Anacharsis

  • À la fin du mois de juillet 2004, la Fondazione per l'Arte della Compagnia di San Paolo à Turin faisait l'acquisition d'un papyrus antique miraculeusement retrouvé pour la modique somme de deux millions sept-cent cinquante mille euros. Le payrus contenait un fragment inédit du célèbre Artémidore d'Éphèse, géographe d'un immense renom, dont l'oeuvre est majoritairement disparue. Le papyrus fut cérémonieusement livré à la curiosité du public au Palazzo Bricherasio de Turin en 2006, lors d'une.

  • Que lit-on, et surtout qui lit-on, quand on a sous les yeux les textes de l'Antiquité classique ? On fait trop souvent l'économie des siècles qui séparent leur fabrique du moment de leur lecture.
    Ce sont pourtant les produits d'une histoire tempétueuse : transmission orale et copies, remaniements et réorganisations, corruptions et pertes, corrections, restitutions et récritures. Entre l'auteur antique et nous, oeuvre le copiste, ce chaînon indispensable et insupportable (c'est en définitive lui qui écrit les textes classiques) dont les philologues s'emploient à gommer toute trace. Telle est la figure singulière que Canfora remet ici au centre de l'histoire des textes, substituant à la quête métaphysique toujours insatisfaite de l'original de l'auteur l'étude historique et jouissive de l'écriture du copiste.

empty