Catherine Malecki

  • En ce début du XXIe siècle, le rôle des actionnaires, celui des salariés, les notions de partage des bénéfices, de profit, d'intérêt commun des associés, de groupe de sociétés ne peuvent plus être analysés de la même manière qu'aux XIXe et XXe siècles. En effet, grâce à une impulsion forte et constante des diverses instances de l'Union européenne, la responsabilité sociale des entreprises (RSE), récemment définie dans une communication de la Commission européenne du 25 octobre 2011 comme « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu'elles exercent sur la société », opère un virage en droit des affaires et s'inscrit dans l'émergence d'une « autre économie ».
    La RSE assigne aux entreprises de nouvelles missions, elle renouvelle les questions théoriques et fait émerger des notions prometteuses : la valeur partagée, le bien-être des parties prenantes, la société du « care », le rôle de l'opinion publique, la finance durable. Ces notions sont autant d'invitations à envisager les perspectives de la gouvernance d'entreprise durable.
    L'ouvrage propose une approche de la RSE à la fois pédagogique et prospective. Il est destiné aux praticiens, étudiants et universitaires désireux de comprendre ce mouvement du droit des affaires et soucieux d'en saisir les opportunités.

  • Le droit financier est en perpétuel mouvement. La crise financière lui a lancé de nouveaux défis. Ces défis actuels sont divers : de nouvelles influences, de nouvelles techniques, de nouvelles contraintes et de nouvelles frontières semblent se dessiner.
    Des questions essentielles se posent : la régulation, le libéralisme mesuré, le rôle des autorités de surveillance des marchés financiers, la place de l'Europe dans ce mouvement de mondialisation, sa capacité à réagir et à produire la règle de droit à laquelle les juristes sont attachés.
    Le présent ouvrage offre les éclairages de spécialistes du droit financier, véritable branche du droit en plein essor.
    Financial law is in a state of significant change. The financial crisis has présentée many new challenges. Thèse challenges hâve taken various forms with new influences, new techniques, new constraints and new frontiers taking shape.
    As a resuit essentiel questions need to be asked about régulation, measured liberalism, thé rôle of surveillance authorities within financial markets, Europe's place in this globalisation movement and ifs ability to react and to produce thé rule oflaw to which lawyers are so attached.
    The présent work offers insights from leading spécialisas in financial law, a true and rapidly expanding branch ofthe law.

    Ont participé à cet ouvrage : Pierre Aïdan, Guillaume Bègue, Hugues Bouthinon-Dumas, Leyanda Cocks, Léon Dabin, Jean-Jacques Daigre, Alexander de Daryani, Alan Dignam, Bruno Dondero, Philippe Dorin, Bénédicte François, Charles Goyet, Paul Le Connu, Hervé Le Nabasque, Catherine Malecki, Didier Martin, Frank Martin Laprade, Virginie Mercier, Anne-Dominique Merville, Jean-Marc Moulin, Sébastien Neuville, Irina Parachkèvova, Didier Poracchia, Isabelle Riassetto, David Robine, Anne-Claire Rouaud, Stéphane Rousseau, Michel Storck, Stéphane Sylvestre et Aline Tenenbaum.

empty