La Musardine

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans
    Nouv.

    Histoire de la bergère

    Léo Barthe

    • La musardine
    • 21 April 2022

    Des histoires qui se colportent, celle de la bergère?est sûrement la plus sensuellement édifiante qui soit. Comment ne pas succomber au charme vénéneux de l'impudente «?fieffée fille?», à la blancheur laiteuse de sa chair qui se pose sur un lit d'orties tout en pissant au vu et au su d'un bouvier vagabond éberlué ? S'ensuivront entre eux des amours sauvages et bestiales, champêtres, au son du «?clapotis salace du sexe affamé?». Mais la vie et les jalousies des «?autres?», fatalement, s'interposeront.
    À la fin, vous vous croirez éreintés par tant de folles cabrioles dans les prés ; ce n'est pourtant qu'une mise en bouche, car vous lirez, fiévreux, la suite, avec l'Histoire de la bonne et l'Histoire de l'affranchie.
    La trilogie De la vie d'une chienne est un chef-d'oeuvre absolu de la littérature érotique dans lequel les désirs les plus crus épousent la langue la plus raffinée. Il y a des mariages plus qu'heureux que l'on ne s'explique jamais : c'est tant mieux.

  • La philosophie dans le boudoir

    Donatien-Alphonse-François de Sade

    • La musardine
    • 14 June 2018

    Ne pourrait-on, ne devrait-on lire qu'un seul texte de Sade, c'est incontestablement La Philosophie dans le boudoir qu'il faudrait choisir. « En premier lieu », a écrit André Pieyre de Mandiargues, « parce qu'il me semble que celui-là est aussi superbement que joliment rédigé ». Et c'est vrai. Il règne d'un bout à l'autre de ce livre un bonheur d'expression, une allégresse, un humour (quelquefois assez noir, mais c'est Sade, dont les audaces extrêmes ne se lisent pas comme La Semaine de Suzette !), capables de plonger le lecteur dans une jouissance pareille à celle qui, manifestement, a transporté l'auteur pendant qu'il l'écrivait.
    Mais aussi, cette Philosophie dans le boudoir présente la particularité de concentrer en un seul volume ce que Sade a produit de plus brillant, en même temps que de plus profond. Jamais son étonnante « façon de penser » ne s'est exprimée plus nettement, plus hautement. Lecture brûlante ? « je ne m'adresse qu'à des gens capables de m'entendre », écrit-il, « et ceux-là me liront sans danger ».

    Que dire de Donatien-Alphonse-François de Sade (1740-1814) ? Une courte biographie n'y suffirait pas et n'apporterait rien de plus : il n'est personne qui n'ignore plus son nom comme faisant partie des auteurs dits « majeurs ».

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Les soeurs à l'envers ; et autres textes inédits

    Pierre Louys

    • La musardine
    • 26 August 2021

    Une visite dans un bordel spécialisé dans les fantasmes sodomites de l'auteur ? Tribadisme entre deux amies ? Orgie échevelée au sein d'une famille des bas-fonds populaires ? Méthode d'éducateur en obscénité ? Qu'il s'agisse de prose, de théâtre ou d'études, l'effet reste le même : chez Louÿs, les configurations érotiques sont sans limite d'imagination et la crudité du langage propre à surprendre le plus aguerri des lecteurs contemporains. Un régal !

    Il n'est plus à démontrer que l'oeuvre érotique de Pierre Louÿs est la plus féconde et la plus subversive de la littérature française. Mais il reste encore une part importante d'inédits à publier : en effet, de nombreux textes disparurent au décès de l'auteur d'Aphrodite et de La Femme et le Pantin dans le « second rayon » de bibliophiles peu partageurs... Avec Les Soeurs à l'envers, la patience des lecteurs est enfin récompensée grâce à la perspicacité d'Alexandre Dupouy, dénicheur de manuscrits autographes, qui nous offre des pans encore jamais lus de la joyeuse et franche pornographie de cet incomparable érotomane.


    Édition établie, annotée et présentée par Alexandre Dupouy, illustrée de pages manuscrites de Pierre Louÿs.
    Contient : Les Soeurs à l'envers, Elle savait des raffinements, Vivienne et Made, Le Sentiment de la famille, Service de nuit, Fifi et Monsieur Luc et La Petite Méthode de vulve, seule ou à deux.

  • Confession sexuelle d'un anonyme russe

    Anonyme

    • La musardine
    • 16 September 2007

    " Un chef-d'oeuvre érotique ". C'est dans ces termes que le célèbre écrivain et critique anglais Edmund Wilson recommandait cette Confession sexuelle à Vladimir Nabokov, illustre auteur de Lolita. On n'a jamais connu l'identité du Russe de bonne famille qui en envoya le texte au grand sexologue Havelock Ellis un peu avant la Grande guerre, en lui écrivant : " Je me suis dit que peut-être quelques-uns des renseignements que je vous donnerais pourraient présenter pour vous un intérêt psychologique. Je crois que ma vie sexuelle pendant mon enfance a été assez extraordinaire par son intensité... Pendant les grandes vacances, j'avais à ma disposition, pour ainsi dire, tout un harem. Je trouvais toujours des dames prêtes à "m'éclairer sexuellement". Je pratiquais toujours avec succès la méthode qui consistait à feindre mon innocence, ma naïveté absolue. Je voyais que c'était un moyen presque infaillible pour " allumer " les dames et leur donner des idées libidineuses ".

  • Ne dis pas que tu aimes ça

    Céline Tran

    • La musardine
    • 17 February 2022

    « On me demande souvent comment j'ai pu faire de tels choix, celui de tomber dans le X et celui d'en sortir. On me demande aussi souvent comment j'ai pu y prendre du plaisir. Pour la bonne morale, il aurait été plus acceptable de subir. Il est des réponses d'interview qui tiennent en une phrase, et puis il y a la réalité qui en comporte mille. Un choix repose sur une histoire, des humeurs, des contextes. Sur la volonté grisée par le désir. Celle d'une petite fille qui veut trouver sa place. D'une adolescente qui a innocemment revendiqué son droit à aimer ça, et qui pourrait être votre ancienne camarade de classe, votre fille ou votre petite soeur. » Pendant des années, Céline Tran a été, sous le nom de Katsuni, un objet de désirs et de fantasmes. Mais son récit va bien au-delà de ce que fut son travail. C'est celui d'une femme qui n'aura eu de cesse de construire son identité en privilégiant la prise de risque et l'expérience.

  • La Vénus à la fourrure

    Leopold Von Sacher-Masoch

    • La musardine
    • 29 November 2012

    Séverin est un jeune gentilhomme épris d'idéaux romantiques. Il voue une passion déraisonnée pour la figure antique de Vénus. Lorsqu'il rencontre Wanda, jeune femme à la beauté ensorcelante, elle lui apparaît comme l'incarnation de la déesse de l'amour. Entre eux se noue une relation défiant les normes admises. Il devient son esclave et jouit de ce jeu de domination. Uni par un contrat établissant sa soumission, Séverine suit sa « Vénus à la fourrure » au gré d'un itinéraire qui les mènera des Carpates à Florence. Peu à peu, leurs liens vont s'étioler et leurs rapports prendront une tournure des plus dangereuses...



    Paru en 1870, La Vénus à la fourrure est bien plus qu'un classique de l'érotisme : il s'agit de l'oeuvre fondatrice du masochisme. Si la recherche du plaisir charnel à travers la souffrance n'était pas chose neuve au XIXe siècle, aucun ouvrage n'avait su exprimer cette conception de la jouissance avec autant de maîtrise. À tel point que cette pratique doit son nom à l'auteur du livre, Léopold Von Sacher-Masoch.

  • Histoire de Juliette, ou les prospérités du vice t.1

    Donatien-Alphonse-François de Sade

    • La musardine
    • 19 March 2020

    Un roman essentiel du marquis de Sade, qui lui valut d'être jeté en prison !
    L'Histoire de Juliette, ou les Prospérités du vice, un des plus rares romans de Sade, suivit de peu Justine ou les Malheurs de la vertu. La publication de ces deux ouvrages valut au Divin Marquis (1740-1814) son arrestation sur ordre de Napoléon et son incarcération sans procès à l'asile de Charenton durant les treize dernières années de sa vie. Entre narration, dialogues philosophiques et scènes de coïts très violentes, Sade confirme avec Juliette son talent à exhiber la part la plus immonde des hommes tout en abordant des réflexions précieuses sur la société. Juliette, au contraire de sa larmoyante soeur Justine qui n'obtient que des injustices pour prix de sa vertu, est une nymphomane amorale dont les entreprises lui valent le succès et le bonheur. Sade confirme dans ces pages qu'il était un auteur inexorablement et absolument libre : c'est de cette subversion qui l'emporte sur l'obscénité qu'il dut payer le prix tout au long de sa vie...
    L'Histoire de Juliette " est assurément le roman le plus significatif, le plus réussi de Sade. Dans les précédents, les femmes n'y sont que des figurantes passives, tandis que dans celui-là on trouve une galerie de libertines implacables qui tiennent tête à des libertins fabuleux. [...] On ne peut aller plus loin dans l'horreur sexuelle qu'il ne l'a fait en pensée. La performance de l'écrivain fascine même lorsqu'on désapprouve son libertinage destructeur ". Sarane Alexandrian, Histoire de la littérature érotique, Seghers, 1989.

  • Contes interdits

    Jean de La Fontaine

    • La musardine
    • 31 October 2007

    Interdits en 1675 par le lieutenant de police Gabriel Nicolas de la Reynie, ces Contes jetèrent sur la carrière de Jean de La Fontaine, pourtant fort apprécié pour ses Fables, un voile d'indignité. Par la suite, on le força même à renier ces écrits en confesse, et devant l'Académie Française ! Sans compter les critiques puritaines qui le suivirent jusqu'à sa mort.

    Quelques siècles plus tard, il nous reste le privilège de ces textes gaillards et hardis, amusants et enlevés, plus fripons que cochons, et en filigrane, les moeurs d'un siècle où les ecclésiastiques fornicateurs ne manquaient pas...

  • Histoire de Juliette ou les prospérités du vice t.2

    Donatien-Alphonse-François de Sade

    • La musardine
    • 24 September 2020

    Voici la suite de l'Histoire de Juliette (Tome 1, Lectures amoureuses n° 227) qui poursuit ses pérégrinations sous la plume de Sade, dont l'imagination morbide s'affermit de page en page, de même que ses réflexions philosophiques gagnent en profondeur et en subtilité... Aucune forme de dépravation n'échappe à Juliette, entourée de libertins au moins aussi féroces qu'elle et de femmes dont les passions macabres dépassent l'entendement?!
    Le crime paie-t-il ? Assurément pour Juliette, qui finit ses aventures riche de tous ceux qu'elle a dépouillés, aux côtés de Noirceuil, nommé Premier ministre par le roi en récompense de sa carrière criminelle. Juliette prend les rênes du gouvernement en sa compagnie, ressassant son principe que « le vice amuse et la vertu fatigue ». Sans conteste, Juliette est le personnage féminin le plus autonome et le plus intelligent de la littérature du xviiie siècle. Mais il faut avoir le coeur bien accroché pour s'en apercevoir...

    Faut-il encore présenter Sade (1740-1814) ? Sûrement pas. Mais relever que l'Histoire de Juliette est indisponible dans son intégralité depuis des lustres (hormis dans la Pléiade), ça oui ! La collection «?Lectures amoureuses » comble enfin ce vide, Jean-Jacques Pauvert estimant que Juliette est « la plus importante entreprise de librairie pornographique clandestine jamais vue dans le monde ».

  • Comment draguer la catholique sur les chemins de compostelle

    Etienne Liébig

    • La musardine
    • 22 February 2007

    Étienne, le narrateur de ce guide hors du commun, pantalon à grosses côtes et sac au dos, n'hésite pas à se sacrifier pour suivre le pèlerinage qui, de Vézelay à Compostelle, perpétue selon lui l'archaïsme de la pensée et la soumission au destin. Appuyé à son bâton de pèlerin, Étienne a plus d'un tour dans sa besace pour approcher au plus près les corps croyants de cette vaste communauté en marche... Le constat est hilarant : la chair est faible, on s'en doutait, mais elle est tout sauf triste...

  • Oeuvres érotiques complètes

    Guillaume Apollinaire

    • La musardine
    • 15 January 2015

    En 1934, soit seize ans après sa mort, paraissent - sous le manteau - Les oeuvres érotiques complètes de Guillaume Apollinaire. Cet ouvrage constitué de trois tomes comprenait Les Onze Mille Verges, Les Exploits d'un jeune Don Juan et Poésies. Il n'a jamais été réédité tel quel depuis.
    Hormis les poésies où le génie d'Apollinaire dépasse tout entendement, le texte phare demeure incontestablement Les Onze Mille Verges, jugé « plus fort que le marquis de Sade ». Les pérégrinations du prince Vibescu sont ponctuées de scènes particulièrement inconvenantes, décrivant dans une « joie infernale » toutes les facettes de la sexualité avec une volonté évidente d'éclectisme : sadisme, masochisme, ondinisme, onanisme, saphisme, vampirisme et surtout surréalisme qui, sublimant la crudité du récit, transcende l'humour placé au tout premier plan. Avec Apollinaire, la question est désormais posée : tout compte fait, l'Enfer ne serait-il pas joyeux ?

    Voici donc l'intégralité des textes érotiques de Guillaume Apollinaire, ce précurseur de toutes les avant-gardes, augmentés d'analyses permettant de rendre accessible et de clarifier cette oeuvre licencieuse, reconnue comme la plus marquante du xxe siècle.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Deux jours avec lui

    M-A Chabarni

    • La musardine
    • 8 July 2021

    Elle a 26 ans, un nouveau corps, une nouvelle maison et une furieuse envie de profiter de la vie.
    Il en a 28, il est militaire, bisexuel et curieux.
    Tous les deux s'abordent et se chauffent sur Internet. Ils conviennent de passer un week-end entier au lit, puis de ne jamais se revoir. Mais en se mettant à nu devant cet inconnu aussi beau que sensuel, la narratrice ne s'attend pas aux bouleversements que cette relation va provoquer chez elle...

    Ce premier roman de M-A Chabarni est un récit autobiographique, un huis clos érotique prenant, qui donne à lire, sans fard ni pudeur, l'éclosion d'une passion charnelle et, à travers cette dernière, la libération d'une femme au douloureux passé.
    Un texte à lire d'une traite, pour vivre au plus profond la furtivité et la puissance de cette rencontre. Que l'on n'oubliera pas une fois le livre refermé.

  • Le nécrophile

    Gabrielle Wittkop

    • La musardine
    • 10 January 2003
  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    La culotte

    Esparbec

    • La musardine
    • 11 March 2021
  • Teleny

    Oscar Wilde

    • La musardine
    • 21 September 2017

    Ignoré (très volontairement) pendant longtemps de ses biographes, Teleny ?est pourtant un des meilleurs romans d'Oscar Wilde, en tout cas celui où il livre le plus librement sa nature sexuelle profonde et contradictoire.
    Conçu semble-t-il au début comme une sorte de jeu littéraire érotique avec certains de ses amis, Teleny ?fut très vite repris totalement par Wilde lui-même, et publié clandestinement à Londres - à très petit tirage et hors de prix. Et traduit à Paris (toujours clandestinement, évidemment) seulement en 1934.
    Or Teleny est probablement le roman le plus révélateur de Wilde, et avant tout, répétons-le, à travers des audaces sexuelles où la clandestinité lui permet de s'aventurer plus franchement que jamais. Si l'on n'a jamais encore découvert Oscar Wilde, c'est par Teleny ?qu'il faut commencer.

  • Le cahier noir

    Joë Bousquet

    • La musardine
    • 22 February 2018

    Touché par une balle allemande à la colonne vertébrale le 27 mai 1918, à vingt-et-un ans, Joë Bousquet va rester paralysé de la ceinture aux pieds jusqu'à sa mort en 1950. Il écrit, se fait connaître. Des peintres, des écrivains, des philosophes le visitent : Éluard, Aragon, Bellmer, Gide, Valéry, Alquié, Jean Paulhan, Dubuffet... Naturellement, il attire aussi beaucoup de femmes, jeunes et jolies, autour de son corps infirme. Des lettres passionnées s'échangent, où parfois Joë Bousquet laisse passer l'expression de la violence sexuelle qui l'habite. Le Cahier noir, qu'il gardait secret, publié 39 ans après sa mort, met en scène une suite de tableaux haletants et brûlants que l'on n'oubliera plus, un ressassement obsessionnel de scènes où se mêlent voyeurisme, sadisme, rites pervers et sodomites. Ouvrage fantasmatique entre tous, Le Cahier noir pourrait être qualifié de texte visionnaire sur l'amour, halluciné et chimérique.
    Joë Bousquet a vu dans sa blessure un véritable destin et a transformé son accident en une condition poétique allant souvent jusqu'à l'hermétisme. Néanmoins, beaucoup de personnes se pressaient autour de ce lumineux malade qui disait : « La matière existe à peine au regard de ce que l'esprit est capable de matérialiser ».

  • Opus pistorum

    Henry Miller

    • La musardine
    • 19 April 2018

    Écrit secrètement vers 1941 pour un intermédiaire de Virginie spécialisé dans la vente (clandestine, bien sûr) de manuscrits érotiques à de riches amateurs, Opus pistorum est l'un des livres les plus carrément obscènes d'Henry Miller, qui a pu donner libre cours à sa sensualité dans le récit de cette « grande dérive érotique sous les toits de Paris », le Paris où Miller vécut de 1930 à 1939. Retrouvé après sa mort en 1980, le texte ne devait en être publié aux États-Unis qu'en 1983. On y retrouve les personnages des deux Tropiques - Cancer et Capricorne -?: Alf, Tania, Sid..., pour une odyssée du sexe encore plus débridée par la clandestinité de l'écriture, une galerie de portraits sexuels d'hommes et de femmes déclinant leurs fantasmes à toutes les sauces, d'une inconvenance particulièrement jubilatoire...
    La traduction française d'Opus pistorum était devenue introuvable.

  • Alice et autres nouvelles

    Anaïs Nin

    • La musardine
    • 17 June 2010

    " Vers 1940, fut publié un des plus curieux livres érotiques confidentiels jamais parus aux Etats-Unis. A la différence de la grande majorité de la production érotique d'alors, la fiction en était d'une sensualité extrême (...) et l'écriture d'une habileté quasiment inconnue à l'époque dans ce genre littéraire (...). Même dans leurs passages les plus descriptifs, les plus sexuellement explicites, il est difficile de qualifier ces récits d'obscènes ou de pornographiques. Ils sont simplement trop bien écrits pour cela (...). Au fil des ans, ce recueil a presque été oublié.
    Personne n'a déclaré ouvertement en être l'auteur, et jusqu'à la présente édition, seuls ceux qui ont eu la chance de trouver un exemplaire de cet ouvrage original de plus en plus rare, ont pu savourer le raffinement du plaisir qu'il offre. " (C.J. Sheiner, New-York) Attribué à Anaïs Nin, auteure incontournable de la littérature érotique féminine, cet ouvrage, traduit pour la première fois par La Musardine en 1999, est l'un des plus grands succès de la collection Lectures amoureuses.

  • La demeure des lémures

    Léo Barthe

    • La musardine
    • 28 March 2019

    Une petite bonne est engagée dans la maison du maître...Une petite bonne est engagée dans la maison du maître, où règnent le silence et le mystère. Si elle se donne du mal pour se montrer irréprochable, elle ne peut oublier cet homme austère, croisé ici et là, dont le charme et le charisme lointains la troublent jusque dans ses rêves. Encore naïve des choses du sexe mais avide de découvertes, elle entreprend alors de le séduire. Sa fougue et son impudeur ont bientôt raison de l'apparente impassibilité du maître, qui prend sur lui d'éduquer la petite bonne - bientôt plus si naïve, et plus du tout innocente. Dans la moiteur de l'été, tandis que les amants se rejoignent chaque nuit et que la volupté de leurs ébats trouble la somnolence de la demeure ancestrale, un complot se trame dans l'ombre...
    Léo Barthe construit ici un monde de sensualité et de transgression, dans lequel le lecteur se retrouve enfermé jusqu'au dénouement, évidemment sulfureux. Un livre ciselé, un conte oscillant entre érotique et fantastique, qui comblera jusqu'aux plus exigeants des lecteurs.
    Léo Barthe a écrit de nombreux textes érotiques : Camille, Zénobie la mystérieuse, ainsi qu'Histoire de la bergère, Histoire de la bonne et Histoire de l'affranchie. Sous le nom de Jacques Abeille, il est l'auteur d'une oeuvre conséquente dans le domaine de l'imaginaire, à travers notamment Les Jardins statuaires.

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    à fleur de chair

    Chloe Saffy

    • La musardine
    • 8 April 2021

    Delphine est l'épouse d'Antoine depuis presque dix ans. Ce couple de la bourgeoisie bordelaise suit son existence sans heurt, à l'exception d'un détail : Antoine mène une double vie dans laquelle il laisse libre cours à son appétence BDSM. Delphine le sait et accepte cet arrangement, à condition de ne rien connaître de ce qui s'y passe. Un jour pourtant, elle découvre la malle cachée par son mari. À l'intérieur, des instruments, des accessoires, mais également une série de lettres. Les lettres d'une soumise, qui décrivent précisément leurs rendez-vous. D'abord révulsée par la teneur de cette lecture clandestine, Delphine finit par être prise dans un engrenage vertigineux : le besoin de savoir, malgré la honte et la culpabilité, pourquoi cette femme accepte chacune des «?épreuves?» auxquelles Antoine la soumet mois après mois, dans une dévotion toujours grandissante. Jusqu'où iront la reddition sexuelle de l'une et l'intégrité de l'autre ?
    Roman des vies secrètes, À fleur de chair est un thriller érotique de fièvre et d'extase où le jeu révèle la nudité de l'âme. Un texte autant féminin que féministe qui explore les possibles de la liberté dans la soumission.

  • Les mauvais anges

    Eric Jourdan

    • La musardine
    • 28 September 2001

    Publié en 1955, interdit très vite, les mauvais anges traîneront pendant de longues années (trente ans !), la malédiction d'une dérision prise à l'époque pur la fameuse commission du livre, entraînée par l'abbé pihan, naturellement très averti, sans doute, de ces " amours particulières ".

    Pourtant la première édition comportait deux textes, l'un de max-pol fauchet, l'autre de robert margerit. l'un et l'autre célébrant le " don de poésie exceptionnel " de l'auteur, adolescent à l'époque (nous reproduisons ces textes en fin de volume).
    Ce que nous soulignerons surtout, c'est à quel point ce court roman de la folle passion de deux très jeunes hommes garde - aujourd'hui que la " littérature homosexuelle " se perd dans le réalisme le plus plat, le plus répétitif, le plus gratuit - une aura de trouble infini qui ira droit au coeur, même de ceux qui sont le plus étranger à cet entraînement amoureux.

  • Anthologie du coït

    ,

    • La musardine
    • 24 May 2017

    Fortement dosée en émois et ourlée de chairs d'un bout à l'autre, le grand livre du passage à l'acte.

    Cette toute première Anthologie du coït est une idée finalement géniale de Mathias Pauvert. « Au fond », s'était-il dit, « il existe des anthologies érotiques de toute sorte, mais aucune de ces passages essentiels des textes libertins de fiction décrivant l'action principale, celle autour de laquelle tourne en fait tout le livre. Pourquoi ? Est-ce parce qu'il y a un risque de monotonie ? Les coïts ne sont-ils pas finalement toujours les mêmes ? La même scène, sans fin recommencée ? » Eh bien, surprise ! Dans les bonnes lectures érotiques, on s'aperçoit avec stupeur que les coïts - d'ailleurs beaucoup moins fréquents qu'on ne se l'imaginerait -, se succèdent sans que jamais on n'ait une impression de répétition, de déjà vu. Bien sûr, il y a l'art du choix, qui joue ici à plein : célèbres, inconnus, clandestins, un échantillonnage d'auteurs sans équivalent.

    Avec des textes de : Henry Miller, L'Arétin, Régine Deforges, Fougeret de Monbron, Sade, Restif de la Bretonne, Alfred de Musset, Mallarmé, Jules Renard, Apollinaire, Colette, Pauline Réage, Marcel Jouhandeau, Louis Pauwels, Annie Le Brun, Renaud Camus, Emmanuelle Arsan, James Salter, Lucrèce, Cavanna, etc.

  • Le lien

    Vanessa Duriès

    • La musardine
    • 23 January 2020

    «?Je porte les stigmates de la réalité de mon amour. J'aime contempler dans un miroir les traces que m'ont laissées les épreuves endurées lors des séances de soumission à l'être aimé. Je détaille les éraflures, les stries qui zèbrent ma peau nacrée, et je revis les intenses moments d'abnégation.?» Tour à tour ingénue, libertine ou martyre, Laïka se soumet à d'étranges rituels. Offerte à d'autres, battue, punie, caressée : en se prêtant à cette rude initiation, elle sublime son amour envers son maître capricieux. Mais si elle vit la souffrance et l'humiliation comme une glorifiante abnégation, c'est pour mieux s'assurer de l'emprise qu'elle a sur lui, cet esclave fasciné.
    Le Lien est un récit d'une franchise presque candide, dans lequel une jeune fille livre ce qui la pousse à reculer sans cesse les limites de son adoration, au travers de multiples sévices qui deviennent sa normalité amoureuse.

    Plongée dès sa première expérience sexuelle dans un univers érotique extrême, Vanessa Duriès analyse parfaitement le lien qui unit la soumise à son maître. Livre culte et référence de l'univers sadomasochiste, Le Lien l'est tant par la puissance qui se dégage de ses pages que par la disparition tragique de son auteure à 21 ans.

  • Gamiani : ou deux nuits d'excès

    Alfred De Musset

    • La musardine
    • 26 June 2008

    Gamiani, le seul érotique romantique, marque d'une empreinte profonde tous ses lecteurs. Les « deux nuits d'excès » annoncées par le sous-titre de l'ouvrage sont deux nuits d'amour à trois - la comtesse Gamiani, Fanny et Alcide -, au cours desquelles chacun de ces personnages fait à ses partenaires le récit de son initiation et de ses plus singuliers exploits d'alcôve. L'ensemble constitue une sorte d'encyclopédie des dépravations. Il ne manque à la comtesse Gamiani que de connaître ce qu'on peut éprouver en mourant au moment de l'orgasme. Pour le savoir, elle absorbe et fait absorber à Fanny un aphrodisiaque mêlé de poison, poussant aussi loin que possible la recherche des plaisirs sexuels.
    Publié pour la première fois en 1833, Gamiani est l'ouvrage clandestin qui a été le plus souvent réédité depuis le siècle dernier (pas moins de 41 éditions !). Aujourd'hui, grâce au professeur Simon Jeune (éditeur du Musset de la Pléiade), nous savons sans pouvoir en douter que le texte est bien de Musset, et nous disposons d'une version authentique, enrichie de quelques notes explicatives.

empty