Didier Jeunesse

  • "Voici le célèbre conte musical de Serge Prokofieff mis en images par Éric Battut avec une grande force d'évocation. La palette est somptueuse, qui passe du vert au rouge et du noir au jaune.
    Le regard du peintre, tout en émotions contenues, transforme cette histoire en un pur moment de poésie. Dans le texte se glissent les partitions et le dessin de chaque instrument. La voix chaleureuse et profonde de Michel Galabru alterne avec les plages de musique interprétées par l'Orchestre de chambre de Genève, sous la direction de Thierry Fischer.
    Cette première initiation musicale est un régal : elle est à découvrir ou à redécouvrir d'urgence ! "

  • Il s'en passe des choses quand Bulle et Bob jardinent... Un ver de terre : beurk ! Comme il est dur à ouvrir, ce robinet ! Oh ! Une coccinelle ! Et si on jouait au jeu des légumes ?

    Une histoire légère comme le printemps et des chansons douces, enjouées et jazzy pour fêter les beaux jours ! Natalie Tual et Gilles Belouin font encore et toujours preuve d'ingéniosité pour nous faire trémousser : marimba, carillon, trombone à coulisse, percussions, pelle, sable, balais, arrosoir... Vous ne jardinerez plus jamais sans chanter la salsa du radis !

  • "Voici 28 berceuses, traditionnelles ou écrites par des chanteurs d'aujourd'hui (Anne Sylvestre, Gérard Delahaye, Jean-Jacques Margueritat, Gilles Vigneault, Pierre Chêne, Jacques Charpentreau, etc.), sélectionnées par Yves Prual et présentées par Anne H. Bustarret, pour donner envie aux parents de partager de jolis moments d'émotion avec leurs enfants. "Sur le CD, on retrouve des voix mêlées d'enfants et d'adultes dans une ambiance chaude et naturelle. Les arrangements de François Barré marient les sons boisés des flûte, basson, clarinette, hautbois et cor anglais (Laurent Dubot, Olivier Hirel, Pierre Gallier, Frédéric Potet), sous la direction musicale de Bruno Gillet." Les images raffinées d'Isabelle Chatellard et de Stéphane Girel invitent au voyage et à la douceur..."Un album devenu un classique."

  • Ainsi font, font, font, Papillon vole, vole, Bateau sur l'eau, Les petits poissons dans l'eau...12 comptines, berceuses et jeux de doigts pour les bébés, connues de tous, sont réunies dans ce nouveau « Comptines pour ». Un livre-disque comme un doudou à offrir en cadeau de naissance.

  • "Tiens voilà main droite", "Un petit pouce qui danse", "Dansons la capucine", "La polka des bébés". 12 comptines joyeuses pour jouer, faire la fête, faire sauter les petits sur les genoux. Une musique rythmée et des chansons en français, en anglais et en créole pour se trémousser dans toutes les langues !

  • "« Paré pour virer, envoyez la grand-voile ! Tiens bon matelot, le vent s'est levé, chantons pour les étoiles sur la route de San Franciso... » 29 chansons qui sentent bon la mer et donnent envie de grimper sur le mât pour guetter la terre ferme ! Collectés par Yves Prual, ces chansons d'auteurs qui swinguent ou chants traditionnels a capella, sont réarrangés par François Barré pour des voix d'enfants et des choeurs d'hommes. Au piano, Philippe Bizais et aux percussions Bertrand Ripoche, l'équipe de À pas de géant. Nathalie Tual, de sa voix joyeuse, s'amuse à varier les styles et fait rire aux éclats les bébés ! Beaucoup de polyphonies masculines, dans ce CD aux mille saveurs, qui rendent présents les marins et font sentir leurs joies et leurs peines.
    Un répertoire drôle (La chorale des crevettes) ou poignant (Brave marin), traditionnel (Maman les p'tit bateaux) ou contemporains (La Baleine bleue), qui offre, dans sa variété, de quoi entonner à tous les âges !
    Toutes les partitions sont reproduites et une préface d'Évelyne Resmond-Wenz sur la symbolique de l'eau complète l'ouvrage.
    De leur palette subtile, Isabelle Chatellard et Stéphane Girel, à qui l'on doit déjà A pas de velours, jouent avec les poissons et les bateaux et donnent à voir la puissance de la mer et sa tendresse, dans des tons inattendus, magnifiques camaïeux de verts, prunes et ocres."

  • Dans un château ancien, un petit garçon nommé Timouk s'étonne de ne trouver personne à son réveil. Un merle moqueur lui explique que ses parents sont partis à la guerre et qu'ils ne reviendront peut-être pas. Furieux, Timouk lui lance des pierres et subit du même coup un mauvais sort : il perd la parole. Commence alors pour l'enfant une déambulation fantasmagorique dans le château désert, qui l'amènera à croiser une drôle de machine sur roues, un tigre puissant et magnifique, Alfred, le gardien du parc qui joue si bien du piano...

    Un joli conte musical qui nous entraîne dans une succession de scènes abracadabrantes et nous promène entre rêve et réalité, entre silence et musique.

empty