Jourdan

  • J'arrête quand je veux

    Nicolas Ancion

    • Jourdan
    • 20 November 2014

    Résumé :
    Théo est un jeune garçon passionné par les jeux vidéo. Lors de l´anniversaire de son ami Mathieu, il découvre le jeu dernier cri « Land of the living dead ».
    S´il n´y avait pas l´école, il y jouerait tout le temps. Peu à peu, Théo s´enferme dans un monde virtuel. Plus rien d´autre n´a d´importance, ni ses amis, ni l´école, ni la jolie Yaëlle!
    Théo parviendra-t-il à quitter le jeu pour revenir dans notre monde? Réalisé à la demande de l´association Infor-Drogues, J´arrête quand je veux ! est une histoire entièrement fictive.
    Cependant, l´auteur a rencontré des élèves de 5ème et 6ème primaire qui lui ont parlé des choses dont ils ne pourraient pas se passer.
    Les jeux vidéo en faisaient évidemment partie !
    À propos de l´auteur :
    Nicolas Ancion est licencié en philologie romanes. Il a publié son premier récit, « Ciel bleu trop bleu », à 24 ans. De nombreux autres romans ont suivi, pour les adultes comme pour la jeunesse.
    L´auteur a reçu le Prix des Lycéens en 2001 et le Prix Rossel en 2009 pour L´Homme qui valait 35 milliards.

  • Que ce soit en tant qu'espionnes, en tant que porteuses de nouvelles importantes, en tant que logeuses de combattants de la résistance ou de soldats réfugiés alliés, sans l'aide des femmes, de nombreuses vies auraient été perdues.

    Un ouvrage qui met les grandes femmes de la Résistance à l'honneur, mais qui met également en lumière des destins méconnus.

  • Dès le débarquement allié, la division «Das Reich» s'ébranle à partir de Montauban pour réduire les forces de Résistance avant de gagner le front de Normandie.
    Son but : stigmatiser celles et ceux qu'elle désigne comme des «terroristes» auprès de la population locale. Limoges et Saint-Junien sont épargnées : c'est Oradour-sur-Glane, petit village paisible, qui est brûlé le 10 juin 1944. Le commandant Kampfe, « héros » de la division « Das Reich », est capturé et exécuté par la Résistance. La chape de silence autour du « mystère Kampfe » en fait un sujet constant d'interrogation sur l'incidence de cette capture dans le massacre d'Oradour-sur-Glane. Ce silence donne l'occasion au négationnisme de se développer jusqu'à la falsification de corps, en 1963, par les Allemands. Ce livre a pour objectif de dénoncer cette «falsification», à présent identifiée, rendant ainsi caduques certaines thèses négationnistes.
    Il apporte, dans le même temps, le début d'une réponse sur l'autre grande question : pourquoi Oradour-sur- Glane ? Une réponse où la milice locale autour de Limoges aurait bien pu jouer un rôle essentiel.

  • Les chercheurs de pharaons

    Michel Duino

    • Jourdan
    • 19 November 2020

    Cet ouvrage emmène le lecteur en Egypte, à la fin du XIXe siècle, et raconte la véritable histoire des aventuriers de l'archéologie qu'étaient Gaston Maspéro, Howard Carter et lord Carnavon. Rien ne les a jamais découragés, ni les nombreuses années de recherches, ni les échecs, ni la malédiction qui les menaçait.

    Avec eux, l'auteur décrit la découverte des tombeaux de deux des plus grands pharaons : Ramsès II et Toutankhamon. Tout commence avec un simple papyrus, ramené d'Egypte... A la stupéfaction de tous, ce document proviendrait de la sépulture de Ramsès II, alors qu'aucun scientifique n'est parvenu jusqu'alors à trouver sa trace. C'était sans compter sur les pilleurs des tombes royales, qui arpentent inlassablement la Vallée des Rois à la recherche de ses trésors enfouis. Le désert est aux mains de bandes organisées et du célèbre voleur Rasul. D'enquêtes en filatures, les protagonistes vont réussir à remonter la filière de ces trafiquants d'antiquités, qui finiront par révéler leurs précieux secrets.

  • En ordonnant à la Wehrmacht d'attaquer, Hitler aurait-il devancé Staline de quelques semaines ou de quelques mois seulement ? Staline, en apprenant l'agression allemande, se serait-il effondré et n'aurait-il vu alors comme solution que la fuite vers sa datcha des environs de Moscou ?
    Les membres du Bureau politique se seraient-ils rendus sur les lieux pour l'arrêter ?
    Jusqu'où sont allées les négociations soviéto-allemandes concernant l'arrêt des hostilités ?
    Pourquoi le président Roosevelt et le premier ministre Churchill ont-ils décidé d'aider Staline, conscients pourtant que cette démarche risquait de se retourner contre leur pays ?
    Voici quelques-unes des questions auxquelles Boguslaw Woloszanski apporte enfin des réponses.

  • L'année 1939 apparaît comme immanquablement liée à une autre date, celle de 1945. À jamais liées, elles sont le symbole chiffré du plus terrible conflit qu'il fut donné aux hommes de vivre.
    Mais que fut en profondeur cette année 1939?? Quels furent les moments les plus importants de cette année et était-il déjà trop tard pour agir??
    80 ans après, ce livre dresse un panorama complet de cette année de tous les malheurs en revenant sur les événements et les actions qui auraient pu préserver l'Europe de la déferlante nazie de 1940.

    Que savait-on précisément des volontés d'Adolf Hitler ?
    Que savait-on réellement de la force du Reich ?
    Qui pouvait connaître le danger que Hitler représentait et depuis quand ?
    Étions-nous réellement en retard d'un point de vue des conceptions militaires??
    Pouvait-on faire en sorte de ne pas être surpris en mai 1940 ?
    Les juifs pouvaient-ils s'attendre au funeste destin qui serait le leur??
    Aurions-nous dû et pu attaquer préventivement ?

  • Au début du XVIIe siècle, les Espagnols possédaient la majorité des terres nouvellement découvertes aux Amériques, et ils en tiraient des trésors inestimables que les galions de la Flotte de l'Or transportaient en Espagne.

    C'est alors qu'une poignée d'individus prêts à tout, mipirates, mi-corsaires, fondèrent la curieuse association des Frères de la Côte, dont les buts étaient de faire chanceler sur ses bases la puissance ibérique. Pendant près de trois quarts de siècle, les bâtiments de la Flibuste devaient sillonner la mer des Caraïbes, livrant aux galions une lutte sans merci.

    Actions désintéressées? Certes pas. Les Frères de la Côte appartenaient pour la plupart de pays, France ou Angleterre, ennemis de l'Espagne, mais ils possédaient tous une seconde patrie: leur propre intérêt. Cependant, leur courage, leur parfaite obéissance aux lois de la confrérie est digne d'admiration et les noms de leurs capitaines (Morgan, Montbars, Grammont) claquent souvent comme des étendards dans le vent...

  • Hitler en France

    Daniel-Charles Luytens

    • Jourdan
    • 22 October 2020

    Cet ouvrage dévoile un aspect peu connu de la vie du plus grand bourreau du XXe siècle, Adolf Hitler, quand il n'était encore qu'un petit caporal inconnu.

    Avec l'auteur, le lecteur part sur les traces de l'estafette Adolf Hitler lors de la Première Guerre mondiale, sur le front des Flandres.

    Sont passés en revue ses actions et les endroits où il a séjourné, et qu'il a visité à nouveau... lors de la Seconde Guerre.

    Et surtout, ce livre étudie l'énigme liée à son séjour en terre flamande. Hitler a-t-il, à cette période, noué des relations particulières avec des femmes ? Des enfants sont-ils nés de ces amours? Pourquoi la Gestapo, en 1940, interrogea-t-elle longuement un jeune homme de l'endroit pour savoir ce qu'il connaissait de ses origines?

    Toutes les réponses à ces questions se trouvent dans ce livre, bâti à partir d'une enquête minutieuse et qui offre un voyage dans le temps particulièrement étonnant.

  • On distingue plusieurs formes de résistance au nazisme à l'intérieur de l'Allemagne même et des territoires annexés. Ses éléments les plus connus, bien que d'importance numérique très différentes, sont l'organisation communiste Orchestre rouge, le groupe d'étudiants chrétiens de La Rose blanche à Munich, ou le regroupement très informel des groupes de la Rose blanche de Hambourg, et la résistance militaire.

    C'est de ces réseaux, longtemps tenus secrets ou méconnus, que traite Alain Leclercq dans cet ouvrage qui dévoile une page inconnue de la Seconde Guerre mondiale.

  • De Socrate à Klaus Barbie, une histoire de procès Nouv.

    A` travers vingt-six proce`s qui, pour une raison ou pour une autre, ont e´te´ exceptionnels au cours de l'Histoire, ce livre propose une vision de´cale´e de la justice des socie´te´s passe´es.

    Ce qui nous parait actuellement burlesque trouve une explication parfaitement rationnelle pour peu que l'on s'inte´resse aux mentalite´s et croyances des sie`cles passe´s : une truie habille´e en femme et pendue en place publique en 1386 nous semble bizarre aujourd'hui, mais s'explique par le fait que nos ance^tres e´taient persuade´s qu'une femme s'e´tait change´e en truie afin de commettre son crime sans e^tre inquie´te´e par la suite.

    Plusieurs affaires judiciaires aborde´es dans ce livre tentent d'expli- quer au plus grand nombre les mentalite´s des diffe´rentes e´poques traverse´es.
    />

  • Moi, Anne de Bretagne

    Eric Leclercq

    • Jourdan
    • 27 August 2020

    De sa naissance a` Nantes, le 25 janvier 1477, a` sa mort, a` Blois, a` pre`s de trente-sept ans, Anne de Bretagne se sait promise a` un grand destin. Toute jeune, elle assiste a` la lutte acharne´e de son pe`re, le duc, Franc¸ois II, contre Louis XI et ensuite son successeur, Charles VIII, qui font tout pour assujettir le duche´ de Bretagne au royaume de France.

    Devenue duchesse de Bretagne a` onze ans, Anne subit bien des tra- hisons, mais n'en reste pas moins de´termine´e a` se battre pour ses droits : elle est bien l'he´ritie`re du duche´ de Bretagne et fera tout pour le de´fendre face au jeune Charles VIII et a` sa soeur, la re´gente, Anne de Beaujeu.

    Grandiose me´ce`ne, amoureuse des arts et de la beaute´, Anne est amene´e, par la force des choses, a` e´pouser son ennemi d'hier, Charles VIII, et devient Reine de France a` pre`s de quinze ans.

    Cependant, me^me si elle est devenue Franc¸aise, elle n'en reste pas moins attache´e a` ses racines bretonnes, car duchesse de Bretagne un jour, duchesse de Bretagne toujours...

  • Petites histoires de la mode Nouv.

    Sous la forme d'un dictionnaire, une histoire curieuse et amusée de la mode, des accessoires, des grands couturiers, mais également des petites et grandes choses, évènements ou noms qui s'imiscent aujourd'hui dans nos armoires.

    Du soutien-gorge à la parka en passant par la ballerine, la petite robe noire ou la salopette, le fil de laine ou le polyester, un tour d'horizon de la mode.

  • ?Les démons du ciel, autobiographie de Ross S. Carter, dépeint précisément et avec beaucoup d'émotions la vie de la compagnie C du 504 Parachute Infantry, 82nd Airborne Division.

    De la campagne de Sicile en 1943 à la fin de la guerre en Allemagne en 1945, Carter nous permet de revivre à travers ses yeux les plus grandes campagnes qui ont impliqués les parachutistes américains durant la Seconde Guerre mondiale.

  • La Seconde Guerre mondiale, qui pourrait devenir deuxième si elle avait une suite, n'a pas fini de livrer tous ses mystères.
    Toutes les archives n'ont pas encore été déclassifiées et, si la plupart des événements sont connus, il n'en demeure pas moins que plusieurs vérités se superposent : l'officielle, l'officieuse, celle des souvenirs et celle des suppositions.
    En 6 ans et dans le monde, il s'en est passé, des choses.
    Des choses parfois totalement surprenantes.

  • Le Roi aurait-il été à ce point Soleil éblouissant que le sort de la masse des gens, victimes innocentes de ses conflits, fut relégué dans l'ombre si longtemps?? Ce qui fut pour les uns le Grand Siècle fut pour d'autres le Siècle de malheur, en raison des conflits quasi permanents et de leur cortège de misères. De 1668 à 1713, Louis XIV exporta l'essentiel de ses guerres sur le territoire de la Belgique actuelle. C'est ce «?champ de bataille de l'Europe?» (Henri Pirenne) qui eut le plus à en souffrir, tandis que la France échappait presque totalement à l'invasion. L'impact sur les populations et leur poids financier pour les communautés n'avaient encore jamais été mesurés, démarche pourtant indispensable pour comprendre. Pour rendre son récit plus tangible, l'historien a focalisé son attention sur une place de l'ombre, bien que remarquable par son exemplarité : Huy (entre Liège et Namur), la plus assiégée d'Europe au XVIIe siècle, sans négliger ses fertiles campagnes, greniers à blé et à fourrage indispensables aux troupes de tout bord. Aussi, première place forte de la principauté de Liège, enclavée dans les Pays-Bas espagnols, sur le boulevard mosan des armées, elle attire toutes les foudres de Mars, que les autres places ont subi en partie. Pour combler le vide bibliographique, l'historien a dépouillé une masse impressionnante d'archives.

    * «?C'est à partir de toutes les facettes du vécu, qu'elles ressortissent à l'histoire militaire, économique, sociale, psychologique, spirituelle, que Jean-Pierre Rorive nous a donné cette excellente reconstitution de la vie d'une cité meurtrie, contribution de grande valeur à l'histoire générale. [...] Sobre, mais émouvant, son ouvrage se lit bien [...]. Il est le complément d'une étude que l'historien a consacrée aux aspects strictement militaires de la place forte de Huy : La guerre de siège sous Louis XIV (Éditions Jourdan), contribution remarquable au domaine de la guerre moderne, traversée par le même souci d'élévation à l'Europe?» André Corvisier (préfacier), ancien Professeur d'histoire à Paris-Sorbonne et Président de la Commission internationale d'histoire militaire.

  • Penseur et philosophe juif, activiste et militant, Le´opold Flam a eu un rapport tre`s complique´ avec la vie et vis-a`-vis de lui-me^me. Ne´ a` Anvers en 1912, il connaitra les 2 guerres mondiales et sera envoye´, apre`s avoir e´te´ de´nonce´, a` la caserne Dossin de mai a` octobre 1943.

    Le pre´sent manuscrit comprend une introduction de Roger Jacobs qui nous pre´cise le contexte de re´ception de ce manuscrit, dresse le portrait psychologique de Le´opold Flam, personnage tout en contraste, contradictoire et tourmente´, pouvant se montrer susceptible et cole´rique, mais en me^me temps foncie`rement tourne´ vers les autres et l'Individu. Jacobs re´sume e´galement les e´tapes fondamentales de sa vie et les concepts recteurs de sa philosophie. Nous sommes avertis sur la propension de Flam a` la re´flexion introspective qui a beaucoup lu, pense´, et e´crit. Polyglotte, il a toutefois pre´fe´re´ se tourner vers le ne´erlandais (le yiddish e´tait sa langue maternelle) comme langue de pratique quotidienne, de re´flexion et de profession.

  • La présentation du destin tragique de trois hommes, un militaire et deux jeunes civils, livrés aux jeux cruels et inhumains de la « guerre totale » décidée par les Allemands en 1919 et mise en pratique au cours de la guerre 39-45, ne peut laisser personne indifférent. Ils ont, tous les trois, traversé, à divers degrés dans la durée et dans l'échelle de l'horreur, la démence d'un Système construit sur la folie meurtrière des Hommes... Viscéralement attachés à la vie, ils ont réussi à survivre à toutes les cruautés de la barbarie nazie, non sans conserver, à leur retour en France, quelques séquelles des sévices subis.

  • Le 28 mai 1928, la foule énorme qui se presse à l'aéroport du Bourget, est persuadée d'avoir découvert le premier pilote qui ait traversé l'Atlantique, d'un seule traite.

    En fait, Lindbergh n'est que le 59e à franchir l'océan. Le plus grand nombre l'a fait à bord d'aérostats. Tout de même, à côté de ces gens qui ont tenté le passage, il y a un certain nombre de pilotes d'avion. La performance de Lindbergh bénéficie pourtant d'un énorme privilège. Le plus évident est que Charles Lindbergh n'a que vingt-cinq ans et un physique de star de cinéma. Dès qu'il s'envole de l'aérodrome de Curtiss Field, à New York, au matin du 20 mai 1927, la légende commence.

  • Curio ; guide : Normandie et Bretagne mystérieuses Nouv.

    Vous pensiez connai^tre la Bretagne et la Normandie ?

    Saviez-vous qu'elles regorgent de lieux secrets ou discrets, fabuleux ou e´nigmatiques, de temples mac¸onniques, de sites maudits, d'ora- toires votifs, d'endroits sacre´s ou diaboliques, de terres divinise´es ou magiques, de cathe´drales alchimiques, d'autels druidiques, de cha^teaux me´die´vaux e´tranges, de ruines le´gendaires... ?

    Tout au long de cet ouvrage, se co^toient l'e´trange et l'insolite, la le´gende et le re´el, le fait historique et l'anecdote, les le´gendes se´culaires et les symboles venus de la nuit des temps.

    L'auteur vous guidera a` travers ce patrimoine trop souvent me´connu, oublie´, ou que nous visitons sans en percevoir la subtile origine ou l'antique affectation.

    Une mine d'informations pour de´couvrir la Bretagne et la Normandie et e´tendre et approfondir nos connaissances.

  • Les croyances de Hitler ont fait l'objet de nombreux débats et le large consensus des historiens le considère comme déiste et anticlérical.
    Ce personnage a, pourtant, basé une partie de ses campagnes et de son accession au pouvoir sur des superstitions, des quêtes de reliques et des symboles.
    L'ouvrage qui présente Hiter sous un jour nouveau et qui fait le point sur ses croyances, souvent méconnues du grand public.

  • Il s'agit de notes rédigées pendant le conflit, puis mises en forme après-guerre. Restés entre les mains de la famille, Hubert de Vauplane a découvert ces manuscrits il y a peu de temps et les a retranscrits et en a expliqué les termes les plus techniques.

    Ces lignes sont un témoignage au quotidien de la vie de prêtre et de séminariste au milieu des soldats, présents, l'un comme infirmier, l'autre comme aumônier.

    L'ainé des cousins termina sa formation de théologien après-guerre, puis pris la direction de l'établissement scolaire jésuite parisien Saint Louis de Gonzague (« Franklin »), puis de celui de Sainte Geneviève (« Ginette ») à Versailles. Le cadet ne survécut que peu d'années à la guerre, trop affaibli par les maladies contractées en Orient.

  • Au milieu du XIXe siècle, les vastes espaces de l'Ouest américain furent ouverts aux émigrants, et cela malgré tous les traités qui garantissaient aux Indiens l'intégrité de chasse. Alors, les tribus indiennes se levèrent et déterrèrent la hache de guerre... Sioux, Cheyennes, Apaches s'élancèrent au combat et, parmi eux, des guerriers à jamais célèbres comme Red Cloud, Sitting Bull, Cochise et Geronimo. Lutte farouche, sans merci, au cours de laquelle la bonne foi des Indiens se heurta souvent à la duplicité des blancs. Pendant près de cinquante ans, des plaines du Dakota aux sierras du Nouveau-Mexique, deux civilisations se heurtèrent.

  • Le temps des comploteurs

    Pierre Guelff

    • Jourdan
    • 28 January 2021

    La Franc-Mac¸onnerie serait-elle a` l'image de l'ouroboros, le serpent qui tient sa queue en bouche, emble`me de l'initie´ signifiant l'e´ternel recommencement de toutes choses ?

    A` l'heure actuelle, le complot mac¸onnique est de plus en plus pre´- sent dans nos socie´te´s et une haine aveugle tend a` accuser les ma- c¸ons de tous les maux de la terre.

    Par ailleurs, il est fre´quent e´galement de croire qu'ils sont a` la te^te de toutes, sans exceptions, les hautes institutions mondiales et qu'ils se « pistonnent » entre eux, ne laissant aucune place ni chance aux non initie´s.

    Dans cet ouvrage, a` la fois historique et profonde´ment ancre´ dans une re´alite´ contemporaine, Pierre Guelff fait le point.

  • L'hygiène à Versailles, la haine portée par la reine Victoria pour les nourrissons, les mignons d'Henri III et les amants de Catherine II de Russie, tous ces épisodes de la vie quotidienne des grandes cours européennes ont marqué, à leur manière, la grande Histoire.
    Marie Petitot, dont le blog se nomme Plume d'Histoire, les retrace dans cet ouvrage passionnant et inédit en ne manquant pas d'en souligner les aspects cocasses et piquants.
    Tiré en partie d'articles postés sur son blog, cet ouvrage comprend des sections inédites !

empty