Littérature traduite

  • Edition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)«Werther. Je me souviens de l´avoir lu et relu dans ma première jeunesse pendant l´hiver, dans les âpres montagnes de mon pays, et les impressions que ces lectures ont faites sur moi ne se sont jamais ni effacées ni refroidies. La mélancolie des grandes passions s´est inoculée en moi par ce livre. J´ai touché avec lui au fond de l´abîme humain... Il faut avoir dix âmes pour s´emparer ainsi de celle de tout un siècle.» À ces lignes de Lamartine pourraient s´ajouter d´autres témoignages : très tôt, le livre entre dans la légende, jusqu´au suicide, dit-on, de certains de ses lecteurs.
    Si à sa parution, en 1774, il établit d´un coup la réputation du jeune Goethe encore presque inconnu, s´il est rapidement traduit en français, c´est sans doute parce que, dans ce roman par lettres dont la forme est depuis longtemps familière au lecteur, la voix même du personnage fait retentir l´intransigeance de la passion, mais c´est surtout que Werther, le premier héros romantique, exprime de manière éclatante la sensibilité aussi bien que le malaise de son temps où l´individu se heurte à la société.

  • Edition enrichie (Présentation, notes, dossier, filmographie, chronologie et bibliographie)Après quelques premières expéditions, Robinson Crusoé, marin d´York, s´embarque pour la Guinée le 1er septembre 1659. Mais le bateau essuie une si forte tempête qu´il dérive pendant plusieurs jours et finalement fait naufrage au nord du Brésil. Seul survivant, Robinson parvient à gagner une île située au large de l´Orénoque où il va peu à peu s´assurer une subsistance convenable : il y restera près de vingt-huit ans, d´abord seul, puis accompagné d´un fidèle indigène qu´il baptise Vendredi.
    Inspiré de l´aventure réelle d´un marin écossais, le roman que Defoe fait paraître en 1719 connaît un succès foudroyant qui ne s´est plus démenti. Si James Joyce fera plus tard de Defoe le « père du roman anglais », ce n´est pas seulement que l´auteur innove en prétendant offrir un authentique manuscrit retrouvé par l´éditeur. C´est aussi qu´il crée un héros différent : homme ordinaire qui raconte son histoire extraordinaire simplement, comme il l´a vécue, Robinson touche tous les lecteurs. Et cette histoire devient un mythe que d´innombrables écrivains s´attacheront à récrire.

  • Un jeune Américain de seize ans, Arthur Gordon Pym, se lie d'amitié avec Auguste Barnard, fils d'un capitaine de navire, et tous les deux prennent l'habitude de s'embarquer pour de folles équipées sur un canot à voile. Un soir, tandis qu'ils sont couchés, mais non dégrisés de l'alcool qu'ils ont bu, Auguste décide que l'on ne peut dormir quand souffle une si belle brise, et, cette nuit-là, le canot heurte un baleinier. Bien d'autres aventures suivront, plus lointaines et envoûtantes.
    Ce roman publié en 1838 est présenté par Pym lui-même comme sa propre histoire qu'Edgar Poe raconte en son nom, à la première personne et, très vite, autre marque d'authenticité, le récit fait place à une sorte de journal de bord. Mais ces effets de réel n'atténuent rien de l'étrangeté des événements et des lieux où se trouve entraîné le lecteur : tout au contraire, le fascinant pouvoir du livre tient à la profondeur de cet imaginaire donné pour réel, et Borges, non sans raison, considérait ces Aventures comme le chef-d'oeuvre de l'auteur.

empty