Xavier Chauvin

  • Étroitement dérivée de la berline Neue Klasse, la série 02 va contribuer à la spectaculaire renaissance de la firme bavaroise, alors au bord de la faillite. Un succès commercial retentissant qui permet à BMW de s'imposer très rapidement parmi les meilleurs spécialistes européens de la sportive de moyenne cylindrée. Archétypes en la matière, les 2002 Ti et Tii figurent parmi les modèles les plus emblématiques des années 1960-1970, ancêtres légitimes de nos berlines premium actuelles. Une carrière également marquée par de nombreux succès en compétition, mais aussi par l'émergence de préparateurs réputés, à l'instar d'Alpina ou de Schnitzer, qui vont exercer leurs talents pour rendre la petite BMW toujours plus performante...

  • Icône automobile par excellence, la Coccinelle a battu tous les records de longévité, avec près de soixante ans de carrière commerciale et une multitude de dérivés empruntant son inusable mécanique. Le symbole du miracle économique allemand est devenu l'égérie du mouvement hippie. Elle est également l'une des automobiles les plus produites au monde. Un incroyable destin.

  • S'inspirant des canons stylistiques de la vieille Europe, la très belle Continental brille par son originalité. Elle impose rapidement de nouveaux standards en matière de design et d'innovation technologique. Le vaisseau amiral de Ford adopte en effet une structure monocoque, véritable gageure technique pour un véhicule de la catégorie full size. Une forte personnalité qui séduit immédiatement les grands de ce monde, à l'instar du président John Fitzgerald Kennedy, indissociable de la belle Lincoln. Icône incontournable de l'Amérique des Golden Sixties, la charismatique Continental entrera de manière tragique dans l'histoire le vendredi 22 novembre 1963...

  • Apparus à la fin des années 1960, les coupés et les cabriolets 504 allient l'élégance latine à la fiabilité franc-comtoise. Étudiées en étroite collaboration avec la Carrozzeria Pininfarina, ces prestigieuses créations franco-italiennes se distinguent par d'excellentes performances, portées par l'image dynamique de la séduisante berline 504 à injection, référence de sa catégorie. Vaisseaux amiraux de la marque, le coupé et le cabriolet vont connaître une carrière exceptionnellement longue qui ne s'achève qu'au début des années 1980. Quinze années durant lesquelles ils s'offrent plusieurs évolutions stylistiques marquantes, et surtout un puissant V6 qui leur permet de remporter de nombreuses victoires en compétition.

  • Mai 1960 : la 404 entre en scène. Symbole du renouveau du constructeur franc-comtois, le modèle tranche radicalement de ses devancières par ses qualités esthétiques et dynamiques. Conservant la robustesse propre aux productions sochaliennes, la jolie berline dessinée par Pininfarina s'impose rapidement parmi les références du moment : confortable, moderne et performante, elle incarne à la perfection l'idéal des classes moyennes. Véritable icône des années 1960, elle est la première voiture française de série à adopter l'injection, capable de tenir la dragée haute à sa rivale de toujours, l'emblématique Citroën DS 19. Dans les années 1970, la 404 trouve une nouvelle jeunesse à l'exportation, en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, où elle porte avec brio les couleurs de la marque. Une carrière fleuve qui s'achève en 1988, avec une production totale qui frise les trois millions d'exemplaires.

    Sur commande
  • Spécialisée dans l'aéronautique, la « Svenska Aeoplan Aktiebolaget », voit le jour en 1937. Le gouvernement suédois d'alors craint l'éminence d'un conflit mondial dont il veut se prémunir, en dotant son armée d'une aviation digne de ce nom. Mais au sortir de la guerre, l'entreprise peine à se développer, les commandes de l'état suédois cessant brutalement. Les dirigeants de la Saab décident donc de se tourner vers l'automobile, épaulant ainsi Volvo, l'unique constructeur national. C'est le début d'une extraordinaire saga dont seuls les Scandinaves ont le secret. Les insolites 92, 93 et 96 séduisent une clientèle éprise d'originalité technique. Les Saab s'imposent rapidement sur le marché intérieur, et conquièrent le coeur des automobilistes américains, leur principal débouché à l'exportation. Elles s'illustrent également en compétition, triomphant de redoutables sportives bien plus puissantes qu'elles. La petite marque de Trollhättan connaît alors une irrésistible ascension, proposant des modèles de plus en plus performants, à l'image des Sonett, des 99 et de la légendaire 900 Turbo. Malgré le rachat de la firme par GM, et quelques difficultés financières récentes, l'image toujours très forte de Saab est demeurée intacte dans le coeur des passionnés. A l'aube de ses soixante ans d'existence, quelles surprises nous réserve l'enfant terrible de l'industrie automobile suédoise ?

  • La Fiat 850

    Xavier Chauvin

    Présentée au Salon de Turin 1964, la Fiat 850 marque sans conteste l'apogée des modèles à moteur arrière dont le géant turinois s'est fait une spécialité. Une véritable success-story qui ne s'achèvera qu'au milieu des années 1970 et que ce livre vous propose de revivre.

  • Ferrari, mythiques berlinettes Nouv.

    Le mythe illustré à travers les 12 berlinettes emblématiques incontournables qui ont bâti la légende de la marque au cheval cabré. Testarossa, Daytona, 250 GTO, Dino 246 GT et autres F40...
    Autant de prestigieuses appellations qui ont fait rêver plusieurs générations de tifosi, ici réunies dans cet ouvrage écrit par Xavier Chauvin et magnifiquement mis en images par Arnaud Taquet.

    awaiting publication
  • Présentée en mai 1979, la 505 a la lourde tâche de succéder à la fois à la valeureuse 504, alors en fin de carrière, ainsi qu'à la luxueuse 604, retentissant échec commercial. L'enjeu est de taille, la marque traversant l'une des plus graves crises financières de son histoire, après le rachat de Citroën et de Chrysler-Simca.

    Ultime propulsion de la marque, la classique Sochalienne affronte une nouvelle génération de berlines françaises converties à la traction avant, à l'instar de la Citroën CX et de la Renault 20. La sobre 505 va néanmoins relever le défi avec brio, se déclinant en une multitude de versions, des plus sages aux plus délurées.
    La lionne est en effet l'une des premières Peugeot à sortir ses griffes, bien avant la 205, notamment avec les sportives Turbo Injection - qui n'hésitent pas à s'aligner en compétition - puis avec les GTI et les V6 S. Des modèles très performants qui rivalisent avec les meilleures références allemandes du segment, BMW et autres Audi. La discrète 505 s'éteint en 1992 au terme d'une très belle carrière, sa production dépassant les 1 300 000 véhicules. Le modèle aura connu un certain succès sur le marché nord-américain, et quelques déclinaisons exotiques, à l'instar d'une version produite en Argentine...

    Sur commande
  • En quelques années seulement, la Fairlady Z s'impose comme l'une des meilleures voitures de sport de son temps, se hissant au niveau des références italiennes ou allemandes. Une réussite éclatante due à une idée géniale : Nissan propose une vraie GT, offrant des performances équivalentes à celles d'une Porsche 911, mais pour moitié moins cher. Cinq générations plus tard, le succès ne se dément pas : des mythiques 240 Z jusqu'aux redoutables 350 Z actuelles, sans oublier les roadsters des débuts, découvrez l'histoire de la plus emblématique des sportives japonaises. Un sujet inédit en France, très documenté et richement illustré...

  • Cet ouvrage est le premier opus de la collection consacrée aux voitures françaises des trente glorieuses.
    Ii couvre les années 1945 à 1950, période de reconstruction d'une france dévastée par la guerre et de difficile redémarrage d'une industrie en pleine mutation qui concentre tous ses efforts sur la production de modèles économiques et bon marché, pénurie oblige... que d'aventures vécues dans les autos de nos parents, lorsque nous voyagions sur la banquette arrière, pour aller à l'école ou pour partir en vacances.
    Souvenez-vous, c'était il n'y a pas si longtemps... redécouvrez dans ces pages l'histoire des véhicules français les plus emblématiques qui ont sillonné les routes de notre enfance : citröen traction avant, delage d6, peugeot 202, renault 4 cv, panhard dyna x, et bien d'autres... la carrière de ces modèles mythiques est abordée marque par marque et illustrée par des photos incontournables.

  • Cet ouvrage est le quatrième opus de la collection consacrée aux voitures françaises des trente glorieuses.
    Il couvre les années 1960 à 1965, période de croissance économique sans précédent. au cours des années yé-yé, l'automobile devient l'un des symboles de cette insolente réussite : la voiture est un vecteur d'évasion et de plaisir. que d'aventures vécues dans les autos de nos parents, lorsque nous voyagions sur la banquette arrière, pour aller à l'école ou pour partir en vacances. souvenez-vous, c'était il n'y a pas si longtemps...
    Redécouvrez dans ces pages l'histoire des véhicules français les plus emblématiques qui ont sillonné les routes de notre enfance : citröen ami 6, panhard pl 17, peugeot 404, renault 8, simca 1000, et bien d'autres... la carrière de ces modèles mythiques est abordée marque par marque et illustrée par des photos incontournables.

  • Cet ouvrage est le deuxième opus de la collection consacrée aux voitures françaises des trente glorieuses.
    Il couvre les années 1950 à 1955, période de fin de l'austérité dans une france qui se relève de la guerre. alors que la voiture populaire triomphe et que l'on entre dans l'ère de la motorisation de masse, les grandes marques de prestige traditionnelles, comme delahaye et bugatti, ne peuvent s'adapter et ferment leurs portes les unes après les autres. que d'aventures vécues dans les autos de nos parents, lorsque nous voyagions sur la banquette arrière, pour aller à l'école ou pour partir en vacances.
    Souvenez-vous, c'était il n'y a pas si longtemps... redécouvrez dans ces pages l'histoire des véhicules français les plus emblématiques qui ont sillonné les routes de notre enfance : citröen 2 cv, ford vedette, peugeot 203, renault frégate, 5imca aronde, et bien d'autres... la carrière de ces modèles mythiques est abordée marque par marque et illustrée par des photos incontournables.

  • Cet ouvrage est le troisième opus de la collection consacrée aux voitures françaises des trente glorieuses.
    Il couvre les années 1955 à 1960, période de redressement économique de la france. le climat de pénurie de l'immédiat après-guerre est oublié et les français souhaitent profiter de leur pouvoir d'achat retrouvé. ils réclament des véhicules moins spartiates, plus performants. l'automobile n'est plus seulement un moyen de transport, c'est aussi un bien de consommation à part entière. que d'aventures vécues dans les autos de nos parents, lorsque nous voyagions sur la banquette arrière, pour aller à l'école ou pour partir en vacances.
    Souvenez-vous, c'était il n'y a pas si longtemps... redécouvrez dans ces pages l'histoire des véhicules français les plus emblématiques qui ont sillonné les routes de notre enfance : citröen d5, panhard dyna 2, peugeot 403, renault dauphine, simca aronde, ou encore les sportives alpine et facel vega... la carrière de ces modèles mythiques est abordée marque par marque et illustrée par des photos incontournables.

  • Créée par Jean Dintilhac en 1920, la célèbre marque de lubrifiants - pionnière dans le domaine de la communication - se fit connaître en lançant d'audacieuses tentatives de records afin de démontrer la valeur de ses produits. Une campagne de publicité téméraire qui propulsa la jeune firme au devant de la scène, accumulant une multitude de records sur terre, sur mer ou dans les airs... Une formidable aventure humaine et industrielle, dans laquelle interviennent les principaux acteurs de l'industrie automobile du XXe siècle, tels André Citroën, Gabriel Voisin ou Marc Birkigt, mais aussi des héros mythiques de l'aviation balbutiante, à l'instar de Marcel Doret ou de Jean Mermoz. Yacco, ou l'histoire de 90 ans d'innovation...

    Sur commande
  • Lancée en 1968, la Peugeot 504 reste à ce jour l'une des plus emblématiques créations du constructeur sochalien. Fer de lance de la marque durant les années 1970, l'élégante berline traverse la décennie en promenant sa silhouette atypique. La lionne fait en effet couler beaucoup d'encre à sa sortie, par son curieux « regard » ceint de phares trapézoïdaux et par sa ligne de coffre « cassée ». Elle succède pourtant avec panache à la très classique 404, qu'elle va bientôt supplanter par des chiffres de production bien supérieurs. Car la 504 connaît aussi un très grand succès à l'exportation, s'imposant sur tous les continents, grâce à l'excellent vecteur publicitaire de la compétition. Véritable voiture caméléon, le modèle se décline en une gamme complexe. Les magnifiques coupés et cabriolets arrivent au catalogue dès 1969. Ces dérivés prestigieux sont les premiers à étrenner le fameux V6 PRV. Ils sont rejoints par la version longue en 1971, qui ne sacrifie pas l'esthétique à la fonctionnalité. Disponible en 1979, le robuste pick-up constitue une base propice à une pléthore de variantes utilitaires. Enfin, Henri Dangel dote la voiture d'une efficace transmission à quatre roues motrices, faisant de la 504 l'un des tout premiers modèles français tous terrains de série. Au terme d'une carrière fleuve, qui ne s'achève qu'en 2005, la célèbre Peugeot aura été produite à plus de 3 700 000 exemplaires

  • Mai 1960: la 404 entre en scène.
    Symbol veau du constructeur franc-comtois, le modèle tranche radicalement de ses devancières - par ses qualités esthétiques et dynamiques. Conservant la robustesse propre aux productions sochaliennes, la jolie berline dessinée par Pininfarina s'impose rapidement parmi les références du moment : confortable, moderne et performante, elle incarne à la perfection l'idéal des classes moyennes. Véritable icône des années 1960, elle est la première voiture française de série à adopter l'injection, capable de tenir la dragée haute à sa rivale de toujours, l'emblématique Citroën DS 19.
    Une véritable gamme se met en place, comprenant les incontournables familiales et commerciales, mais aussi les ravissants coupés et cabriolets. Dans les années 1970, la 404 trouve une nouvelle jeunesse à l'exportation, en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, où elle porte avec brio les couleurs de la marque. Une carrière fleuve qui s'achève en 1988, avec une production totale qui frise les trois millions d'exemplaires.


  • les voitures japonaises font leur apparition dans les grands salons internationaux au début des années 1960, et certains observateurs de l'époque ont le tort de sous-estimer cette menace.
    la toyota 2 000 gt, voiture de james bond, la datsun 240 z, la mythique mazda cosmo, la honda s 800 et bien d'autres encore, déferlent avec succès sur l'occident. voitures de sport et voitures familiales, les constructeurs nippons sont présents sur tous les créneaux et honda s'attaque même avec témérité à la formule 1. dans ce premier ouvrage sur les voitures du soleil levant, découvrez à travers plus de 300 photos soutenues par un texte riche et extrêmement documenté, l'histoire des modèles japonais qui ont bâti la réputation d'une industrie en plein essor.


  • Toyota, l'éveil d'un empire

    Xavier Chauvin

    • Etai
    • 9 February 2010

    Toyota, un constructeur totalement inconnu en Occident dans les années 1950, est aujourd'hui le numéro un mondial. Découvrez l'histoire de l'irrésistible ascension d'un géant de l'automobile, qui a gravi les sommets en à peine cinquante ans. Cinquante ans d'innovation et de progrès, de travail acharné aussi, qui ont bâti la réputation de la marque à travers tous les continents. Une réputation de qualité et de fiabilité exemplaires, établie par les indestructibles Land Cruiser, Corolla et autres Crown. Une réputation sportive également, illustrée par les exploits en compétition des légendaires 2000 GT, Celica et Supra. A l'aube du XXIe siècle, la firme japonaise, toujours sur le devant de la scène, s'affirme maintenant parmi les leaders du véhicule vert, réagissant avec brio face aux problèmes écologiques et à la raréfaction des hydrocarbures.

  • Filiale de Fiat créée en 1955, la marque Autobianchi se distingue par le raffinement de ses productions. Fleuron du géant turinois, elle lui sert bientôt de cobaye, éprouvant les solutions techniques les plus hardies, qui seront généralisées sur les modèles Fiat quelques années plus tard. Novatrice par bien des aspects, l'audacieuse Primula est en effet le premier véhicule du groupe à adopter la traction avant et un moteur en position transversale. La jolie berline ne rencontre qu'un succès d'estime, mais elle va léguer son architecture d'avant-garde à une citadine de charme et de choc, la gracieuse A 112, présentée en 1969. Maniable, nerveuse et rapide, la petite Autobianchi incarne à merveille l'élégance italienne. Mais le potentiel sportif de cette géniale puce des villes n'en est pas pour autant oublié. Le sorcier Carlo Abarth lui injecte une piqûre de venin de scorpion et la métamorphose en redoutable bolide, digne rival de la non moins emblématique Mini Cooper. L'A 112 Abarth se taille alors un impressionnant palmarès en compétition et se forge une véritable légende. La voiture va connaître une carrière d'une longévité exceptionnelle. Le marché français lui réserve un excellent accueil, favorisé par le dynamisme de son importateur, le charismatique André Chardonnet, qui va la diffuser dans son réseau tout au long de sa commercialisation, une aventure qui va durer plus de dix-sept ans...

  • Le guide du cycliste s'adresse à tous les passionnés de cyclisme sur route, débutant ou déjà familiarisés avec les pratiques à caractère sportif. Abondamment illustré d'images d'action, il traite tous les aspects actuels du cyclisme sur route depuis le choix du vélo, la préparation et l'entraînement du cycliste jusqu'aux techniques de roulage et à l'entretien de base de la machine.

empty