Hachette Éducation (réédition numérique FeniXX)

  • Et si nous nous mettions à écouter les lycéens ? non pas sous le coup des mouvements qui, à intervalles presque réguliers, défraient l'actualité, mais lorsqu'au sein de leurs établissements ils inventent leurs propres moyens d'expression, lorsqu'ils créent leurs journaux ? Il y a en effet dans cette presse l'invention d'une liberté à laquelle il nous faut savoir faire place. La nouvelle réglementation qui la concerne nous y invite. Aussi, il fallait qu'un Livre Blanc donne la parole à tous les acteurs impliqués ou concernés par cette presse : lycéens bien sûr, mais aussi enseignants, personnels de l'administration, parents d'élèves... et éclaire la question par des analyses de juristes, de sociologues ou de psychanalystes. Ce Livre Blanc, le voici. La diversité des voix qu'il fait entendre n'a d'égale que l'unanimité avec laquelle quelques recommandations ont pu être formulées sur la question.

  • Et si nous nous mettions à écouter les lycéens ? non pas sous le coup des mouvements qui, à intervalles presque réguliers, défraient l'actualité, mais lorsqu'au sein de leurs établissements ils inventent leurs propres moyens d'expression, lorsqu'ils créent leurs journaux ? Il y a en effet dans cette presse l'invention d'une liberté à laquelle il nous faut savoir faire place. La nouvelle réglementation qui la concerne nous y invite. Aussi, il fallait qu'un Livre Blanc donne la parole à tous les acteurs impliqués ou concernés par cette presse : lycéens bien sûr, mais aussi enseignants, personnels de l'administration, parents d'élèves... et éclaire la question par des analyses de juristes, de sociologues ou de psychanalystes. Ce Livre Blanc, le voici. La diversité des voix qu'il fait entendre n'a d'égale que l'unanimité avec laquelle quelques recommandations ont pu être formulées sur la question.

  • Refusant l'idée que les capacités d'apprentissage puissent être données à chacun une fois pour toutes, les théoriciens de « l'éducabilité cognitive » proposent des méthodes pour éveiller et développer ces facultés. Ces méthodes, aux noms codés (P.E.I., A.R.L., GEREX...), fleurissent sur le marché de la formation. Depuis peu, elles pénètrent le monde de l'école. Que doit-on en penser ? Les « remèdes » qu'elles proposent sont-ils efficaces ? Faut-il en attendre une solution au problème de l'échec scolaire ? Doit-on y recourir, et si oui, laquelle choisir ? Une mise au point était donc nécessaire. Avec un double souci d'efficacité et de réflexion, les auteurs présentent ici les caractéristiques essentielles de ces méthodes et proposent des critères d'appréciation.

empty