Heloise D'ormesson

  • Un hosanna sans fin

    Jean d' Ormesson

    • Heloise d'ormesson
    • 15 November 2018

    « Grâce à Dieu, je vais mourir. Comme tout le monde. Comme vous. Avant vous sans doute : ma vie est déjà longue, j'approche du bout du chemin. Mais rien de plus capricieux que cette mort si certaine. L'histoire est imprévisible. Ce qu'il faut dire avec force dès le début de ce petit livre, c'est que personne n'est sûr de rien. » Ainsi s'ouvre Un hosanna sans fin.
    « Disons les choses avec simplicité, avec une espèce de naïveté : il me semble impossible que l'ordre de l'univers plongé dans le temps, avec ses lois et sa rigueur, soit le fruit du hasard. Du coup, le mal et la souffrance prennent un sens ? inconnu de nous, bien sûr, mais, malgré tout, un sens. Du coup, je m'en remets à quelque chose d'énigmatique qui est très haut au-dessus de moi et dont je suis la créature et le jouet. Je ne suis pas loin de penser qu'il n'y a que l'insensé pour dire : « Il n'y a pas de Dieu. » Je crois en Dieu parce que le jour se lève tous les matins, parce qu'il y a une histoire et parce que je me fais une idée de Dieu dont je me demande d'où elle pourrait bien venir s'il n'y avait pas de Dieu. » Avec ce livre testament Jean d'Ormesson achève sa trilogie (Comme un chant d'espérance, Guide des égarés) qui constitue trois tentatives de réponse à la question : Que fais-je là ? Détective métaphysique, il poursuit ce questionnement et tente avec gaieté de percer ce mystère. Et au fil des pages nous invite à rêver, à espérer, à croire.

  • Les fleurs de l'ombre

    Tatiana de Rosnay

    • Robert laffont/heloise d'ormesson
    • 12 March 2020

    La romancière Clarissa Katsef quitte son mari à la suite d'une découverte qui l'a profondément bouleversée et peine à trouver un nouveau toit. La chance semble tourner lorsqu'elle est admise, contre toute attente, dans la très convoitée résidence pour artistes CASA. Mais est-ce vraiment une chance ?
    Après quelques jours passés dans son superbe appartement, au huitième étage d'un immeuble ultramoderne, elle éprouve un malaise diffus, le sentiment d'être observée en permanence. Ses nuits sont agitées, des traumatismes passés reviennent la hanter.
    Qui se cache derrière CASA, projet à visée philanthropique ? Que veut vraiment ce « bienfaiteur » ? Affaiblie par le drame qui a fait imploser son mariage, tenaillée par le doute, Clarissa s'interroge.
    A-t-elle raison de se méfier ou cède-t-elle à la paranoïa, victime d'une imagination beaucoup trop fertile ?

  • Face à la mer immense

    Lorraine Fouchet

    • Heloise d'ormesson
    • 1 April 2021

    En devenant romancière, Prune ignorait qu'elle serait aussi marieuse. Pourtant, grâce à l'un de ses livres, un couple va s'unir à Groix. Et elle est conviée à la noce. Elle qui s'était juré de ne plus jamais remettre les pieds sur l'île accepte. Il est peut-être temps de cesser de fuir. Sur place, fuir sera de toute façon impossible : une tempête retient les bateaux à quai. Les invités vont devoir se supporter plus longtemps que prévu... advienne que pourra !

    Que serait un mariage sans imprévus, petites vengeances familiales et rencontres sentimentales ? Certains sont là par affection, par politesse, ou pour ne pas dormir seuls. Mais cerné par la mer immense, chacun repartira transformé.

  • Elle s'appelait Sarah

    Tatiana de Rosnay

    • Heloise d'ormesson
    • 1 March 2007

    Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vel' d'Hiv. Au cours de ses recherches, elle est confrontée au silence et à la honte qui entourent le sujet. Au fil des témoignages, elle découvre, avec horreur, le calvaire des familles juives raflées, et en particulier celui de Sarah. Contre l'avis des siens, Julia décide d'enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu'elle a de plus cher.

    Paris, le 16 juillet 1942 : la rafle du Vel' d'Hiv'. La police française fait irruption dans un appartement du Marais. Le petit Michel, paniqué, se cache dans un placard, et sa grande soeur Sarah, dix ans, l'enferme et emporte la clef en lui promettant de revenir. Mais elle est arrêtée et emmenée avec ses parents...

  • à l'adresse du bonheur

    Lorraine Fouchet

    • Heloise d'ormesson
    • 3 March 2022

    En lisant les petites annonces, Pierre Saint-Jarme découvre que Ker Joie, la maison de famille vendue dix ans plus tôt, est de nouveau sur le marché. Il se précipite pour la racheter. Trop tard. Alors il la loue, le temps d'un week-end, pour réunir la tribu sur l'île de Groix et organiser l'anniversaire d'Adeline, sa mère. Mais Pierre n'est pas le seul à lire les journaux... Un accident survenu il y a trente-sept ans s'invite à la fête. Tandis qu'Adeline souffle ses quatre-vingts bougies et pioche des moments précieux dans le bocal à émotions, les fracas du passé tracent vers l'île. Et si vous pouviez racheter votre maison d'enfance ? Ce roman ravive les souvenirs, parle du serment d'Hippocrate, de rancune tenace, et surtout d'amour. Il appelle à éclairer la nuit pour ceux qu'on aime, et réveille le parfum des vacances et des recettes de grand-mère.

  • Les enfants du secret

    Marina Carrère D'Encausse

    • Heloise d'ormesson
    • 1 October 2020

    Paris, porte de la Chapelle. À quelques heures d'intervalle, deux hommes sont retrouvés défigurés, scarifiés, empreintes effacées. L'affaire s'annonce compliquée pour le commandant de la Crim', Marie Tebert. Et elle vire au cauchemar lorsque la légiste succombe à une fièvre hémorragique après l'autopsie. Que cache le rituel autour de ces crimes ? Quel lien unissait les victimes aux profils si différents ? Au fil de l'enquête, Marie et son équipe remontent la piste d'un scandale entre la Creuse et la Réunion. Un drame qui dépasse de loin tout ce qu'elle pouvait imaginer.
    Avec Les Enfants du secret, Marina Carrère d'Encausse signe un polar implacable où les traumatismes de l'enfance enclenchent des bombes à retardement.

  • Une princesse modèle Nouv.

    Une princesse modèle

    David Brunat

    • Heloise d'ormesson
    • 12 May 2022

    Dans ce journal, la princesse russe Hélène Galitzine (1912-1966) raconte la fuite familiale en 1917 après l'exécution de son père par les bolchéviques, sa jeunesse en Italie et son installation sur la Riviera. C'est dans les années 1930 à Nice, alors qu'elle a embrassé une carrière de couturière, qu'elle rencontre Matisse. Grâce à l'entremise de son amie et compatriote Lydia, modèle phare de l'artiste, elle posera à son tour pour de nombreux chefs-d'oeuvre de 1935 à 1940, notamment la série des blouses roumaines et La Musique, célèbre toile où il la peint aux côtés de Lydia.

    À travers la parole de ce témoin privilégié de l'art du peintre fauviste, Une princesse modèle retrace une existence rocambolesque aux prises avec les tourments du siècle. L'odyssée d'Hélène Galitzine, de Saratov à Neuchâtel, nous offre une plongée fascinante dans le monde des russes blancs chassés par la révolution. Entre fracas de l'histoire et petits miracles du destin, portrait d'une femme déterminée, libre et fière.

  • Gabrielle ou les infortunes de la vertu

    Catherine Delors

    • Heloise d'ormesson
    • 14 April 2022

    1784, sur les terres d'Auvergne. À onze ans, Gabrielle est retirée du couvent et placée sous l'autorité de son frère, le marquis d'Espeils, au domaine de Fontfreyde. Elle en a quinze lorsqu'elle croise le grand amour sur les bords de la Cère, un roturier du nom de Pierre-André Coffinhal. Ils veulent se marier. Mais les convenances interdisent cette union. Gabrielle est promise à un riche et lointain cousin, qui se révèle d'une rare brutalité. De leur union ombrageuse naît une fille. Deux ans plus tard, la mort de l'odieux mari ne met pas un terme aux tourments de Gabrielle.

  • Isla Negra

    Jean-Paul Delfino

    • Heloise d'ormesson
    • 17 March 2022

    Comme une bouteille à la mer.
    Un vieil atrabilaire occupe un étrange manoir au sommet d'une falaise dunaire. Isla Negra. Tel est le nom du refuge de Jonas. Lorsque les pouvoirs publics tentent de l'expulser, la maison se transforme en camp retranché. En ville, chacun prend parti, et l'on voit s'affronter une centenaire qui tenait autrefois le plus grand bordel de la région, une beauté factice qui ne reconnaît plus son reflet dans le miroir, un huissier qui se révèle poète, un promoteur véreux et envieux. Et la foule des habitants, curieux, médisants, souvent lâches. À mesure que la falaise s'effondre, les masques tombent. Jonas, lui, ne lâche rien. Et chaque matin, il braque sa longuevue sur l'horizon, car de là seul peut encore surgir l'espoir.
    Fable écologiste, Isla Negra porte la voix des irréductibles qui refusent de céder au consumérisme et dénonce la facilité qui nous incite à détourner le regard. À travers cette allégorie, Jean-Paul Delfino brosse aussi le portrait savoureux de ces cabossés de la vie qu'il croque comme personne.

  • La part des flammes

    Gaëlle Nohant

    • Heloise d'ormesson
    • 19 March 2015

    4 mai 1897. Pendant trois jours, le Tout-Paris se presse rue Jean-Goujon à la plus mondaine des ventes de charité. Les regards convergent vers le comptoir tenu par la charismatique duchesse d'Aleçon qui, au mépris du qu'en-dira-t-on, a accordé le privilège de l'assister à Violaine de Raezal, ravissante veuve à la réputation sulfureuse, et à Constance d'Estingel, qui vient de rompre ses fiançailles. Dans un monde d'une politesse exquise qui vous assassine sur l'autel des convenances, la bonté de Sophie d'Alençon leur permettra-t-elle d'échapper au scandale ? Mues par un désir de rédemption, ces trois rebelles verront leurs destins à jamais liés par l'incendie du Bazar de la Charité.
    Enlèvements, duel, dévotion, La Part des flammes nous plonge dans le Paris de la fin du XIXe au coeur d'une histoire follement romanesque qui allie avec subtilité émotion et gravité.

  • Tant qu'il y aura des cèdres

    Pierre Jarawan

    • Heloise d'ormesson
    • 27 February 2020

    Les parents de Samir ont fui la guerre au Liban pour se réfugier en Allemagne et offrir un meilleur avenir à leur famille. Mais un soir, une simple photo fait tout basculer. Le père de Samir, bouleversé, disparaît sans laisser de trace. Samir vient de fêter ses huit ans. Terrassé par ce départ, l'enfant devenu adulte n'en finit pas de se heurter au deuil impossible.
    Pour sortir de cette impasse, la femme qu'il aime ne lui laisse pas le choix : Samir doit se rendre à Beyrouth à la recherche de son père et des pièces manquantes de son histoire. C'est pour lui le début d'un voyage initiatique, où il fera la lumière sur les drames du passé et découvrira la beauté du pays de ses ancêtres.

    Tant qu'il y aura des cèdres est un roman poignant qui retrace le portrait d'une famille exilée, déchirée par le secret, la guerre et les remords. Peut-on jamais cicatriser d'une blessure d'enfance dont on ignore les causes ? En choisissant la vérité, Samir doit renoncer à ce qu'il croit savoir et se confronter à ce pays qui à tant à lui apprendre.

  • Je suis la maman du bourreau

    David Lelait-Helo

    • Heloise d'ormesson
    • 13 January 2022

    Du haut de ses quatre-vingt-dix ans, Gabrielle de Miremont semblait inatteignable. Figée dans l'austérité de la vieille aristocratie catholique dont elle est l'incarnation. Sa devise : « Ne jamais rien montrer, taire ses émotions ». Jusqu'à ce matin-là, où un gendarme vient lui annoncer la mort de son fils. Son fils cadet, son enfant préféré, le père Pierre-Marie, sa plus grande fierté. Gabrielle ne vacille pas, mais une fois la porte refermée, le monde s'écroule. Cet effondrement, pourtant, prend racine quelques semaines plus tôt, à la suite d'un article de presse révélant une affaire de prêtres pédophiles dans sa paroisse. Révoltée par cette calomnie, Gabrielle entreprend des recherches. Des recherches qui signeront sa perte. Ou sa résurrection.

    Je suis la maman du bourreau raconte avec une subtilité et une justesse époustouflantes le calvaire d'une mère murée dans son chagrin. Un portrait dérangeant, qui touche au coeur, et rend un hommage vibrant à ceux qui osent dénoncer l'innommable.

  • J'ai failli te manquer

    Lorraine Fouchet

    • Heloise d'ormesson
    • 4 June 2020

    Tout oppose Lise, la mère, et Cerise, la fille. Pourtant, elles cohabitent bon gré mal gré. Jusqu'au jour où Cerise a vent d'une étrange rumeur : elle aurait été adoptée. Et la source n'est autre que sa mère ! D'abord incrédule, puis choquée, elle en est presque soulagée, mais le répit est de courte durée. La mort d'Axel, ce père qu'elle adore, laisse les deux femmes en tête à tête, alors que Cerise apprend que la rumeur n'était qu'un mensonge. Mais pourquoi sa mère a-t-elle inventé pareille énormité ?
    J'ai failli te manquer est le roman à trois voix d'une famille où l'on se déchire avec élégance à défaut de se parler. Mais un jour surgit une inconnue dans l'équation, celle qui balaie le passé et apporte dans son sillage d'inespérées retrouvailles.
    Une fois encore, avec ses personnages aussi complexes qu'attachants, Lorraine Fouchet nous enchante. De la Bretagne à la Namibie elle nous transporte dans un tourbillon de rires et de larmes.

  • Légende d'un dormeur éveillé

    Gaëlle Nohant

    • Heloise d'ormesson
    • 17 August 2017

    Robert Desnos a vécu mille vies - écrivain, critique de cinéma, chroniqueur radio, résistant de la première heure -, sans jamais se départir de sa soif de liberté et d'amour. Pour révéler cette vie, aussi héroïque qu'engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, des Halles à Montparnasse, non sans quelques détours, à Cuba ou à Belle Ile. Comme si elle avait écouté les battements de son coeur dans l'atelier de la rue Blomet, s'était assise aux terrasses du Select ou du Flore en compagnie d'Antonin Artaud, de Prévert et d'Aragon ; avait tressailli en écoutant les anathèmes d'André Breton, fumé l'opium avec la chanteuse Yvonne George, et dansé des nuits entières aux côtés de Kiki et de Man Ray.
    Pour ce voyage avec Desnos, elle puise dans son oeuvre, sondant les âmes en medium, et comme lui, « parle surréaliste ». S'identifiant à Youki, le grand amour de Robert, elle l'accompagne jusqu'au bout du voyage, au camp de Terezín.
    Fabuleuse investigation littéraire, Légende d'un dormeur éveillé ressuscite quinze ans d'histoire, des années 1930 à l'Occupation. Une traversée du XXe siècle, vivante et tumultueuse, sur les traces d'un héros dont on ne peut que tomber amoureux.

  • La supériorité du kangourou

    Colin Thibert

    • Heloise d'ormesson
    • 7 April 2022

    Chassés de Paris par l'immobilier qui flambe, de jeunes couples franchissent le périph' pour investir la proche banlieue. Nathalie et Thomas sont parmi les premiers à succomber aux charmes de ces maisons en meulière avec jardinets, jugées ringardes dix ans plus tôt. On agrandit, on optimise, on végétalise, on se persuade que le bonheur est indexé sur le prix du mètre carré, et on procrée dans les limites du raisonnable. Mais le désir circule plus vite que le RER, et les couples se composent, se décomposent, se recomposent. Chronique délicieusement rétro des années 1980, La Supériorité du kangourou nous plonge, avec un humour désabusé, dans le quotidien de ceux que l'on n'appelle pas encore les bobos et qui, pensant courir après l'amour, courent après leur vie.

  • Sentinelle de la pluie

    Tatiana de Rosnay

    • Heloise d'ormesson
    • 1 March 2018

    La famille Malegarde est réunie à Paris pour fêter les 70 ans de Paul, le père, arboriste de renommée internationale. Sa femme Lauren prépare l'événement depuis deux ans, alors qu'importe les pluies diluviennes qui s'abattent sur la Ville Lumière et contrarient les retrouvailles. Mais Linden, le fils cadet, photographe charismatique, pressent que la redoutable crue de la Seine n'est pas la plus grande menace qui pèse sur l'unité de sa famille. Les secrets enfouis déferlent sous le ciel transpercé par les flots...
    Sentinelle de la pluie est un roman d'une rare intensité dramatique où Tatiana de Rosnay déploie une tension psychologique magnifiée par un cadre apocalyptique renversant. Elle fait surgir de l'ordinaire bouleversé, l'insubmersible pouvoir de l'amour et de la rédemption.

  • Maison libre, sans toit ni cloison Nouv.

    Maison libre, sans toit ni cloison

    Anne-Sophie Moszkowicz

    • Heloise d'ormesson
    • 5 May 2022

    Si Claire s'enfuit voir l'océan, c'est pour retrouver le souvenir d'un père qui, déjà, s'efface. Dans sa poche, une vieille carte postale l'a guidée jusqu'à la côte atlantique. C'est la clé vers Mai 68, vers la personne qu'était son père avant d'être son père, cet étudiant en architecture aux mèches rousses qui, au lieu d'arracher les pavés de Paris, préférait dessiner des maisons. C'est la clé de son deuil. Elle frissonne à chaque ressac, en équilibre sur une crête qui sépare le futur du passé.
    Elle tremble mais ne cède pas, auréolée de cette volonté qui s'empare de ceux qui reçoivent en héritage la liberté. Comme les vagues qui vont et viennent, Anne-Sophie Moszkowicz navigue entre passé et présent au fil de récits enchâssés savamment menés, où sillonnent de grandes réflexions sur la manière dont chacun choisit d'habiter le monde. Un roman essentiel sur la transmission, la mémoire et le legs immatériel de nos absents, les rendant à jamais éternels.

  • Le fil rompu

    Celine Spierer

    • Heloise d'ormesson
    • 20 August 2020

    Ethan, adolescent new-yorkais, se prend d'affection pour madame Janik, sa voisine, qu'il voit chaque jour nourrir les pigeons dans la cour de l'immeuble. Ces deux solitaires pas à pas s'apprivoisent, et la vieille femme va accepter pour la première fois de lui dévoiler ce qu'elle a toujours tu.
    1913, Kalisz. Alors qu'elle se découvre enceinte, Katarzyna est contrainte de fuir sa Pologne natale pour les États-Unis. Modeste couturière du Lower East side, elle rencontre Isak, un jeune ambitieux, valeur montante de la pègre, qui s'éprend d'elle et accepte d'élever l'enfant comme le sien. Des années plus tard, le meurtre de Katarzyna conduit Edith à partir sur les traces de cette mère si secrète. Mais à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, l'horreur est en chemin. Edith et les siens n'en sortiront pas indemnes.
    Le Fil rompu nous embarque de Poznan à New York, de Dresde à Lódz, dans une fresque romanesque époustouflante retraçant le parcours de trois femmes (Katarzyna, Edith et Magda) à travers le XXème siècle. Plongez au coeur d'une bouleversante histoire qui sort de l'ombre le destin d'une famille et délivre du silence les âmes emmurées.

  • Avant elle

    Johanna Krawczyk

    • Heloise d'ormesson
    • 21 January 2021

    Carmen est enseignante, spécialiste de l'Amérique latine. Une évidence pour cette fille de réfugiés argentins confrontée au silence de son père, mort en emportant avec lui le fragile équilibre qu'elle s'était construit. Et la laissant seule avec ses fantômes.
    Un matin, Carmen est contactée par une entreprise de garde-meubles. Elle apprend que son père y louait un box. Sur place, un bureau et une petite clé. Intriguée, elle se met à fouiller et découvre des photographies, des lettres, des coupures de presse. Et sept carnets, des journaux intimes.

    Faut-il préférer la vérité à l'amour quand elle risque de tout faire voler en éclats ? Que faire de la violence en héritage ? Avec une plume incisive, Johanna Krawczyk livre un premier roman foudroyant qui explore les mécanismes du mensonge et les traumatismes de la chair.

  • Assassins !

    Jean-Paul Delfino

    • Heloise d'ormesson
    • 5 September 2019

    En 1897, la publication de J'accuse... !
    Et l'engagement d'Émile Zola dans l'affaire Dreyfus déclenchent des torrents de haine. Les attaques ne cessent de pleuvoir sur l'auteur des Rougon-Macquart, devenu la cible, entre autres, du fondateur de la Ligue antisémite de France et de La Libre Parole, Édouard Drumont.
    Lorsqu'en septembre 1902, Zola décède à son domicile d'une intoxication au monoxyde de carbone, sa mort, officiellement considérée comme accidentelle, ne permet pas d'écarter la piste de l'assassinat - le conduit de sa cheminée pourrait avoir été délibérément bouché - car le célèbre écrivain avait plus d'un ennemi.
    Depuis les moqueries dont il fut la cible sur les bancs de l'école, où il rencontra Cézanne, jusqu'à ses amours dans les bras d'une lingère accorte, Assassins ! revient sur la vie de l'homme derrière le mythe littéraire. En réponse aux dernières pensées du condamné, les suspects défilent sur la scène politique gangrénée par l'intolérance.

  • Mon frère, ce zéro

    Colin Thibert

    • Heloise d'ormesson
    • 4 February 2021

    Antoine en est certain : Canard tient le coup du siècle pour toucher le pactole. Ne leur manque qu'un troisième homme. Jean-Jacques, en galère depuis que sa femme l'a fichu à la porte, se laisse convaincre. Le plan ? Enlever Julien, vrai jumeau du milliardaire Thibault Dastry, usurper son identité et vider ses comptes en dupant la banque. Sur le papier, ça pourrait fonctionner. Mais avec un trio de bras cassés aux manettes, la juteuse affaire a tôt fait de virer au fiasco.

    Pas le temps de souffler avec ces pieds nickelés en vadrouille ! Colin Thibert n'a pas son pareil pour croquer les marginaux et nous entraîner dans une équipée aussi désopilante que rocambolesque. Savoureusement immoral.

  • Et mes jours seront comme tes nuits

    Maelle Guillaud

    • Heloise d'ormesson
    • 3 February 2022

    « Le jeudi, c'est la cérémonie des retrouvailles. Dans quelques heures, elle pourra le voir, le toucher. Il lui racontera ces heures qui s'étirent, la promiscuité et le bruit incessant. Infernal. C'est le premier mot qu'il avait choisi pour décrire ce chaos ambiant. » Dans le RER qui la conduit à la maison d'arrêt, Hannah ne peut s'empêcher de penser à tout ce qu'elle a perdu. Elle songe à celui qu'elle aime plus que tout malgré la trahison, et qu'elle va retrouver au bout du trajet. À ses fantômes qui l'habitent et l'escortent depuis si longtemps. À Tanger, ville lumière cernée par les ombres inquiétantes. Heureusement, il y a son art, la musique, qui l'aide à tenir debout et à combler les vides. Mais jusqu'à quand ? Hannah comprendra-t-elle qu'elle se doit d'ouvrir les yeux ?

    Brillamment construit sur un jeu d'aller-retour entre le passé et le présent de l'héroïne, Et mes jours seront comme tes nuits, affronte le deuil et l'enfermement avec une puissance émotionnelle tout en retenue où le refus de la vérité devient le plus beau cri d'amour.

  • Quand il fait triste Bertha chante

    Rodney Saint-Eloi

    • Heloise d'ormesson
    • 20 January 2022

    Dans ce récit admirablement écrit, l'auteur rend hommage à sa mère, Bertha. Cette grande dame noire à l'énergie et à la générosité exemplaires, « amoureuse de l'amour », vient de mourir. Rodney, son fils aîné, raconte l'enfance bleue au pays natal, leur chemin d'exil, elle à New York, lui à Montréal. Le fils dialogue avec la mère. Il est celui qui a grandi sous la dictature, qui rêvait d'être écrivain et qui parvient à mettre des mots sur la colère, la peine, la joie, le courage et l'amour. Elle est la mère qui porte la mémoire du « pays-pourri » et la lumière de l'espoir. La parole de Bertha, poignante et belle, fait entendre la musique et la dignité de cet art d'être mère.

    Tout en nous racontant la vie de Bertha, son fils Rodney nous offre un portrait en creux de lui-même. Celui d'un homme qui a grandi sous la dictature.

  • Tout ce que tu vas vivre

    Lorraine Fouchet

    • Heloise d'ormesson
    • 7 March 2019

    Alors que Dom est sur son ordinateur en pleine nuit, son jeu plante tout à coup. Au même moment, la sonnerie de l'entrée retentit et des bruits de voix résonnent dans l'appartement. S'il a l'espoir fou que sa mère soit enfin de retour après cinq ans d'absence, il se retrouve en réalité face aux médecins du SAMU qui tentent de faire repartir le coeur de son père. Que s'est-il passé ? Qui est la mystérieuse blonde qui passait la nuit avec lui et les a appelés ?
    Orphelin à quinze ans, Dom n'est pourtant pas au bout de ses peines. Parmi les condoléances, il reçoit la lettre d'un homme qui a connu ses parents en Argentine à la naissance de leur fille... Oui mais voilà, Dom est fils unique ! Il aurait donc une soeur ? Il ne lui en faut pas plus pour se décider.
    Accompagné de sa tante Tifenn, il quitte Paris et s'envole au bout du bout du bout du monde à la recherche de la vérité.
    De son écriture lumineuse, chatoyante et pleine de surprises, Lorraine Fouchet ne craint pas les épreuves que nous réserve l'existence, et nous apprend à les affronter pour profiter de toutes ses petites et grandes félicités. Une ode réjouissante à la vie !

empty