. Après la réception de cette lettre signée « Ta maman qui t'aime » commencent alors pour Anaëlle plusieurs mois de questions, de doutes, d'espoirs déçus, plusieurs mois où elle devra, malgré tout, continuer à vivre, plusieurs mois pour espérer reconstituer ses origines et se construire un avenir, tel un arbre qui ne peut se développer que lorsque ses racines sont bien ancrées.
    />

  • Pascal Dompierre marche sur un quai de Seine à Paris un soir pluvieux d'automne.
    Appuyé sur sa canne, ce vieux monsieur affaibli descend péniblement les quelques marches qui le mènent au plus près du fleuve, sous le tablier métallique du Pont au Double.
    Tout à coup, il s'arrête. À deux pas, une femme qu'il ne reconnaît pas le menace d'un revolver pointé sur lui. Entre eux s'engage un face-à-face qui va durer toute une nuit.
    Au cours de cette nuit, en ce même lieu, Pascal va faire défiler sa vie d'homme puissant et craint pour comprendre les mobiles de cette femme.

  • Un corsaire à la gifle facile, une famille nombreuse à l'abordage d'une maison insalubre d'authenticité, un pansu professeur d'hypokhâgne, un Noël breton imbibé d'amour et d'alcool, des oraux sous hormones, des poubelles spirituelles La-vie-est-ici #les-déchets-haut-marnais-adeptes-de-developpement-personnel, une maman Mont-Blanc et un Papa-Pillon, un baby-blues sur fond de désert médical, une 2CV remplie de cartons et de bergers allemands, une gynéconne, une mauvaise rencontre, un petit collège rural à la conquête de l'Angleterre, des bébés partis trop tôt, des coutures post-partum sur périnée-périmé et un service de réa un soir d'été...
    Voilà la liste non exhaustive des conséquences du rêve de liberté d'un compagnon d'Emmaüs et de sa fiancée bien rangée, quittant la ville et le soleil du Sud pour s'installer à la campagne, en plein coeur de l'hiver.

  • Olivia, jeune femme franco-italienne, pétillante et passionnée de chevaux rencontre Paul, vétérinaire réputé et charismatique. Le coup de foudre est inévitable.
    Lorsque Paul accepte un poste à l'université de Palerme, Olivia le suit et ils créent ensemble une écurie de chevaux à Selinunte, petite commune de la côte ouest sicilienne.
    Très vite, Olivia est partagée entre la formidable qualité de vie que lui offre cet exil et un sentiment de solitude qui la ronge un peu plus chaque jour.
    Paul, rugueux et énigmatique, ne lui facilite pas les choses. Peu à peu, la violence psychologique puis physique s'installe dans la vie d'Olivia. Commence alors un combat effroyable : réagir, subir, résister, accepter, se cabrer, se soumettre.
    /> Elle jongle avec ses états d'âme. Tantôt optimiste, tantôt dévastée, sa vie devient une succession de couleurs jusqu'à ce qu'un évènement dramatique lui donne la force de se libérer de ses chaînes.
    La femme arc-en-ciel traite, entre rires et larmes, d'un sujet plus que jamais d'actualité : les violences faites aux femmes.
    Olivia mène un combat vécu par bon nombre de femmes qui, longtemps perdues dans leurs contradictions, trouvent malgré tout la force de se relever.

  • Lumière bleue

    Xavier Cerf

    Après le décès de sa mère, la jeune Clara se retrouve seule et doit se débrouiller dans une ville gigantesque et totalement sclérosée.
    Les livres n'y sont plus tolérés et la misère y est prépondérante.
    Au gré des rencontres, la jeune fille va devoir survivre, accompagnée d'un vieil homme qui tente de redonner goût à la lecture à une population ankylosée.
    Plusieurs destins vont se croiser : Candice qui enchaîne les emplois mal rémunérés dans des banlieues misérables ; Christian qui n'a plus de souvenirs ; une petite fille qui écrit sur commande, dans un troquet, pour le plaisir des gens.
    Tous ces personnages vont se connaître, cheminer, se confronter au monde inhumain de la lumière bleue, avec en toile de fond la menace de la destruction de la culture et de modernes autodafés.

  • Un beau matin, Jean-Baptiste pose sa planche sur les flots mythiques du Nil et part à l'aventure en solo, sans autorisation, se faisant inviter chaque soir chez les pêcheurs et les paysans du fleuve. Dans ce paysage magique, loin des routes, il découvre un mode de vie paisible et familial, des gestes quotidiens inchangés depuis 2000 ans. À ceci près qu'on l'invite aussi sur WhatsApp et Facebook... Ce récit de voyage raconte l'Égypte mais aussi le Stand Up Paddle que le club Le Grand Huit s'est amusé à développer avec originalité dans nos plus beaux paysages urbains. Jean-Baptiste donne envie, en citoyen du monde, de dépasser nos peurs de l'étranger et de l'aventure.

  • Encre du coeur

    Kevin Pinton

    Écrire est une invitation au voyage qui permet au lecteur d'ouvrir les portes d'un nouveau monde. C'est également un outil thérapeutique pour transmuter nos « problèmes » en « expériences » afin d'en extraire son essence, son vrai sens. Peu importe la destination, c'est le chemin parcouru qui présente le plus de valeur pour notre âme. Ne croyez pas un mot de ce qui se trouve dans ce livre ! Faites-en l'expérience ! Ce livre est un recueil de réflexions à propos de plusieurs thématiques comme l'amour, le hasard, la santé, le pardon, le confort... À votre tour d'être cré-acteur de votre réalité ! Bon voyage !

empty