Jean-Michel Di Falco

  • « Il y a 344 ans, Notre-Dame a choisi de s'adresser à une simple bergère pour ouvrir à tous un chemin de pénitence et de conversion, pour inviter les pèlerins à la réconciliation avec eux-mêmes, avec le monde, avec Dieu. [...] Durant cinquante-quatre années, Benoîte a guidé les pèlerins, annoncé un évangile de conversion et de miséricorde. Aux pauvres et aux petits, Dieu se révèle. Et Benoîte, laïque, est messagère de Dieu. Comment ne pas voir en elle la figure même d'un laïcat responsable? [...]Il m'a été donné le dimanche 4 mai 2008 de reconnaître officiellement l'origine surnaturelle des faits vécus et relatés par Benoîte [...]. Cette décision vient établir que Dieu, dans son attention pour les hommes, a voulu cette manifestation de sa grâce [...] pour les hommes et les femmes de son temps, et pour nous tous qui, aujourd'hui encore, nous rendons au Laus dans une démarche sincère et profonde de pèlerinage. [...]Dans ce livre écrit en action de grâce, j'ai voulu retracer la vie de Benoîte, l'histoire du Laus et son actualité pour aujourd'hui. Mon propos n'est pas de faire oeuvre d'historien, mais de montrer toute la pertinence de Benoîte pour nous autres, hommes et femmes du XXIe siècle. » Jean-Michel di Falco Léandri a été ordonné prêtre le 29 juin 1968. Après plusieurs années passées dans l'enseignement, il est nommé délégué général de Chrétiens-Médias en 1982. En 1987, il devient porte-parole de la Conférence des évêques de France avant d'être, de 1996 à 1997, conseiller culturel à l'ambassade de France, près le Saint-Siège. En aout 1997, il est le porte-parole des Journées mondiales de la jeunesse, et nommé la même année évêque auxiliaire de Paris. Il est évêque de Gap et d'Embrun depuis 2003.

  • Le Gàrri

    Jean-Michel Di Falco

    • Lattes
    • 15 April 1992

    Le Garri est, en Provence, ce jeu qui consiste, à l'aide d'un miroir, à renvoyer l'éclat du soleil là où il ne parvient pas. Pour le Père Jean-Michel di Falco, le prêtre est à l'image du Garri : il renvoie vers les autres ce qu'il reçoit de Dieu. Devenu prêtre dans la cacophonie des événements de 1968, ce descendant d'une famille d'immigrés italiens de Marseille est aujourd'hui le porte-parole de la Conférence des Evêques de France. Par quels tours et détours a-t-il été appelé à cette responsabilité avec, en poche, un CAP d'ouvrier fraiseur ? En racontant ici quel fut l'étonnant chemin qui le mena d'un atelier à la prêtrise puis au monde des médias, Jean-Michel di Falco témoigne que nul n'est à jamais prisonnier de son passé et de son destin. Son autoportrait, le récit de ses souvenirs, son expérience sont autant de fenêtres ouvertes sur l'Eglise, la société et la vie d'un prêtre qui a choisi de vivre son sacerdoce au coeur de la cité et de ses défits. Comme un message d'espoir à tous ceux qui l'aurait perdu.

  • Sur commande
  • Décédée le 5 septembre 1997 à Calcutta, Mère Teresa était connue et admirée dans le monde entier. Prix Nobel de la Paix en 1979, elle était considérée comme une sainte, déjà de son vivant .

    C'est en 1946 qu'elle reçut " l'Appel dans l'Appel " : tout abandonner pour se consacrer aux plus pauvres d'entre les plus pauvres, les hommes et les femmes des slums de Calcutta. Elle fonda alors, l'ordre des Missionnaires de la Charité et étendit son action à tous les pays de la terre et à tous les " blessés de la vie ". Aujourd'hui, Mère Teresa, bientôt béatifiée, s'inscrit plus encore dans l'histoire de l'humanité.

    La réédition de cette excellente biographie, riche en anecdotes, que lui consacre Monseigneur Jean-Michel di Falco, nous a paru essentielle, tant l'auteur a su retracer fidèlement la quête spirituelle de cette âme promise à la sainteté.

    Il fallait être un homme de foi pour décrire, par-delà les clichés et les stéréotypes, le formidable destin de cette femme d'exception.


    " La sainteté n'est pas un luxe pour un petit nombre, mais un devoir simple pour chacun de nous. " Mère Teresa Par cette biographie bouleversante Mère Teresa, sainte femme du XXe siècle, nous fait comprendre les miracles de la foi.

  • «En ces temps troublés, il n'est jamais inutile de poser un regard chrétien sur le monde qui avance, sur les libertés qui reculent, sur les événements qui nous font trembler et sur les questions de société qui nous troublent. C'est cette mission qu'a accomplie avec patience, lucidité, pondération et ouverture d'esprit Monseigneur Jean-Michel di Falco Leandri de l'été 2012 à l'été 2016. Chaque dimanche, il partageait ses lumières avec les lecteurs du site du Point. Un regard bienveillant, informé et mesuré ne lasse pas et ne se démode jamais.».
    Jérôme Béglé.

    Alors qu'il était évêque de Gap Mgr di Falco Leandri a fait plus de cinquante vidéos diffusées sur le site du journal LE POINT. Ce livre reprend ces textes à l'écrit. Une parole directe, bienveillante et vraie. Un regard chrétien sur l'actualité. Une démarche qui rejoint l'aventure des «?PRÊTRES?» chanteurs : 2 000 000 d'albums, plus de 500 000 personnes dans les concerts en France et dans le monde, des milliers de lettres.

  • Benoîte Rencurel voit le jour en 1647 à Saint-Etienne d'Avançon au sein d'une modeste famille. Contemporaine du roi Louis XIV, elle va vivre une époque troublée par les tensions politiques, sociales et religieuses. Simple et pleine de vie, elle est proche des gens de son village et n'hésite pas à donner sa nourriture aux enfants plus pauvres qu'elle. En 1664, après avoir entendu une homélie de son curé, Benoîte ressent le profond désir de rencontrer la Mère de miséricorde.
    Peu après, saint Maurice lui apparaît et lui annonce que son voeu sera exaucé. A partir du lendemain, une "belle dame" lui apparaît quotidiennement pendant quatre mois au Vallon des fours, à proximité de Saint-Etienne. Pour la préparer à sa future mission, elle lui apporte une éducation intensive qui transforme son comportement et sa vie spirituelle. Puis Marie confie à Benoîte la mission de faire construire une église et une maison pour les prêtres dans le vallon du Laus afin qu'ils reçoivent et confessent les pèlerins.
    Le jour de la bénédiction de l'église, Benoîte devient membre du tiers-ordre de saint Dominique, d'où le titre de "soeur Benoîte" qui lui sera donné. Elle sera durant 54 ans témoin de la miséricorde auprès des pèlerins qui affluent, avant de s'éteindre dans la joie en 1718, entourée des prêtres du sanctuaire.

    Sur commande
  • Voici les réponses aux questions que vous vous posez. Le Christ a-t-il vraiment existé ? Qui l'a tué ? En combien de temps ? Pourquoi ? Comment ? Etait-il grand ou petit ? Les 4 récits des évangélistes diffèrent ou se recoupent et on compte pas moins de 50 récits écrits à l'époque de la Passion. Robert Serrou, qui les a tous étudiés, nous résume Jésus en 100 mots clés. Véritable abécédaire de la religion, ce livre propose de A à Z, les définitions des peuples (qui sont les Pharisiens, qui sont les Zélotes oe...), des protagonistes (qui était Barrabas oe) et narrateurs des Évangiles (Mathieu, Marc, Luc et Jean), revenant également sur des " énigmes " ( Judas a-t-il trahi ? Et Saint Pierre ? Pourquoi une couronne d'épine oe). Jésus de A à Z ... et au-delà évoque aussi la chrétienté d'aujourd'hui.

  • Livres, journaux, émissions de radio et de télévision nous invitent chaque jour à pénétrer dans l'intimité des autres et la mettent en scène. Ce qu'il était convenu autrefois de préserver et de garder, sinon dans le secret du moins dans une discrétion ou une pudeur, est aujourd'hui porté au grand jour. Sans faire le procès des médias, divers spécialistes éclairent ici, à la lumière de l'anthropologie chrétienne, ce qui est en jeu dans de telles pratiques. Ils proposent des repères pédagogiques utiles pour qui veut réfléchir et agir sur les conséquences sociales et personnelles de cette propension à tout livrer de soi-même et à tout vouloir dévoiler.

  • Ces contributions explorent la façon dont Marie, mère de miséricorde, a osé le défi de la réconciliation et de la vie mais aussi la manière de vivre la miséricorde au quotidien.

  • La publication du « Livre noir de la condition des chrétiens dans le monde » répond à une urgence. Aujourd'hui, la religion chrétienne est la plus menacée au monde : 150 à 200 millions de chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants, etc) sont discriminés ou persécutés à travers la planète. Au Proche-orient, en Afrique subsaharienne, en Asie, des chrétiens sont chaque jour attaqués, massacrés. 75 % des violences perpétrées à l'encontre de minorités religieuses visent aujourd'hui des chrétiens.

    Plus qu'une question de liberté religieuse, cette hostilité grandissante compromet l'existence même de la civilisation chrétienne occidentale et de ses valeurs. Elle interpelle non seulement les croyants, mais aussi les non-croyants, les intellectuels, les gouvernements ou encore les organisations non gouvernementales comme Amnesty International.
    Pour la première fois, un ouvrage destiné au grand public, dresse un tableau complet de la condition des chrétiens dans le monde, et donne des clés de compréhension essentielles.
    Placé sous la direction de trois personnalités du monde catholique, Monseigneur Jean-Michel di Falco, le frère dominicain Timothy Radcliffe et le professeur Andrea Riccardi, le Livre noir de la condition des chrétiens dans le monde rassemble :

    - les contributions des plus grands experts mondiaux (Historiens, journalistes, observateurs, représentants d'ONG, sociologues du fait religieux, représentants d'Eglises, etc.) - des témoignages inédits qui racontent le cauchemar vécu par des millions de chrétiens à travers le monde.

    Un tour du monde terrifiant de la condition des chrétiens, continent après continent, pays après pays Un livre indispensable pour savoir, comprendre, et appeler au respect de toutes les croyances .

empty