Les éditions du 38

  • Nouvelle traduction par Jean-Yves Cotté de l'essai qui bouleversa toute la condition féminine à l'échelle de son siècle, et qui rassemble une série de conférences sur le thème de la fiction et des femmes que Virginia Woolf donna en 1928 à l'université de Cambridge.
    « Une femme doit avoir de l'argent et un lieu à elle si elle veut écrire de la fiction. » À la manière d'un roman, et s'appuyant sur l'histoire littéraire, Virginia Woolf retrace le cheminement qui l'a conduite vers cette célèbre thèse, qui reste incontournable de nos jours. Chef-d'oeuvre de la littérature féministe, ce texte met en perspective la question de l'écriture et des femmes au sein de la littérature contemporaine.
    « J'aime souvent les femmes. J'aime leur anticonformisme. J'aime leur complétude. J'aime leur anonymat. » Virginia Woolf (Adeline Virginia Alexandra Stephen 25 janvier 1882 - 28 mars 1941) est une femme de lettres anglaise, l'un des principaux auteurs modernistes du XXe siècle, et une féministe. Dans l'entre-deux-guerres, elle est une figure marquante de la société littéraire londonienne et un membre central du Bloomsbury Group, qui réunit des écrivains, artistes et philosophes anglais. Les romans Mrs Dalloway (1925), La Promenade au phare (1927) et Orlando (1928), ainsi que l'essai Une chambre à soi (1929) demeurent parmi ses écrits les plus célèbres.

  • Enfant innocent et spectateur de la société familiale étendue, et qui se sent comme « étranger », adopté dans sa propre famille, enfant victime et malheureux à Clongowes Wood, collège de jésuites où il est envoyé en pension, adolescent en proie au péché de la chair, et à la terreur de l'enfer, jeune adulte rejetant les croyances et les positions qu'en tant qu'Irlandais on voudrait lui voir embrasser, « Quand l'âme d'un homme naît dans ce pays, elle est aussitôt prise dans des filets et ne peut voler librement. Tu me parles de nationalité, de langue, de religion. Je cherche à me dégager de ces filets » et qui se réalisera dans l'exil volontaire, dans le reniement de sa patrie, « L'Irlande est une vieille truie qui dévore sa portée », c'est à cette lente sortie de la chrysalide que nous assistons à la lecture de ce roman.
    C'est une lecture qui suscite des questionnements en écho à ceux que le narrateur expose, à la fois sur la notion de religion, de nationalité, sur les rapports sociaux dans cette Irlande du début du XXe siècle et son histoire douloureuse. Sur le rapport du héros à la femme aussi, la mère et la femme dans toute sa symbolique.
    Dedalus ou Portrait de l'artiste en jeune homme (A Portrait of the Artist as a Young Man), dont nous vous proposons une nouvelle traduction que l'on doit à Jean-Yves Cotté, est aussi le roman de la genèse d'un écrivain.

  • « La forme souple et gracieuse de Myriam était clouée sur la table, les jambes pendantes, la cotte relevée. La longue lance de bois ferré qui la traversait de part en part laissait sourdre un sang rouge qui déjà se figeait dans la mort. . . Les cheveux bruns épars ne couvraient pas son visage aux yeux révulsés et soulignaient la pâleur d'une peau exsangue. . . Avait-elle été torturée avant la mise à mort ? Celle que l'on réserve aux sorcières. . . Un pieu en plein coeur, mort ignominieuse dont le cérémonial est censé éviter la résurrection de la condamnée et la damnation du bourreau. » Anne deviendra l'instrument involontaire d'une gigantesque conjuration destinée à créer le miracle johannique. Elle devra convaincre le Dauphin Charles du bien-fondé de l'intervention d'une pucelle de Lorraine, au risque de sa vie et de celle de son nouvel amour. L'auteure dénoue pour nous le mécanisme politique qui nous fit croire abusivement à l'intervention divine, à travers Jehanne la Pucelle. Deuxième tome de cette grande saga historique en plein Moyen-Âge, entre Xive et Xve siècles, de la Touraine aux terres de Bourgogne, commencée avec Mémoire froissée, et qui conte le Moyen-Âge de l'intérieur, au quotidien, avec les désirs, les frustrations, les émotions, les ambitions et les échecs d'une femme, à la charnière du Moyen-Âge et de la Renaissance.

  • 279 avant notre ère. Les Volques Tectosages participent au pillage du sanctuaire d'Apollon de Delphes. Par la suite, certains d'entre eux s'installent sur les hauteurs brumeuses de la vallée de la Garonne, chargés, dit-on, d'un trésor porteur d'une terrible malédiction.
    De nos jours. William Delange est un jeune professeur d'Histoire médiévale à l'Université de Toulouse. À la mort de son grand-père, il découvre un mystérieux parchemin contenant un poème crypté supposé le mener à l'Or perdu de la Ville rose. Le début d'une incroyable course contre la montre pour l'historien, aux prises avec une dangereuse organisation secrète.

    Journaliste et romancier, Alexandre Léoty fait son entrée au 38 avec L'Or caché de Toulouse, polar palpitant, son 4e roman. Il nous entraîne avec maestria dans les quartiers du centre historique de Toulouse, où sous la beauté des vieilles pierres se cachent des mystères insoupçonnés. Et des gens peu recommandables...

  • Paris, 1572.
    Le lundi 18 août, devant la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, Henri de Navarre s'apprête à prendre pour épouse la princesse Marguerite de Valois, soeur du roi de France. Dans la foule, c'est la consternation : le roi va-t-il vraiment donner sa soeur à un huguenot, un hérétique ?
    Au service de Catherine de Médicis, la reine-mère, Louise de Laval observe la mariée, mais elle a bien d'autres choses en tête. Une jeune demoiselle d'honneur tout comme elle est morte dans des circonstances mystérieuses. Louise est persuadée qu'il s'agit d'un assassinat, un crime qui serait lié à un sombre complot, ourdi dans les couloirs mêmes du Louvre. Aidée par son jeune valet Perdicault, Louise va tenter de démasquer l'assassin. Mais à la Cour, le climat est détestable ; et elle se trouve entraînée dans un tourbillon d'intrigues.
    Que veut réellement Catherine de Médicis ? René, le parfumeur de la reine, est-il un empoisonneur ? Qui souhaite se débarrasser de l'amiral de Coligny, l'un des chefs huguenots ?
    Autant de questions auxquelles Louise va tenter de répondre, mais quand elle approchera du but, elle sera rattrapée par l'Histoire. Une nuit, les cloches de Paris sonnent à toute volée. On est à l'aube du 24 août, et Paris s'apprête à fêter la Saint Barthélémy...

  • Je suis désolé de ne pouvoir autoriser ce nouveau prêt.
    Je suis client de cette banque depuis vingt-cinq ans.
    Les temps ont changé, que voulez-vous ?
    Vous foutre ma main au travers de la gueule !
    Ce qu'il fait.

    Alfred, trente ans passés à l'ESAD, Etude Scandinave d'Architecture Domestique, autant dire Eat Shit And Die, une mise à la retraite anticipée et un prêt refusé. Il entre dans le premier bistrot venu avec la ferme intention d'y boire.
    Et s'il avait su ?
    S'accouder au bar ou... déguerpir ?

  • Dino hunter

    Olivier Saraja

    Sous les feux d'un soleil brûlant, seul un fou oserait traverser les déserts du Texas sans l'aide d'un guide expérimenté. C'est le boulot de Buck, un vétéran au tempérament solitaire et silencieux. Non content de compléter sa retraite, il peut ainsi explorer ces territoires arides à sa guise. Car Buck en est convaincu : un monstre tout droit sorti de la préhistoire se dissimule quelque part. Il le sait. Leurs chemins se sont déjà croisés autrefois. Aussi le jour où Amanda Summers, une brillante chercheuse en bio-ingénierie, loue ses services pour une expédition scientifique sur les rives du Rio Grande, le guide sait qu'il ne s'agira pas d'une promenade de santé : le danger rôde partout. Et les crotales sont le moindre de ses soucis. Mais alors que Buck et Amanda arpentent le désert, tout bascule : une mystérieuse apparition dans le ciel sonne le début d'un véritable lâcher de dinosaures en pleine nature. Et si des extraterrestres planifiaient en secret la résurrection des créatures préhistoriques ? Buck n'a pas d'autre choix que de ressortir les armes : des monstres venus des âges les plus reculés, des aliens insaisissables, une mystérieuse agence gouvernementale, tout concourt à le faire replonger dans un passé qu'il aurait préféré oublier.

  • Les traversantes

    Thierry Desaules

    « Et je crois qu'au-delà de tout ça, de ce que tu me dis d'elle, nous devenons un peu amies, finalement. Nous sommes des traversantes... Des traversantes ? Qu'est-ce que c'est ? Des gens qui se traversent et se rencontrent même si dans l'absolu cela paraît impossible, ils se rencontrent en traversant la vie, la mort, les époques, les histoires, les douleurs. Ils se rencontrent finalement malgré un nombre incalculable de barrages. Ils se rencontrent bien que tout les sépare. Ils traversent. » De Sintra à Pyongyang, les amours se traversent mais ne se ressemblent pas...

  • Gwen Rosmadec, écrivain public à Sainte Marine, a pour mission de rédiger les mémoires d'André Le Déan, un agriculteur à la retraite qui fut aussi résistant pendant la seconde guerre mondiale. Seulement voilà : ce dernier se fait assassiner dans d'étranges circonstances. Et d'autres morts vont suivre. Quel rapport établir entre ces crimes, un blockhaus en ruines qui abrite des ossements, des vols de moteurs de hors-bord et un club du 3e âge en délire ? Voilà de quoi occuper les neurones de notre Breton préféré, efficacement secondé par son épouse Soazic. Ce récit parsemé de dangers, mais aussi de cadavres, nous emmène de la Cornouaille, jusqu'en Suède en passant par la Bavière profonde.

  • Les routes vers le nord sont coupées. Clara, qui maîtrisait sa vie, est ballottée entre les dangers de la nature et la rage des hommes. Comme elle, voyageurs qui abordez Affrica, vous sentirez le souffle méphitique de l'Enfer sur terre. Pourtant, fascinés par cet énorme flux d'énergie et la puissance de Gaïa sous vos pieds, par le sourire des femmes, vous serez irrésistiblement happés. Quel tribut devra sacrifier Clara pour y survivre ? Rentrera-t-elle à Troyes, pour retrouver la terre de ses ancêtres ? Avec ce 5e et dernier tome, la grande saga médiévale de Christine Machureau s'achève en apothéose.

  • Les habitants de Mazamet sont aux abois. Des fillettes disparaissent à intervalle régulier sans que personne n'y puisse rien. Pas de cadavres, pas d'indices, pas de témoins. Le Roi est mort, vive l'Empereur ! Dans cette époque interlope qui nous mènera jusqu'à la Restauration, la police est une police politique d'abord. Il est un homme, Phoebus Vernet, qui se penche sur la société et louvoie entre Fouché et Talleyrand. À l'occasion d'un retour dans sa ville natale, il comprend que la population est laissée à l'abandon face à la masse des brigands, des « chauffeurs », des déserteurs et des réfractaires qui ne trouvent d'autre ressource que de rançonner les paysans de la plus atroce façon. Nommé Commissaire du Consulat, puis Commissaire Général, il décide d'arrêter cette hémorragie d'enlèvements. Où sont les jeunes filles ? Pourquoi ? Qui ? Sans cadavre et sans demande de rançon, l'enquête ne progresse pas. Phoebus s'apercevra que ces atrocités le concernent de près.

  • Égypte, 1165 av.-J. C.
    Dans un village du delta du Nil, Sény, un jeune garçon de quatorze ans, se prépare sans enthousiasme à devenir médecin et à succéder à Paser, son père. La visite inattendue d'Imenher, chambellan au palais royal de Pi-Ramsès, vient bouleverser sa vie. Le haut fonctionnaire lui révèle que Paser n'est pas son père. Il l'emmène pour parfaire son éducation et lui promet de lui révéler l'identité de ses parents. Mais très vite le mystère qui accompagne sa naissance s'épaissit. Plusieurs crimes sont commis, qui semblent liés à sa nouvelle existence.
    Avec l'aide de Néféret, la nièce d'Imenher, Sény prendra tous les risques pour mettre au jour les terribles secrets qui embarrassent l'entourage de Pharaon. Intrigues, complots, empoisonnements... Des eaux troubles des canaux au palais royal, Sény apprendra que les crocodiles et les hippopotames ne sont pas les seuls dangers à éviter lorsqu'on s'intéresse de trop près aux arcanes du pouvoir.

  • Une grande saga historique en plein Moyen-Âge, entre Xive et Xve siècles, de la Touraine aux terres de Bourgogne. Anne a six ans lorsque sa mère est emmenée par l'Inquisition. Elle ne la reverra jamais. Elle s'apprête à suivre son exemple en devenant herboriste et guérisseuse. À travers la France, un destin hors normes la jettera dans une vie semée de violences, de douleurs, de passions, d'émeutes, de recherches alchimiques. L'amour et un enfant la sédentariseront en Champagne. À Troyes, elle fera des rencontres exceptionnelles qui la mèneront à Paris sous la Régence de Charles Vi le Fol, sur fond de guerre de Cent Ans. Un roman pour vivre le Moyen-Âge de l'intérieur, au quotidien, avec les désirs, les frustrations, les émotions, les ambitions et les échecs d'une femme, à la charnière du Moyen-Âge et de la Renaissance, avec l'Alchimie en toile de fond. Une histoire contée avec un talent extraordinaire par Christine Machureau qui maîtrise son sujet. En partageant l'intimité de son héroïne, nous croisons la grande Histoire qui se joue au fil des pages, dans une exigence de réalité historique et sociologique.

  • Les aventures de Tintin exercent une influence considérable sur la psyché européenne. Les pays arabes y occupent une place de choix, mais rarement reconnue. Analyser la façon dont Hergé présente le monde arabe et ses habitants révèle bien les ressorts du rapport de l'Europe à l'Orient au XXe siècle. Cinq albums se déroulant au moins en partie dans le monde arabe sont ici décryptés : Les Cigares du pharaon, Tintin au pays de l'or noir, Le Crabe aux pinces d'or, Coke en stock et Tintin et ­l'Alph-art.
    Hergé est fasciné par l'aventure exotique, qui projette sa vision influencée par l'orientalisme sur des contrées qu'il n'a jamais connues. L'image qu'il donne de son Orient imaginaire dérive de sa conception du monde, marquée par une personnalité complexe, son milieu catholique traditionaliste et l'époque coloniale. Cette représentation est dominée par des préjugés ethnocentriques tempérés par un profond humanisme.
    Ce livre dépasse les stéréotypes et permet d'apprécier les dimensions artistiques et philosophiques d'une oeuvre à la profondeur insoupçonnée. Les pérégrinations de Tintin dans le monde arabe se sont avérées pour Hergé un véritable voyage au bout de lui-même.

    Louis Blin est docteur en histoire et arabisant. Diplomate, ancien consul général de France à Alexandrie, puis à Djeddah, il a publié de nombreux livres et articles sur le monde arabe contemporain

empty