Glenat

  • C'est dans les brouillards accrochés aux sommets des montagnes que naissent les légendes.
    Les archives de la Bibliothèque Centrale de Carnathie ne mentionnent qu'une seule fois le nom de Vladimir Jelovacz. Partisan de la Révolution de 1946 qui éradiqua les derniers lambeaux de la monarchie, Vlado ne participa guère à l'installation du nouveau régime. Sa présence constante aux côtés du Procureur Général Dragan Daedalus est néanmoins attestée. Confident servile, ami fidèle ou éminence grise ? Peut-être les trois à la fois ?
    Suite à l'effondrement du parti du dictateur Hoxa, Vlado a partagé l'exil de Daedalus et de son jeune fils, Icare. Réfugié à l'Ouest, Daedalus installa son petit monde plus que confortablement. Icare était-il pour Vl ado le dernier espoir d'un retour aux traditions de l'antique Carnathie, celle que parcouraient les caravanes des nomades ? Représentait-il l'antidote aux systèmes de coercition mis en place par son père pour la sauvegarde d'un régime pourtant voué à l'échec ? Icare était-il cette image d'autonomie égarée dans un labyrinthe de lois et de procédures ?
    Les réponses elliptiques de Vlado à ces questions renforcent l'impression d'attachement pudique envers ce jeune homme, dont on ignore encore aujourd'hui s'il a atteint le but de sa quête. Mais c'est néanmoins grâce à Vladimir Jelovacz que nous avons pu reconstituer le récit de l'aventure d'Icare, sa poursuite d'une mère hypothétique, perdue dans le labyrinthe des souvenirs.
    Sans doute Vlado ne nous a-t-il livré là qu'une légende de brumes parmi tant d'autres qui hantent encore les noirs sommets de Carnathie ? Après tout, qu'importe ? Puisque la vérité de la légende résiste souvent aux réalités de l'Histoire...

    Sur commande
  • Récit librement inspiré de la biographie de Mary Shelley, l'auteur de « Frankenstein ou le Prométhée Moderne », ou comment, en 1816, une jeune et jolie femme de 18 ans a-t-elle pu donner naissance à l'un des mythes les plus tenaces et les plus terrifiants de la littérature fantastique ? Mais pouvait-elle écrire autre chose ? comme le note Francis Lacassin. Ses parents sont William Godwin et Mary Wollstonecraft, des écrivains et philosophes reconnus pour leurs idées avancées. Sa mère meurt en mettant Mary au monde. Son amant est le poète Percy B. Shelley, de réputation équivoque. Il est marié, père de famille ; Mary devra attendre le suicide de sa femme pour l'épouser et porter son nom, à défaut d'avoir pu porter celui de Godwin. Elle enfantera à son tour plusieurs fois. Seul un garçon survivra. Dans ces conditions, Mary Shelley aurait-elle pu écrire autre chose que Frankenstein ? Ce créateur de l'impossible : la vie après la mort. Après « Le Vol d'Icare » - autre mythe - Etienne Schréder signe ici son second album dans la collection Carrément BD. Il y fait un libre usage de passages du journal de Mary Shelley, d'extraits de Frankenstein et de la biographie écrite par C. Bernheim pour les éditions de La Manufacture. Une aventure littéraire, une chronique au déclin du XVIIIe siècle et à l'aube du romantisme.

    Sur commande
  • A la fin des années 1870, au nord de l'Union, la bourgade de Brasstone est en pleine expansion industrielle. Angus Lothrop la dirige d'une main de fer tandis que la secte religieuse locale attend impatiemment le retour du Messie sur terre. Lothrop, alias Brokenface, attend lui aussi un visiteur. L'arrivée d'un inspecteur est annoncée par Washington. Brokenface devra rendre compte de sa gestion et camoufler ses malversations au regard de l'inspecteur Manson. Pour les fanatiques religieux, Manson et le nouveau Messie ne font qu'un et l'inspecteur ne demande qu'à le croire. A Brasstone, tout le monde participe à la promesse de renouveau : les malheureux Indiens pacifiés, relégués dans les bas-fonds de la cité, la misérable communauté chinoiseque la construction du chemin de fer a laissée pour compte, Mary-Mag l'accorte serveuse du bar Paradisio. Un western biblique, une relecture ironique et tendancieuse des Evangiles, un premier album pour Jean-Marc Dubois.

empty