Karine Bernadou

  • Azolla

    Karine Bernadou

    Seule dans sa demeure, bien trop grande, bien trop vide, Azolla vit des heures sombres; l'être aimé est parti et l'attente est longue, trop longue... Oubliée, Azolla, abandonnée, ou pire? Que peut-elle faire quand l'espoir lentement s'amenuise et que des rêves bien sinistres envahissent ses nuits... Se diviser, se multiplier, ou, comme une irrépressible faim devenue femme, se transformer en mangeuse d'hommes? Karine Bernadou nous plonge ici dans un univers ouvertement fantastique, un univers où réalité et rêve se percutent et se mélangent sans cesse, un monde dont les tenants et les aboutissants se prêtent bien plus aux interprétations qu'aux explications. Bien que dénué de texte, le livre se lit et se vit avec une intensité folle, et cela grâce au travail impressionnant réalisé par Karine Bernadou - un travail à l'aquarelle, non seulement incroyablement efficace dans sa narration, mais d'une recherche et d'une beauté formelles subjuguantes - on ne plaisante pas!

  • Voici 12 double-pages animées avec des tirettes qui racontent la France à travers 12 thématiques :
    Sa géographie, ses fêtes, sa gastronomie, ses habitants, ses animaux, ses côtes... et ses territoires éloignés...

    Accompagnés par deux petits personnages mascottes, l'enfant effectue une promenade thématique à travers tout le pays, qui va des côtes bretonnes à Paris en passant par la dune du Pilat ou les falaises d'Étretat.

    Sur chaque double-page, des questions accessibles aux enfants lui donnent l'occasion de tester ses connaissances :
    Quelle est l'origine du nom « Finistère », un département de Bretagne...
    - Il signifie « fin des terres » ? - « fini de se taire » ? - « on se cache sous terre » ?
    Ou...
    Quelle est la taille de la Tour Eiffel ? - 20 m de haut ? - 300 m de haut ? - 1000 m de haut ?

    Des encadrés ponctuent les pages, pour offrir des informations repères sur la géo, l'histoire, les coutumes...
    Le tout est illustré avec l'impertinence et l'humour de Karine Bernadoux.

  • Canopée

    Karine Bernadou

    A l'orée des bois, un petit bout de femme nommée Canopée grandit auprès de sa mère. Les années passent et il est temps pour la jeune femme de quitter le logis. La voilà, à peine sortie de l'enfance, projetée dans une sombre forêt. Les chemins et les sentiers s'entremêlent et la poussent plus loin dans ses profondeurs. Canopée rencontre d'étonnants personnages : un ogre amoureux, des sirènes, un homme sans visage. Et les sous-bois lui réservent encore bien des surprises. Entre peur et désir, elle se perd et se retrouve tour à tour. En écho à ses déambulations, l'histoire retrace les liens entre la jeune fille et son père, un vieux singe inquiétant.
    Pour sa première incursion chez Atrabile, Karine Bernadou nous offre un conte initiatique tortueux et torturé, et porté par une délicieuse bichromie rouge et noir.

  • La femme toute nue

    Karine Bernadou


    Courtes saynètes oscillant entre poésie, humour et imagination, évoquant la femme dénudée qui s'offre aux regards complices, cède sans pudeur au plaisir et s'expose aux coups. Sa nudité la rend fragile et forte à la fois.


  • Il était une fois, dans le charmant royaume de Port Nawak, une jeune princesse (presque) comme les autres. Car, si, la journée, Tilda est à peu près sage, la nuit, elle devient "Le Masque", une mystérieuse justicière qui protège la cité. Aidée par sa fée Patrick (qui, avouons-le, n'a pas tellement le choix), elle combat des monstres tous plus vilains les uns que les autres : trolls, gobelins, araignées géantes... La princesse Tilda n'a peur de rien, et personne ne lui résiste.



    Personne, vraiment ? Mais que se passerait-il, par exemple, si des individus mal intentionnés usurpaient son identité pour faire le mal ? Ou si son père, le roi, qui ne voit déjà pas d'un très bon oeil l'existence du Masque, engageait un super-fantôme, carrément effrayant, pour la capturer ? Si Patrick se faisait tirer ses (très grandes) oreilles pour n'avoir pas empêché sa protégée de se mettre en danger ? Ou, pire, si sa soeur découvrait son identité ?

    Ça, ça serait sacrément effrayant... mais ça serait vraiment pas de chance, non ?



    Porté par le dessin moderne, efficace et dynamique de Karine Bernadou, ce premier tome des aventures de Tilda, imaginées par le talentueux Ced, sont à l'image de la jeune princesse : pleines d'aventure et d'humour !



    Une nouvelle série gentiment décalée et résolument inclassable, qui ravira tous les jeunes lecteurs amateurs de princesses révoltées, de monstres bêtes et méchants et d'aventures incroyables !

  • Au royaume de Porte Nawak, les choses ne tournent plus rond. Certes, la princesse Hermine sait à présent que c'est sa soeur, Tilda, qui se cache derrière l'identité du Masque, ce justicier secret qui fait régner l'ordre sur la cité, mais il y a plus grave: toutes les chaussures gauches des habitants ont disparu; alors que Noël a sonné, le père Pétuel n'a délivré aucun cadeau; enfin, la finale de trollball doit être annulée à la suite du vol du glinouf, la créature qui sert de balle.
    Les indices sont formels: derrière ces sordides crimes ne se cache rien d'autre que le Maître du Mal lui-même ! Pour notre princesse justicière, c'est un défi de taille : tous les efforts et tous les sacrifices vont être requis pour le vaincre.Après un première tome déjà rempli de fantastique, de combats, de surprises et d'humour décalé, voici revenir la plus courageuse des princesses (et sa fée aux grandes oreilles) dans de nouvelles aventures toujours plus incroyables, et toujours plus drôles !

  • Dans un beau pays vit Rebelle, une très belle jeune fille. Libre et indépendante, elle use de déguisements et d'artifices pour s'enlaidir et repousser les garçons qui viennent chez elle lui demander sa main. Mais, un jour, elle vient à s'ennuyer toute seule et décide de se trouver un mari. Malheureusement, tous les garçons du pays sont maintenant mariés. Enfin, presque...

  • À travers dix histoires, épisodes de la Bible et bandes dessinées, les jeunes découvriront comment la profession de foi peut devenir un engagement concret dans leur vie de chrétien.
    Ce livre les invite à réfléchir sur leur foi, à comprendre comment elle peut changer et embellir leur vie.

  • Au zoo. Les visiteurs découvrent les animaux, les petits et les gros, les sages et les amusants. Eux-mêmes sont jeunes ou vieux, curieux ou surprenants. Ça grimace et ça rit, ça gesticule et ça s'étonne. On se demande bien de quel côté sont les vraies bébêtes.

  • Sorcières, vampires, fantômes, ogre, loup-garou... les monstres se sont réunis pour une fête de tous les diables ! Soudain, l'un des invités s'évanouit. Stupeur ! C'est un enfant déguisé qui s'est glissé parmi eux. Attention à lui, aux yeux des monstres, rien n'est plus monstrueux qu'un humain...

  • L'école est fermée. Les instituteurs ? Pouf ! disparus, volatilisés. Devant l'établissement, les élèves mécontents manifestent. « On veut des devoirs ! », « Vive les dictées ! » La maîtresse leur manque... Ah, la maîtresse ! Sa voix quand elle faisait l'appel, son parfum, et même les punitions qu'elle donnait, c'était bien ! Et puis peu à peu, les élèves commencent à perdre leurs mots et à tout mélanger...

  • Dans la bibliothèque, les livres sont bien rangés.
    Mais le Livre de Géographie en a assez d'être classé à la lettre G ! Un soir, il décide d'entreprendre un petit voyage...
    En chemin, il va rencontrer de drôles d'énergumènes (l'encyclopédie mal lunée, le livre catalan, le livre des gros mots...) et se fera des amis précieux (le livre de nouvelles qui lui donne sa jaquette, le manuscrit qui se sent toujours un peu rejeté). Mais le livre de la police de l'air et des frontières n'est pas content du tout que l'ordre habituel soit bousculé...

  • Il était une fois Tilda, une princesse aventurière, qui rencontra Patrick, une fée râleuse. Ils n'eurent pas du tout d'enfants mais devinrent inséparables.
    Comment ? Vous le saurez en lisant cette aventure très, très troll...

  • La jolie Rebelle aime vivre seule, mettre ses doigts dans le nez ou manger de la confiture avec des oeufs. Elle aime tellement sa liberté que pour elle pas question de se marier ! Afin de se débarrasser de ses prétendants, la jeune fille s'enlaidit : nez de sorcière, fond de teint verdâtre. tout y passe ! Et bientôt il n'y a plus aucun jeune homme pour la courtiser. Mais, avec le temps, Rebelle commence à s'ennuyer. Elle décide donc de se trouver un mari. Elle fait la rencontre de Gaston qui, comme elle, s'est enlaidi pour être tranquille. La jeune fille, dégoûtée, s'en va. Mais, heureusement, Gaston parvient à la rattraper, et voilà Rebelle et Gaston amoureux ! Et pour être heureux ensemble, ils décident de continuer à faire tout ce qui leur plaît. Enfin, presque tout.

  • Comme toutes les princesses, Camélia cherche un époux. Mais Camélia n'est pas une princesse comme les autres. Sa mère est une drôle de bergère, sa marraine est moitié fée, moitié folle et, avant sa naissance, un caméléon lui a jeté un sort : elle possède une longue langue fine et maîtrise l'art du camouflage!
    Avoir une longue langue, c'est pratique quand on veut prouver aux autres qu'on est capable de se lécher le coude ou quand on veut fermer la porte de sa chambre sans quitter son lit. Mais pour trouver un mari, cela peut comporter quelques inconvénients...

  • Jeu de détournement graphique, la collection Panorama invite des duos de dessinateurs à revisiter des chefs-d'oeuvre de l'histoire de l'art, pour parler en image du monde d'aujourd'hui. Pour chaque image, au recto et au verso, les deux dessinateurs interviennent en mélangeant leurs graphismes. Panorama n°2 : Karine Bernadou et Julia Wauters ont choisi de s'inspirer de deux tableaux du Douanier Rousseau (1844-1910). Dans le premier, le peintre décrit l'orée d'une jungle imaginaire et paisible. Au clair de lune, une jeune femme nue charme des serpents en jouant de la flûte. Le second est une allégorie de la guerre, où une enfant chevauche un animal fabuleux dans un paysage dévasté, jonché de cadavres. Comme dans ces oeuvres, les deux dessinatrices font surgir la menace et la férocité de la douceur des formes, évoquant notre rapport à la nature et la part d'animalité présente en chacun de nous.

  • Alors que Margot et Brouk continuent leur enquête sur le complot contre le royaume, les deux enfants découvrent que Brouk possède des pouvoirs magiques.

  • Autour de la figure extraordinaire du Curé d'Ars, saint patron des prêtres, découvrez les témoignages des vies de Sainte Elisabeth de Hongrie et du père Ceyrac.
    Ce 18e volume de la collection rassemble cette fois-ci deux figures de saints reconnus et celle d'une personnalité plus contemporaine. Leur point commun : tous ont mis leur foi en actes !
    - Saint Jean-Marie Vianney, humble curé d'Ars et auteur de multiples conversions dans sa paroisse, devenu le saint patron des prêtres du monde entier en 1929 ;
    - Sainte Elisabeth de Hongrie, reine bonne et charitable, puis chassée avec ses enfants à la mort de son mari en croisade et finissant sa vie dans la misère en louant Dieu ;
    - le père Ceyrac, jésuite, qui vit depuis plus de 60 ans en Inde où il lutte contre la misère et les injustices pour témoigner de l'Evangile.

  • Une superbe introduction à l'histoire de la peinture occidentale. Des peintures rupestres aux chefs-d'oeuvre modernes, chaque double page présente des informations et anecdotes passionnantes sur les artistes et leurs oeuvres. Des liens vers des sites Internet permettent d'approfondir le sujet et d'en savoir plus sur les oeuvres présentées.
    En collaboration avec la National Gallery de Londres.

    Les artistes et leurs oeuvres sont classés par période, avec une chronologie pour s'y retrouver.
    Plus de 70 reproductions en couleur, avec un gros plan sur de nombreux tableaux pour les observer dans le détail.
    Les reproductions sont accompagnées d'un texte explicatif illustré avec humour.

  • Margot, fille du seigneur, et son ami Brouk soupçonnent un complot contre le royaume et se lancent à la poursuite de l'espion.

  • Marius déteste le Jour du loup. Tous les ans, les habitants du village sacrifient leurs animaux pour se protéger du terrible animal. Cette année, son père est obligé d'emmener Lili la brebis. Marius refuse tout net et décide de mettre au point un stratagème pour en finir avec le loup.
    Très malin, le petit garçon décide, contre l'avis des villageois, d'inviter l'ogre et la sorcière au Jour du loup. Le lendemain, le loup a la mauvaise surprise de comprendre que le festin du jour. c'est lui !

  • Margot, pourtant aidée de Barbouille, Brouk et Norig, est enlevée par les Bourguignons alors qu'elle tentait de libérer Vulferius des griffes du roi des mendiants. Tandis que l'ennemi bourguignon se rapproche de Vaucouleurs, le seigneur de Gombervaux, convalescent, doit trouver le moyen de libérer sa fille tout en préparant le château à l'assaut.

  • Margot et Brouk ont pu prouver au seigneur de Gomberveaux, le père de Margot, qu'un complot se tramait contre lui. À présent, il faut vite retrouver les félons. Mais Brouk est enlevé par Lenoir, le chef des traîtres, tandis que le seigneur est blessé.
    Margot décide alors de retrouver son « écuyer », puis de se venger. Seulement Brouk est parvenu à fausser compagnie à ses gardiens. Commence alors pour les deux enfants, une folle coursepoursuite dans des bois quelque peu mal famés.

  • Le Médecin malgré lui.
    Le Bourgeois gentilhomme.
    Le Malade imaginaire.
    Trois pièces de théâtre de Molière qui mettent en scène des personnages caricaturaux et, à travers eux, les défauts de la société de l'époque. Médecins, bourgeois, ducs et paysans y sont critiqués avec humour et malice.

    Avec des introductions et des lexiques, pour faciliter la compréhension de ces chefs-d'oeuvre de notre patrimoine culturel.

empty