Langue française

  • Le salon

    Nick Bertozzi

    Il se passe de drôles de choses dans le salon de Gertrude et Leo Stein, tel que Nick Bertozzi nous le présente : une absinthe bleue très particulière permet à ses adeptes de se projeter dans l'univers peint des toiles et d'y vivre des moments extraordinaires.
    Mais une obscure série de meurtres les menace : une mystérieuse tueuse à la peau bleue sévit dans le milieu artistique parisien de 1907, arrachant littéralement leur tête à ses victimes. Les membres du salon se lancent alors dans une enquête retentissante dans le but d'arrêter la créature meurtrière. Dans la folle équipée des Stein, on retrouve Pablo Picasso, jeune peintre fougueux au vocabulaire grossier, Georges Braque, artiste quasi ascète qui ne vit que pour peindre, Guillaume Apollinaire, poète libertin, ou encore Éric Satie, compositeur aux expérimentations musicales déroutantes.
    Tout en explorant un événement fondamental de l'histoire de l'art, la naissance du cubisme, Nick Bertozzi embarque le lecteur dans un thriller rocambolesque, entre intrigue policière et épopée fantastique.

  • The salon

    Nick Bertozzi

    Set in turn-of-the-century Paris, this graphic novel about friendship and adventures of Georges Braque, Pablo Picasso, Gertrude and Leo Stein, Erik Satie, Alice B Toklas, and Guillaurne Apollinaire, and paul Gauguin gives a glimpse into the minds and hearts of the modernists.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Israël n'existe pas encore et Jérusalem est administré sous mandat britannique - un mandat qui s'apparente, par bien des aspects, à une occupation pure et simple. C'est en tout cas ainsi que le vivent de nombreux Juifs, qui depuis plusieurs décennies rêvent d'un foyer national qui serait le leur et, pour une partie d'entre eux, militent plus ou moins ouvertement pour l'établissement d'un véritable état en Palestine, avec Jérusalem pour capitale.
    C'est la chronique de cet activisme politique que tient Jerusalem, à travers l'évocation au quotidien d'une famille juive de Jérusalem, les Halaby, à partir de 1945. Lente montée de la revendication nationaliste, militantisme de l'ombre et, bientôt, surgissement de la lutte armée. Les membres de la famille se divisent et parfois s'affrontent sur la question du recours à la violence, mais sauront néanmoins faire front lorsqu'il sera question de se retrouver sur l'essentiel : le combat final pour que naisse Israël.

  • Sur commande
empty