Akhenaton

  • Il y a 15 ans, Akhenaton, le chanteur du groupe IAM, faisait sensation avec un morceau fleuve de 10 minutes :
    « La fin de leur monde ». Un titre engagé, pamphlétaire, fustigeant la dérive de notre monde. Le clip, réalisé à partir d'images d'archives et d'actualité par l'équipe du Zapping de Canal +, a été alors censuré par TF1 et M6 pour la violence de ses images. Considéré comme la pièce maîtresse du rappeur, le morceau se concluait sur une note d'espoir :
    « ça ne peut qu'aller mieux ».
    En 2021, force est de constater que la situation a empiré : les combats d'hier paraissent plus nécessaires que jamais. Akhenaton redouble de colère et de lucidité, citoyen en alerte qui ne se départit jamais de son humanité.

  • La face B

    Akhenaton

    • Points
    • 17 March 2011

    Pour la première fois, le rappeur du group IAM Akhenaton, né Philippe Fragione, se raconte. Ce petit-fils d'immigrés napolitains est à la fois homme de passions, avec ses zones d'ombre et ses années noires, homme de foi érudit, et père de famille épanoui. Son histoire, c'est le Marseille interlope des années 1980, c'est le New York de tous les possibles, c'est IAM et la consécration du rap français, c'est enfin et surtout la défense d'un hip-hop engagé.

  • Un chat, observateur perspicace, sûr de ses informations de premières griffes, n'hésite pas à se faire historien pour notre plus grand plaisir. Mêlant astucieusement l'anecdote à l'érudition, parcourant le temps et l'espace, bondissant de l'Égypte des pharaons au Paris contemporain, Akhénaton, sans aucune retenue, raconte la vie de l'homme et de la femme, de leur sexualité, de leurs amours, de leurs faiblesses, de leurs rares qualités animales ou humaines. La guerre, la violence, la méchanceté se conjuguent sans cesse avec la peur de Dieu, l'angoisse de la mort et la crainte de la femme pour confectionner cette histoire, notre histoire. Chroniqueur du « temps long », notre chat serait-il pessimiste ? Caustique et réaliste, répondra-t-il. Il ne croit en rien, n'espère rien, n'attend rien. Est-ce cela la sagesse féline ? Pour le savoir, donnons notre langue au chat.

  • La face B

    Akhenaton/Mandel

    * AKHENATON a contribué à donner au rap français ses lettres de noblesse.
    Rappeur agile, auteur exigeant, compositeur inspiré, il concilie depuis ses débuts succès populaire et fidélité à l'éthique du hip-hop : dépassement de soi, tolérance, engagement, dénonciation sociale, mais aussi esprit festif et humour méditerranéen. Le créateur de la chanson Je danse le Mia, ce tube hexagonal qui a popularisé le rap auprès d'un large public, peut se targuer d'une constance jamais démentie en vingt ans de carrière.Et si le rappeur s'est beaucoup livré à l'exercice de l'introspection dans ses chansons - plus que n'importe quel autre rappeur - peu de gens connaissent le cheminement personnel de cet homme introverti et peu enclin à se livrer aux médias.Pour la première fois, le petit-fils d'immigrés napolitains, né en 1968 et élevé dans un village sur les hauteurs de Marseille, accepte de se raconter. Il nous entraîne tour à tour dans la campagne de son enfance, le Marseille interlope des années 1980, et le New York de tous les possibles, berceau du hip-hop, où il fit ses classes de rappeur à l'âge de 16 ans.L'histoire d'Akhenaton est celle d'un homme de passions, avec ses périodes fastes et ses années noires, celle d'un homme de foi érudit et d'un père de famille épanoui.Mais l'histoire d'Akhenaton, c'est aussi celle d'IAM, une aventure collective sans équivalent dans le rap français, qui dure depuis vingt ans. * Akhenaton est auteur-compositeur et chanteur de rap français. Il est également producteur de nombreux rappeurs et réalisateur de film (Comme un aimant).Son livre est écrit en collaboration avec Eric Mandel, journaliste musical au Journal du dimanche et collaborateur de Paris Match et RFI musique.

    Sur commande
empty