Guillaume Fernandez

  • Comment rendre compte de la pluralité des expériences du vieillir, de leur transformation et des manières dont nos sociétés en régulent les tensions, sinon en les replaçant dans leurs contextes et leurs dynamiques sociales ? Dans le prolongement des analyses de Simone Pennec à l'université de Bretagne Occidentale (Brest) et à partir d'objets et de terrains d'études variés en France principalement, et aussi en Belgique, au Brésil, au Canada, en Suisse, au Mexique, cet ouvrage analyse les manières dont les individus articulent leurs différents engagements au cours de la vie. Il montre comment certaines manières d'avancer en âge peuvent être soutenues ou au contraire déqualifiées.

    Les quatre parties de l'ouvrage rendent compte des effets des catégorisations des politiques publiques, de la participation des personnes vieillissantes aux différents espaces sociaux, du statut et des expériences des personnes et de leur entourage face aux transformations liées au vieillissement et du travail de soin, de la diversité de ses contextes, de ses registres et de ses acteurs.

    Cet ouvrage est destiné à des enseignants, des étudiants et des chercheurs en sciences sociales, à des praticiens de l'intervention sociale et des professionnels de santé, comme à l'ensemble des acteurs professionnels, politiques, militants ou citoyens concernés.

    Il a été coordonné par cinq enseignant-e-s-chercheur-e-s en sociologie : Françoise Le Borgne-UGUEN (UBO-Brest), Florence DOUGUET (UBS-Lorient), Guillaume FERNANDEZ (UBO-Brest), Nicole ROUX (UBO-Brest) et Geneviève CRESSON (Université Lille 1).

  • L'atlas de l'utérus est le 4ème de la collection, après le squelette foetal, le cerveau foetal et la face foetale. Il est le 1er en imagerie gynécologique, en restant dans l'esprit de cette collection, où l'image parle avant le texte qui s'écrit.

    Les auteurs traitent des techniques d'exploration, d'échographie 2D, 3D, d'écho-fusion et d'hystéroscopie, qui permettent un diagnostic précis des pathologies avant un traitement médical ou chirurgical.

    Les auteurs décrivent la méthodologie de chaque technique et l'utilité de leur association.

    Toutes les pathologies cavitaires, myométriales et tubaires sont décrites et explicitées à des fins pédagogiques pour le lecteur. Les coupes essentielles de chaque technique utiles au diagnostic sont mises en exergue à la fin de chaque chapitre.

    Des schémas sont mis à la disposition des lecteurs pour être repris dans leur compte-rendu d'échographie ou d'hystéroscopie.

    Enfin, un chapitre particulier est réservé aux modèles « idéaux » de compte-rendus d'échographie et d'hystéroscopie ainsi que les clichés indispensables à la compréhension de la pathologie.

    Sur commande
  • Ce 2ème atlas aborde des sujets fondamentaux et parfois nouveaux, en s'efforçant de « faire parler l'image ».
    Directement adapté à l'échographiste en gynécologie, il est une aide, un support de mémoire (des critères de la pathologie pour le diagnostic) des différents organes, et développe le concept « image attendue - image vue sur l'écran » afin d'une part de reconnaître les pathologies, d'autre part de les décrire dans un langage adapté au gynécologue ou au chirurgien pour plus d'efficacité thérapeutique.
    Les auteurs ont associés l'échographie 2D, les techniques 3D et Doppler pour chaque pathologie.
    L'atlas donne la priorité à l'image. Les textes sont courts, synthétiques. Les informations sont souvent dans le commentaire du cliché.
    En écrivant le 2ème atlas, les auteurs espèrent encore une fois faciliter votre démarche diagnostique.

    Sur commande
  • Le coeur du numéro d'été du magazine est certainement son dossier central, piloté par Sébastien Dulude et Sylvano Santini, et intitulé « Sous le radar ». De nos jours, la multiplicité des plateformes et l'instantanéité de l'actualité nous donnent parfois l'impression que toute l'information, y compris la totalité des productions culturelles, nous serait facilement accessible. Scoop : il s'agit évidemment d'un leurre... Spirale examine ces questions en rassemblant des recensions sur des phénomènes interrogeant notre rapport à tout ce qui est invisible. Éphéméréité intrinsèque, enjeux liés à la sécurité de l'identité ou plus simplement troublante singularité, Spirale plonge dans les abysses du web! Le numéro inclut également un portfolio de l'artiste albertain Charles Stankievech ainsi que des comptes rendus sur Vollmond, création de Pina Baush, La vie flottante de Louise Warren, et plusieurs autres. En bouquet final, Antonio Domínguez Leiva consacre sa chronique Afterpop à l'incontournable GIF de John Travolta tristement victime de « désorientation virale ».

empty