Actes Sud

  • à la poursuite du Thunder ; l'histoire de la plus longue traque navale de tous les temps Nouv.

    Décembre 2014, le capitaine Hammarstedt engage l'quipage du Bob Barker dans un voyage inédit à la poursuite du Thunder, le tristement célèbre bateau de pêche. En suivant la trace de ce navire, ils se retrouvent sur la piste des chevilles ouvrières de la criminalité, de la corruption rampante, de l'esclavage moderne et d'une communauté internationale qui se contente de détourner le regard.
    A la poursuite du Thunder relate une histoire vraie empreinte de courage et de persévérance et lance un appel à agir contre la destruction de notre environnement.

  • Une enquête édifiante au coeur des Monsanto papers, qui révèle comment cette multinationale a tout mis en oeuvre pour faire disparaître l'étude de Gilles-Éric Seralini qui montrait la toxicité du Roundup et des OGM qui lui sont associés, comment est détournée la réglementation supposée protéger les populations et, pour finir, comment est organisé le dévoiement de la science, de la médecine et des pouvoirs publics.

  • Basé sur l'expérience de la Ferme du Bec Hellouin, référence internationale en matière de permaculture, «Vivre avec la terre» est le livre fondateur de l'écoculture, une agriculture très productive basée sur l'imitation des écosystèmes naturels. Cet ouvrage de référence exceptionnel accompagnera tout au long de leur parcours amateurs ou professionnels.    

  • Depuis les forêts du Yellowstone aux crêtes du Kirghizstan, des steppes du Haut-Var à la terrasse de son appartement, Baptiste Morizot nous invite à partir sur les traces d'êtres hors du commun, souvent mythifiés : les grands prédateurs - ours, loups, panthères des neiges... À travers différents récits de pistage, l'auteur nous propose ainsi de nous "enforester", selon l'expression des coureurs de bois du Grand Nord canadien : porter son attention sur le vivant simultanément autour de nous et en nous, et apprendre à cohabiter avec lui. Page après page, le pistage repeuple la nature, et notre monde intérieur.

  • Aujourd'hui, qui pourrait encore ignorer que notre monde traverse une crise écologique et sociale d'une ampleur inégalée ? Les faits sont bien connus mais nous manquons cruellement de jalons pour l'affronter et repenser notre usage du monde. Privilégiant les sources accessibles à tous, Pierre Lieutaghi interroge sans relâche le réel, parfois en philosophe, parfois en conteur, toujours en humain libre et jamais résigné, et, ce faisant, explore et partage de nouveaux territoires d'idées. Au coeur de ceux-ci, il place la dynamique de la confiance, une force discrète et pourtant seule capable de contrecarrer la défaite annoncée, de fédérer les humains et de précéder leurs métamorphoses.

  • Après avoir édité "«Des légumes en hiver»" par Eliot Coleman, le pionnier américain de l'agriculture biologique sur petites surfaces, les éditions Actes Sud sont heureuses de proposer enfin à tous les jardiniers-maraichers son fameux manuel dont la première version est parue en 1989 aux Etats-Unis mais jamais traduit jusqu'à aujourd'hui. Cette 3ème réédition américaine est largement augmentée par rapport à l'édition originale et regorge d'informations précieuses et originales, qui accompagneront les jardiniers tout au long de leur parcours.

  • Les valeurs de la République semblent aujourd'hui ébranlées par une succession d'événements qui bousculent notre vivre ensemble.
    Jours de Gloire nous invite à la réflexion, à penser la société dans laquelle nous souhaitons vivre et quel héritage nous désirons léguer à nos enfants. Cette oeuvre nous raconte ce qu'ont été les idéaux et les valeurs de la République française, de sa naissance à aujourd'hui : valeurs de liberté, de justice sociale et de fraternité. Elle dépeint les aspirations qui ont guidé nos aînés, et retrace leurs combats pour la sauver et la faire vivre aux travers d'extraits de textes fondamentaux.
    Des lettres, des discours ou des textes de loi mis en musique, et pour lesquels il lui a fallu 5 ans de travail pour les faire interpréter par des concitoyens parmi les plus célèbres : Abd'Al Malik, Akhenaton, Grand Corps Malade, Camélia Jordana, - M -, Reda Kateb, Sophie Marceau Michel Aumont, François Berléand, Jane Birkin, Michel Bouquet, Louis Chedid, Jacques Frantz, François Morel, Sabrina Ouazani, Denis Podalydès, Oxmo Puccino, Muriel Robin, Karin Viard
    Tous ces ambassadeurs ont lu un texte, et prêtent donc leur voix aux écrits de Jean Jaurès, Victor Hugo, Olympe de Gouges, Charles De Gaulle, Albert Camus, Joséphine Baker... Et dépoussièrent l'héritage républicain, qui devient une fierté actuelle et humble.

  • En parcourant le monde, parfois à pied, souvent à cheval, Jean-Louis Gouraud voulait découvrir quelles fonctions occupe auprès des différents peuples cet animal pas comme les autres qu'est l'equus caballus, avec l'intime conviction qu'il n'y pas de chevaux sans hommes. Aller les observer partout dans le monde, de l'Orient à l'Occident, c'était avant tout pour lui une façon de partir à la rencontre des populations qui les élèvent, les exploitent, les entourent, les chérissent. Ces chroniques en sont le témoignage vivant.

  • Après «Jamais seul», qui nous a fait découvrir le monde des microbes et leurs associations avec les plantes et les animaux, Marc-André Selosse nous propose, dans ce nouvel ouvrage, de cheminer avec lui dans le monde des tannins. Ces molécules font les goûts et les couleurs du monde, mais qui saurait dire qui sont les tannins et comment ils agissent ? En chatouillant l'observation et en excitant le plaisir de la mener, cet ouvrage est un rappel aux plaisirs sensoriels et à la façon dont nos sens nous aident à comprendre notre environnement.

  • Nous savons aujourd'hui que les microbes ne doivent plus seulement être associés aux maladies ou à la décomposition. Au contraire, ils jouent un rôle en tous points essentiel : tous les organismes vivants, végétaux ou animaux, dépendent intimement de microbes qui contribuent à leur nutrition, leur développement, leur immunité ou même leur comportement. Toujours pris dans un réseau d'interactions microbiennes, ces organismes ne sont donc... jamais seuls.
    Au fil d'un récit foisonnant d'exemples et plein d'esprit, Marc-André Selosse nous conte cette véritable révolution scientifique. Détaillant d'abord de nombreuses symbioses qui associent microbes et plantes, il explore les propriétés nouvelles qui en émergent et modifient le fonctionnement de chaque partenaire. Il décrypte ensuite les extraordinaires adaptations symbiotiques des animaux, qu'ils soient terrestres ou sous-marins. Il décrit nos propres compagnons microbiens - le microbiote humain - et leurs contributions, omniprésentes et parfois inattendues. Enfin, il démontre le rôle des symbioses microbiennes au niveau des écosystèmes, de l'évolution de la vie, et des pratiques culturelles et alimentaires qui ont forgé les civilisations.
    Destiné à tous les publics, cet ouvrage constitue une mine d'informations pour les naturalistes, les enseignants, les médecins et pharmaciens, les agriculteurs, les amis des animaux et, plus généralement, tous les curieux du vivant. À l'issue de ce périple dans le monde microbien, le lecteur, émerveillé, ne pourra plus porter le même regard sur notre monde.

  • Liberté, égalité, fraternité... ces trois termes sont complémentaires, mais ils ne s'intègrent pas automatiquement les uns aux autres : la liberté, surtout économique, tend à détruire l'égalité ; imposer l'égalité est une atteinte à la liberté. Donc le problème est de savoir les combiner. On peut édicter des lois qui assurent la liberté ou qui imposent l'égalité, mais on ne peut imposer la fraternité par la loi. Elle ne peut pas venir d'une injonction étatique supérieure, elle doit venir de nous. Il nous faut associer et combiner liberté et égalité, quitte à faire des compromis entre ces deux termes, et susciter, éveiller ou réveiller la fraternité. Car c'est paradoxalement au moment du plus grand besoin de fraternité humaine que partout se referment les cultures particulières.
    Or la reconnaissance de notre humanité commune et le respect de ses différences sont les bases sur lesquelles pourrait se développer la fraternité entre tous les humains face à notre destin commun dans une aventure commune.

    Ce sont dans des oasis, lieux d'une économie solidaire, de dépollution de la détoxification des vies, lieux de vie meilleure, que nous pourrons imaginer des lieux de solidarité et fraternité. Ce sont les germes, les ébauches d'une civilisation du primat de l'épanouissement personnel dans la fraternité.

    Dès lors, nous devons tout faire pour sauvegarder et développer les fraternités des oasis. Nous devons créer des îlots de vie autre, nous devons multiplier ces îlots car ou bien les choses vont continuer à régresser et les oasis seront des îlots de résistance de la fraternité, ou bien il y aura des possibilités positives et ce seront des points de départ d'une fraternité plus généralisée dans une civilisation réformée. Si la régression se poursuit, ils seront des lieux de résistance fraternelle.
    Et si apparaissent les lueurs d'une aurore, ils seront les points de départ d'une fraternité plus généralisée dans une civilisation réformée.

  • Les leçons du Rhône Nouv.

    À travers l'exemple du Rhône, un plaidoyer pour les fleuves, qui sont les grands oubliés des réflexions politiques et qui nous sont pourtant indispensables : il faut protéger les fleuves pour protéger les hommes.

  • Plus que jamais il est urgent de planter des arbres en ville et la dynamique semble être là, mais pas n'importe comment ! Ce livre, version brochée d'un ouvrage publié en 2010, propose des clés de compréhension pour développer des pratiques respectueuses du végétal. Il répond aux questions que se posent les citadins, mais aussi les concepteurs, techniciens, gestionnaires et élus, et plus largement tous ceux qui aiment les arbres.

  • Cet ouvrage, qui confronte les derniers acquis de la science aux traditions ou croyances relatives aux arbres, montre combien les arbres contribuent à «enchanter» le monde et combien notre futur est lié au leur.

  • Dans nos sociétés urbaines du xxe siècle à sa fin, les plantes médicinales ont retrouvé une place importante et paradoxale.
    De mieux en mieux connues quand à leurs constituants et leurs effets, souvent (re) devenues remèdes courants mais sous les traits du médicament classique, très requises par la cosmétologie et la diététique, on les perçoit pourtant de moins en moins dans leur nature première d'êtres végétaux. le livre des bonnes herbes, dans son double souci de faire connaître et la plante et ses usages, n'oublie pas que les " simples " sont autre chose que des remèdes standard : des êtres vivants dont l'approche amicale, attentive, vaut déjà comme amorce de confiance.
    Et dans cette rencontre où la fréquentation du pré ne contredit pas les acquis du laboratoire, la liberté trouve son compte ! cette troisième édition révisée du livre des bonnes herbes, manuel d'apprentissage d'une flore familière très riche en offres thérapeutiques de valeur, accessible à tous, s'obstine donc à voir dans le recours aux simples, une preuve d'autonomie toujours vivace au bord du champ clos des grandes (et coûteuses) techniques de soins.

  • Ce petit manifeste souhaite redonner à l'agriculture le rôle central qu'elle a toujours eu dans les civilisations. Il nous explique comment nous avons détruit notre agriculture et propose des solutions pour faire évoluer l'agriculture française et la rendre à la fois durable et qualitative.

  • En raison des changements climatiques, maintenir un gazon entraîne une lutte incessante, avec un résultat souvent décevant. Ce livre propose des alternatives enthousiasmantes, économes en eau et en entretien, pour que le jardin redevienne un espace vivant, adapté au lieu où il se situe et ouvert à tous les possibles.

  • Gilles-Éric Séralini et Jérôme Douzelet expliquent comment les pesticides influent sur le goût du vin et montrent qu'il est possible d'éduquer ses papilles afin de déceler leur présence.

  • Une nouvelle approche de la botanique, qui permet de considérer le végétal dans son ensemble et de comprendre d'où viennent les plantes qui nous entourent et pourquoi elles ont la forme d'arbres ou d'herbes. Francis Hallé nous livre ici tout son savoir. Un ouvrage indispensable !

  • De l'ombre des jardins à la flambée dans l'âtre, de l'aspirine aux pneus d'avion, du bois de lit au papier de ce livre, il y a peu de domaines de notre vie où l'arbre n'ait sa place, avec la discrétion qui le caractérise.
    Et s'il est à ce point notre partenaire dans l'entreprise souvent hasardeuse qu'est la vie sur la Terre, n'est-ce pas aussi parce que nous partageons avec lui d'impérieux intérêts : lumière et eau, fertilité des sols, espace et chaleur oe
    Qu'est donc au fond ce compagnon quotidien ? Comment définir cette forme de vie extraordinairement ancienne, au modèle architectural aussi singulier que rigoureux, et capable de grandes prouesses ? Ecartant volontairement tout anthropomorphisme, mais n'oubliant jamais ce que nous devons à l'arbre, Francis Hallé pose ici les bases d'une analyse structurale et fonctionnelle de ce végétal multiforme. L'arbre, en effet, se décline, surtout dans les contrées tropicales, en un nombre illimité d'espèces dont beaucoup restent à découvrir.
    Des arbres donc. Au long de vivants et minutieux portraits - ceux par exemple du Durian, des Eucalyptus ou de l'Hévéa -, l'auteur relate l'intense dialogue de certaines espèces avec l'homme et révèle la profonde et encore mystérieuse "altérité" de l'arbre, si différent de l'homme, lui ayant tant apporté et ayant si peu reçu en retour.
    Plaidoyer pour l'arbre et son altérité, mais également plaidoyer pour l'homme. Car quand l'auteur défend l'idée que l'homme a contracté vis-à-vis de l'arbre une dette fondamentale, c'est pour mieux dire combien notre héritage arboricole et sa rassurante et exemplaire présence à nos côtés font de nous des êtres plus humains.

  • Dans l'antiquité, l'«otium» était considéré comme l'un des moments les plus désirables de l'existence. Libéré des tâches vitales, affranchis des préjugés, des croyances et des intérêts, les hommes libres pouvaient s'y livrer à la culture du for intérieur, du goût, du jugement, à la quête désintéressée du sens, de la beauté, des valeurs, de la vérité. Cette part d'humanité menacée par l'injonction d'efficacité que nous impose le marché, peut être précisément désignée par l'«otium». Loin de toute nostalgie, il s'agit d'éclairer les sources d'une liberté et d'une créativité aujourd'hui compromises par l'hégémonie du marché. Il s'agit aussi d'identifier la responsabilité de l'État démocratique dans l'accès de tous à ce loisir studieux et émancipateur.

  • Pour faire face aux multiples crises qui menacent aujourd'hui l'avenir de notre planète et de l'humanité, il faudra changer de paradigme agricole. L'agriculture biodynamique, qui remporte un succès croissant, peut contribuer de façon originale à cette nouvelle orientation : cet ouvrage permet de mieux comprendre son origine, ses fondements, mais surtout son potentiel pour l'avenir.  

  • Décédé en 2009 à la veille de son 80e anniversaire, l'écuyer Jean-Claude Racinet, qui a passé sa vie à défendre et illustrer la belle équitation de tradition française (qu'il était finalement parti enseigner aux Etats-Unis), a laissé une oeuvre écrite foisonnante: articles dans des revues spécialisées, chroniques acidulées, pamphlets, ouvrages de doctrine, sans compter une abondante correspondance technique inédite. Ses disciples se proposent de réunir et présenter en un volume cette oeuvre originale, multiforme et salutaire. Saluée, en tout cas, par les plus grands noms de la spécialité, tel le général Pierre Durand, écuyer-en-chef du Cadre Noir de Saumur et longtemps directeur de l'Ecole Nationale d'Equitation.
    Paraissant dix ans après sa mort, le présent recueil n'est pas seulement un légitime hommage rendu à un cavalier d'exception. Donnant un aperçu de la richesse de sa pensée et de son enseignement, il sera le livre de chevet de tous ceux qui, aujourd'hui encore, sont confrontés aux mystères de l'équitation et de la relation homme-cheval.

  • Par la puissance de son réalisme, cet ouvrage procure un sentiment de proximité et d'émerveillement, et, comme l'indique Francis Hallé dans la préface, "nous voyons enfin les arbres et arbustes de nos régions comme ils sont réellement, représentés avec une précision et une sensibilité telles que leur identification devient aisée et presque immédiate". Cette nouvelle édition est augmentée d'une vingtaine de dessins et d'un texte introductif sur le lien entre l'arbre, l'agriculture et l'environnement.

empty