Littérature traduite

  • Montedidio Nouv.

    Dans un quartier populaire de Naples appelé Montedidio, littéralement « la montagne de Dieu », un garçon de treize ans décide d'abandonner l'école pour entamer un apprentissage chez un menuisier, mast'Errico. Dans son atelier, il fait la connaissance de Rafaniello, un cordonnier juif rescapé de la Shoah doté d'une grande sagesse, avec lequel il se lie d'amitié. Confronté à la dureté du monde des adultes, le jeune garçon rêve secrètement de s'envoler loin de Montedidio. Cloué au sol, il réussit malgré tout à s'évader à travers l'écriture : il couche sur le papier ses joies et ses peines, les étranges sensations qu'il éprouve face à son corps d'enfant qui se transforme en celui d'un homme, son amitié avec Rafaniello, et surtout son éveil à l'amour après sa rencontre avec la belle Maria.

    Un roman d'apprentissage bouleversant et poétique qui a été couronné par le prix Femina étranger en 2002.

    awaiting publication
  • « Une fois dans la bibliothèque, il me fallut environ deux secondes pour mettre la main sur le Bartleby de Melville. Bartleby ! Herman Melville, Bartleby, parfaitement. Qui a lu cette longue nouvelle sait de quelle terreur peut se charger le mode conditionnel. Qui la lira le saura. » Daniel Pennac.

  • Dans les années 1920, le jeune Nick Carraway emménage à Long Island. Dans cette banlieue très huppée de New-York, un nom est sur toutes les lèvres : Jay Gatsby. Cet homme richissime organise les soirées les plus somptueuses et les plus extravagantes des alentours, réunissant des centaines de convives et faisant rêver tout le voisinage. Les plus folles rumeurs circulent sur Jay Gatsby et les origines de sa fortune. Mais qui est-il vraiment et pourquoi organise-t-il ces gigantesques réceptions ? Désireux de le découvrir, Nick se glisse parmi les invités dans l'espoir d'approcher cet hôte secret et percer le mystère qui l'entoure.
      Le chef d'oeuvre de Fitzgerald nous plonge dans les années folles pour conter une histoire d'amour annonciatrice de l'échec du rêve américain.

  • N Californie, dans les années 1930, deux amis travaillent rudement de ranch en ranch pour gagner modestement leur vie en dépit de la crise économique qui sévit dans tout le pays. George est un homme petit à l'esprit vif qui s'est promis de veiller sur Lennie, un grand gaillard simple d'esprit ayant la fâcheuse manie de se fourrer dans le pétrin.
    Ces deux amis, que tout oppose en apparence, partagent le même rêve :
    économiser suffisamment pour posséder une petite ferme et y vivre comme des rentiers.
    Des souris et des hommes conte l'histoire d' une amitié touchante devenue mythique.

  • Quels sacrifices un musicien doit-il accepter pour briller ? Un saxophoniste talentueux envisage la chirurgie esthétique pour sortir de l'ombre tandis qu'un crooner sur le déclin est prêt à bouleverser sa vie pour rester dans la lumière. Tous deux tentent, à leur façon, de vivre de leur passion quand les espoirs s'émoussent.
      Kazuo Ishiguro conte, avec poésie et délicatesse, deux nouvelles musicales empreintes d'une douce mélancolie.

  • Un jeune homme, rêveur et solitaire, déambule dans les rues de SaintPétersbourg pour tromper son ennui. Croisant une jeune femme en pleurs, il dépasse sa timidité pour l'aborder. Les deux jeunes gens font connaissance et se lient au gré de leurs rencontres, nuit après nuit. Le jeune homme tombe immédiatement sous le charme de la belle Nastienka qui semble voir en lui un simple confident, capable de l'aider à reconquérir l'homme dont elle est éperdument amoureuse. Peut-il malgré tout espérer lui faire oublier son chagrin d'amour ?
      Dostoïevski nous plonge dans la magie des nuits blanches de SaintPétersbourg pour conter l'histoire d' une flamme naissante.

  • Lady Susan

    Jane Austen

    Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier.
    Est-elle dénuée de scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s'amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question. Grande dame du roman anglais, Jane Austen trace le portrait très spirituel d'une aventurière, dans la lignée des personnages d'Orgueil et préjugés et de Raison et sentiments.

  • « À dater de cette seconde, je t'ai aimé. Je sais qu'à toi, à toi l'enfant gâté, les femmes ont souvent dit ce mot-là. Mais crois-moi, personne ne t'a aimé aussi servilement, aussi aveuglément, aussi passionnément que l'être que j'étais alors et que je suis toujours restée pour toi. » Un écrivain viennois reçoit la lettre d'une inconnue qui lui confesse son amour absolu, resté secret pendant une dizaine d'années. Se souviendra-t-il de cette inconnue qui a construit sa vie autour de la sienne, tapie dans l'ombre, après l'évocation de leurs rencontres ?
    Stefan Zweig dépeint l'amour inconditionnel et la passion dévorante avec une grande finesse psychologique et une profonde humanité.

  • Les livres sont toute la vie de Sonietchka, jeune fille au physique ingrat. C'est d'ailleurs dans une bibliothèque qu'elle rencontre celui qui deviendra son mari. Les années passent, la guerre bouleverse le monde, un enfant naît, son mari la trompe, puis la quitte... Pourtant, malgré les difficultés et les malheurs, Sonietchka puise dans la lecture la force d'être heureuse tout simplement.
    Un émouvant portrait de femme couronné par le prix Médicis étranger 1996.

  • Assise au bord d'une rivière, Alice s'ennuie lorsqu'elle aperçoit un étrange lapin blanc sortir une montre de la poche de son gilet. Curieuse, la jeune fille le suit jusqu'à son terrier. Elle y découvre alors le pays des merveilles, ce monde loufoque où se côtoient le sourire énigmatique du chat du Cheschire, l'extravagant Chapelier fou et l'abominable Reine de Coeur. Alice au pays des merveilles est un grand classique de la littérature anglaise qui embarque le lecteur dans un voyage onirique autour du mythe de l'enfance. Une édition bilingue pour apprécier au mieux les jeux de mots éclairés et l'humour savoureux de Lewis Carroll.

  • Dans la campagne espagnole, une jeune fille, contrainte d'épouser un homme qu'elle n'aime pas, s'enfuit avec son amant le jour de ses noces. Le jeune marié se lance à leur poursuite... Inspirée d'un tragique fait divers, la pièce Noces de sang, chef-d'oeuvre dramatique, allie toute la beauté de la poésie d'inspiration gitane au classicisme de la langue espagnole.

  • Dans le Moscou soviétique de l'après-guerre, des jeunes filles d'une dizaine d'années découvrent leurs premiers émois. Alors que ses camarades s'éveillent innocemment à la sensualité lors d'une fête d'anniversaire, Tania tombe sous le charme de sa nouvelle professeure d'allemand. L'attirance et la fascination éprouvées par la fillette se transforment peu à peu en une dangereuse obsession.
        À travers ces fragments de vie dominés par l'insouciance propre à l'enfance, Ludmila Oulitskaïa dresse avec finesse l e portrait de femmes en devenir confrontées à la cruauté et à l' injustice d'une société de classes.

  • « Les deux textes du présent recueil bilingue sont extraits du Journal d'un écrivain de F.M. Dostoïevski. Douce, que l'auteur qualifie de "récit imaginaire", occupe tout le mois de novembre de l'année 1876. Le Songe d'un homme ridicule - "récit fantastique" - constitue le chapitre second d'avril 1877, première partie. Précédé d'un chapitre sur la guerre, suivi d'observations sur un fait divers - l'affaire Kornilova - déjà commenté en octobre et en décembre 1876, il paraît davantage pris dans la trame régulière du Journal mais n'en est pas moins un texte qui se suffit à lui-même. Ces brèves indications donnent d'ailleurs une idée du contenu comme de la composition de ce Journal qui, selon G.
    Aucouturier, inaugure véritablement un genre nouveau. Il ne s'agit pas de carnets intimes, mais d'écrits explicitement destinés à la publication, témoignages, interventions dictées par l'actualité, interpellation du lecteur et aussi, d'après la formule consacrée, laboratoire de l'écrivain où notes, plans, essais voisinent avec des récits. » Michelle-Irène Brudny-de Launay.

  • « Ce livre comporte treize nouvelles. Ce nombre est le fruit du hasard ou de la fatalité - ici les deux mots sont strictement synonymes - et n'a rien de magique. J'ai voulu rester fidèle, dans ces exercices d'aveugle, à l'exemple de Wells, en conjuguant avec un style simple, parfois presque oral, un argument impossible. Le lecteur curieux peut ajouter les noms de Swift et d'Edgar Allan Poe. J'écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps. » Jorge Luis Borges.

  • Le jeune Buddy vit à la campagne avec sa vieille cousine, Miss Sook.
    Dans Un Noël, Buddy a six ans et se retrouve contraint de quitter sa campagne adorée le temps des fêtes pour les passer à La Nouvelle- Orléans avec son père, cet inconnu qui l'intimide. Pour le jeune garçon, Noël ne sera plus jamais comme avant...
    Dans L'invité du jour, Buddy a 8 ans lorsque sa cousine et meilleure amie Miss Sook décide d'inviter son pire ennemi à leur dîner de Thanksgiving : Odd Henderson, petit voyou de son école qui l'a choisi comme souffre-douleur.
    Truman Capote conte à merveille les affres de l'enfance dans ces deux nouvelles largement autobiographiques.

  • Dans Le châle andalou, Andrea voue une admiration éperdue à sa mère, danseuse à l'Opéra de Rome, jusqu'au jour où il la voit sur une affiche annonçant un spectacle de variétés. Le jeune homme se retrouve brutalement confronté à la réalité du vieillissement de sa mère et à l'échec de sa carrière...
    Les deux autres nouvelles du recueil, Le jeu secret et Donna Amalia, se situent également à la frontière entre l'univers magique de l'enfance et la cruauté du monde adulte.

  • "Une vie d'homme dure autant que celle de trois chevaux." Trois chevaux, trois vies. La première, le narrateur l'a vécue en Argentine, où il avait suivi Dvora . "Je suis ici depuis des années pour aimer une femme et maintenant je suis en guerre".
    Lorsque sa femme disparaît, victime de la dictature militaire, abattue et jetée d'un hélicoptère au fond de la mer, il fuit, se terre, s'est embarqué, a travaillé, et a fini par regagner sa terre natale, l'Italie. La seconde, c'est sa rencontre, lui devenu un jardinier solitaire et silencieux, avec Làila, une femme "qui va avec des hommes pour de l'argent", dont il tombe amoureux.
    À nouveau la menace, à nouveau la mort... Le récit s'achève tandis que la troisième vie du narrateur s'apprête à débuter... elle reste à raconter, à vivre.

  • Satori à Paris

    Jack Kerouac

    De retour d'un voyage en France à la recherche de ses origines, Jean Louis Lebris de Kerouac, le chef de file du mouvement beat, s'aperçoit qu'il a reçu une sorte d'illumination, un satori. Ne sachant à quel épisode précis attribuer cette révélation, il décide de revivre avec le lecteur ces dix journées passées dans notre pays, journées où abondent les situations inattendues, et où l'on sent ce besoin de sympathie et de chaleur humaine que Kerouac manifestait en maintes occasions.

  • «Le glas résonne dans un plein soleil aveuglant. Le rideau se lève sur le cortège funèbre du second mari enterré par Bernarda Alba, le père de quatre de ses filles. Il n'y a que des femmes, ou des filles de tous âges, dans cette tragédie. Et le rideau final tombera sur la mort de la plus jeune.
    L'ultime pièce du poète est aussi son pur chef-d'oeuvre théâtral, le plus abouti et le plus harcelé, encerclé par la mort.» Jean-Claude Masson.

  • En pleine nuit, des cris effrayants réveillent les habitants de la rue Morgue, à Paris.
    Ils vont bientôt découvrir les cadavres atrocement mutilés d'une jeune fille et de sa mère. Des meurtres qui auraient pu rester inexplicables, sans la présence d'Auguste Dupin, un jeune et brillant détective amateur...

  • Italo Calvino a fouillé dans la mémoire des régions italiennes, dont il a souvent transcrit ou réécrit le patois pour constituer ce recueil de contes. Travail de chercheur, d'ethnographe et surtout d'écrivain qu'il aborda avec curiosité pour se trouver jeté dans le monde fantastique du merveilleux populaire italien. Entre ironie et poésie, ces textes courts sont souvent de petites fables philosophiques qui s'adressent plus aux adultes qu'aux enfants.

  • Un château perdu au milieu d'une épaisse forêt, une étrange invitée aussi belle que mystérieuse, une jeune fille qui se réveille chaque matin avec une douleur à la base du cou.
    Carmilla est l'un des textes fondateurs de la littérature fantastique, qui influencera quelques années plus tard Bram Stoker pour son Dracula.

  • «Ce recueil représente toute ma production de nouvelles au cours de ces quinze dernières années, ce qui relève un peu de la plaisanterie. J'avais pensé l'intituler Toute la prose courte, mais c'eût été pousser la plaisanterie un peu loin. Car il ne m'est pas facile de faire court, justement.» Quatre petites proses pour découvrir l'univers plein d'humour et de mélancolie de Jonathan Coe.

empty