Beaurepaire

  • Le professeur Otto Lidenbrock fait l'acquisition du manuscrit d'une saga islandaise dans lequel il découvre accidentellement un vieux parchemin écrit en caractères runiques. Avec l'aide de son neveu Axel, il parvient à le déchiffrer. Il s'agit des révélations d'un obscur alchimiste qui prétend avoir trouvé un passage menant au centre de la Terre : l'entrée est la cheminée du cratère d'un volcan éteint.
    Lidenbrock décide aussitôt de partir avec Axel pour l'Islande. Accompagnés du guide Hans, ils vont

    Sur commande
  • Une jeune femme se réveille à l'hôpital, manifestement amnésique suite à un choc psychologique dont elle ignore tout.
    Le docteur Martin, chef du service de neuropsychiatrie, lui propose alors une étrange expérimentation financée par une fondation américaine qui fait des recherches sur le cerveau et la mémoire.
    Sa rencontre, chargée d'émotion, avec une autre jeune femme perturbée par la mort récente de son père et dont le visage lui a paru étonnamment familier va la décider à accepter l'expérience...

  • Robustes moraines

    Renaud Delmelle

    Ô moraines, robustes moraines, sachez m'accueillir dans votre progression séculaire ! Dans les mouvements de la Terre, où mon esprit chavire et me dévoile la pauvreté de mon âme. Où le rationalisme stérile de mes pensées ne me permet de conclure qu'à verser des larmes de dépit, à le condamner lui-même au profit de quelque chose de fatalement indéfinissable. Jugez de la bienséance toute relative de ma carcasse nauséabonde sans faire preuve de la moindre forme de clémence. Introduisez dans mes fluides vitaux la puissance de ces paysages montagneux où la sagesse flotte dans l'air et ne demande qu'à me pénétrer. Éveillez en moi la beauté dans sa forme la plus brute, la plus naïve. Et la liberté... Cette notion bien vague, du moins toute relative. Aujourd'hui, c'est décidé, je change d'orbitale.

    En Belgique, le voyage psychédélique, philosophique et musical d'un jeune disquaire misanthrope à travers le rock progressif.

    Sur commande
  • Les cristaux scintillent au soleil comme des millions de diamants. La traversée du plateau est plus longue que ce qu'ils imaginaient, mais ils abordent finalement l'ultime arête. Elle est très étroite. En lame de couteau. Elle fend le ciel en un seul jet. Directe et sans détour, une face à l'ombre, l'autre en plein soleil. Elle est un fil tendu entre terre et ciel. Seul chemin vers l'absolu et la liberté. Elle est un fil de lumière que tout alpiniste rêve de suivre, en jouant au funambule pour accéder au monde d'en haut...

    Jean est un jeune guide de haute montagne savoyard habitant en haute Maurienne avec son amie Carine. Il vit sa passion sous toutes ses formes à toutes les époques de l'année. Aussi bien en amateur qu'en professionnel. Mais une série d'évènements va le replonger dans un passé qu'il croyait révolu et l'amener à découvrir d'autres massifs montagneux du globe.

  • J'essuie-glace

    Jean-Louis Sous

    L'auteur vous donne quelques demi-nouvelles d'Enzo Barbini. Piètre descendant d'illustres miroitiers italiens, il est en quête perpétuelle de son image. Il n'arrive jamais à en joindre les deux bouts. Il essaye sans cesse son portrait, mais il ne le porte qu'à moitié. Il revisite ainsi, en mode intermittent, le cogito cartésien et le stade du miroir lacanien : « Je pense, donc j'essuie-glace. » S'il galère de petit boulot en petit boulot, son existence tangue aussi avec les femmes. Il va de rocambolesques aventures en cuisants fiascos qui se terminent souvent en débandade, feu de paille ou couillonnade.

  • La cabine

    Julie Dubois-Dumont

    Elles sont trois jeunes adolescentes, très différentes les unes des autres.
    Valentine est timide et réservée, alors qu'au contraire Léontine est dynamique et spontanée. Apolline, elle, est rebelle et un peu hautaine.
    Elles n'ont donc semble-t-il rien en commun. Et pourtant... à y regarder de plus près...
    Elles ont toutes les trois le même âge, un prénom qui se termine en « ine », le même lieu de vacances - Cayeux-sur-Mer - et surtout, la même mystérieuse vieille dame qui les contacte sur Skype.
    Simple hasard... vraiment !
    N'y aurait-il pas quelque chose de plus profond qui les relie ?

  • Les dames de mai

    Alain Lentillon

    Mai 1916. Étienne, soldat au 109e régiment d'infanterie territoriale, est au repos dans un petit village à l'arrière du front. Au cours de cette période de répit, après les rudes combats de la Marne et du Soissonnais, Étienne va se lier d'amitié avec une jeune veuve : Pauline.
    Cette rencontre insolite est connue grâce aux nombreux courriers qu'Étienne a rédigés pendant cette période et qui ont été retrouvés par hasard près de cent ans après.
    Ce roman, inspiré de cette histoire vraie, est un hommage à ces femmes de l'ombre qui ont apporté leur soutien aux soldats des armées françaises durant la Grande Guerre.

  • La véranda

    Dominique Lancastre

    L'auteur nous conte les souvenirs d'un enfant qui, le soir, à la nuit tombée, quelque part sur une île des Antilles, se cachait sur la véranda pour écouter des histoires inoubliables.
    Il fit encore très chaud cette nuit-là ; l'oncle René arriva tard, accompagné de Richard et Émilien, deux de ses amis.
    La véranda s'apprêtait à vivre l'un de ses meilleurs moments, car Richard et Émilien connaissaient autant d'histoires que mon oncle René. La bouteille de rhum trônait déjà sur la table, toujours présente, comme pour marquer le coup d'envoi.
    . C'est ainsi que le lapin géant, l'homme chien et les soucouyans firent leur apparition pour la première fois sur la véranda.
    Ce fut Richard qui commença le premier.
    />

  • Ce livre vous offre un voyage à travers quatorze villes du nord-est de la France, de leurs origines jusqu'à l'aube du Moyen Âge.
    Présentant leurs toutes premières implantations par des témoignages et vestiges peu connus, cette traversée des âges vous permettra également de vivre les jeunes heures de chacune.
    Je vous invite à m'accompagner pour cette balade qui vous apportera un regard nouveau sur ces villes du XXIe siècle, dont l'une peut-être est la vôtre !

  • Ce recueil de récits vous fait entrer dans le monde de Nina Somerville, une femme saisie à la quarantaine bien entamée d'une passion intense pour le piano blues. Désireuse de s'épanouir dans sa nouvelle passion, elle achète l'instrument de ses rêves : un magnifique piano à queue. Cette belle acquisition l'amène à découvrir la complexité du métier fascinant et mystérieux qu'est celui d'accordeur de pianos. S'ensuit une série d'aventures musicales, parfois invraisemblables ou hilarantes, voire complètement surréalistes mais également magiques et émouvantes.

  • L'un est notaire royal à Neuilly-le-Vendin quand l'autre est journalier à Chantrigné. Un autre est domestique à Montreuil-Poulay et le dernier laboureur au Horps. Aucun n'imagine avoir un destin commun.
    Pourtant, au fil des décennies et des siècles, une famille, au nom prédestiné de Lemarié, va concourir à unir les différents personnages.
    Chacun s'inscrit dans l'histoire de la famille Épiard en traversant les vicissitudes de la grande histoire de France et celle de la Mayenne.

  • Sophie et Sébastien se rencontrent pour la première fois lors d'un concert. C'est le coup de foudre pour les deux jeunes gens qui ont immédiatement la certitude qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Malheureusement, ils se perdent de vue dans la foule à la sortie du spectacle et Sophie disparaît.
    Sébastien va alors se lancer dans une véritable enquête pour retrouver la mystérieuse jeune femme.
    Ce qu'il ignore, c'est qu'il met la main dans un engrenage qui va bouleverser sa vie et lui faire prendre conscience que les personnes et les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent être.

  • Marcel & Marcel

    Stéphane Millet

    Les itinéraires secrets de deux héros picaresques, les traces hasardeuses d'aventuriers inconditionnels de tous les excès : grands espaces, grandes courses, grands froids, grands vins, grandes amitiés...

    Puissent ces aventures inspirer à d'autres l'envie d'emprunter les mêmes chemins de traverse !

  • Pour elle

    Nicolas Defrance

    Demain la vie nous dépassera, J'aurais voulu être avec toi Pour n'avoir pas à lui courir après...

  • Anne, trempée, cheveux hirsutes, gît étendue au pied de la statue d'Aphrodite, foudroyée par la dernière manifestation de la violence des cieux, dernière victime d'une conflagration entre l'éther et la terre, alors qu'elle évoquait une pensée fugitive, impalpable dans la désolation terrestre. L'éclair a d'abord frappé la sculpture, l'a pénétrée au coeur avant de rebondir sur la jeune femme, comme si le diable avait voulu définitivement abattre les dieux et les hommes, au plus sacré de ce qui est leur essence : l'amour.
    Peut-on être statue et ressentir de la compassion, de la culpabilité ou de la dévotion à l'égard d'un être humain ? Non, assurément non, quand on est une oeuvre d'art plantée au milieu d'un jardin d'agrément. Pour autant, le poète Thiéfaine nous conte «Les chants d'espoir qui bavent aux lèvres des statues».

    Et les poètes ont raison. Toujours.
    D'autant qu'un léger sourire semble désormais flotter sur les lèvres de la statue. Quel est donc ce mystère ?

    Sur commande
  • Magie t.1

    Michael Quillent

    Loin à l'est, dans les terres inconnues où très peu de personnes osaient s'aventurer, des murmures et des chuchotements se faisaient entendre. L'Être savait que son heure viendrait. Les autres ne pourraient rien contre ça, contre la dévastation, contre la peur, contre la mort. Cette fois-ci, il gagnerait. Le monde serait à lui. Les étincelles de Magie se reproduisaient à l'infini et il s'en gavait tel un ogre privé de nourriture pendant des jours.
    Déjà, les Déchiqueteurs disparaissaient et apparaissaient comme par enchantement dans des cercles de fumée suspendus en plein ciel pour massacrer toute forme vivante.
    Comment les combattre ? Comment empêcher Faligor de faire régner le chaos sur le monde ?
    Seuls les Élus le pourraient. Au nombre de quatre selon la prophétie et empreints de Magie, ils vont devoir partir affronter le Mal dans une quête périlleuse et fantastique.

  • Michel, retraité de soixante-quinze ans, fait tranquillement son marché, lorsque soudain son regard s'arrête sur un visage.
    Il vient d'apercevoir son amour de jeunesse qu'il n'a pas revu depuis plus de cinquante ans. Flash-back sur le passé, toutes les émotions ressurgissent : le départ pour la guerre d'Algérie, son retour où il apprend que Mireille s'est mariée.
    À partir de cet instant, il ne vit que pour la revoir et se pose beaucoup de questions :
    Est-elle toujours mariée ? Que devient-elle ? Que signifie cette rencontre ?

  • Des lettres pour apaiser les maux est une histoire vraie. C'est un étonnant témoignage sur la Grande Guerre, sur la condition des femmes restées seules pour assurer les travaux des champs et sur les situations insolites engendrées par cette période trouble.
    Avant qu'Etienne ne quitte son petit village de l'Isère rhodanienne pour rejoindre son régiment, ils vont avec son épouse Marie-Louise faire le serment de s'écrire le plus souvent possible. Ils tiendront leur promesse pendant toute la durée du conflit en correspondant pratiquement tous les jours.
    Marie-Louise va méticuleusement conserver toutes les lettres et les cartes postales échangées. L'intégralité de ces courriers retrouvés récemment constitue la base de ce roman.

  • La plupart des journaux de langue française, paraissant au XVIIIe siècle dans divers pays de l'Europe occidentale, ont déjà été largement étudiés.
    Par contre, peu nombreuses sont les études sur les journaux de langue française paraissant alors en Europe orientale.
    En publiant cette étude, nous voulons soulever un voile de l'oubli qui recouvrait jusqu'à présent l'existence d'un de ces journaux en 1776 - la Gazette de Leopol, en présentant son histoire aussi complète que possible, ainsi que son très riche contenu, pour qu'elle puisse enfin occuper la place qui lui revient à côté d'autres journaux de cette époque déjà étudiés.
    Ivan Krevetskyï expliquait qu'il faut prendre en considération que " l'Ukraine n'est pas seulement le peuple qui parle la langue ukrainienne, mais en premier lieu, le territoire sur lequel vit ce peuple et tout ce qui s'y trouve ". Aussi, il soulignait qu'en ce qui concerne l'histoire de la presse, il faut, certes, faire une distinction entre la presse nationale ukrainienne et la presse en Ukraine publiée dans d'autres langues. Ainsi, s'il affirmait que la Gazette de Leopol était le premier journal en Ukraine, c'est parce que, chronologiquement, il a paru avant que soit édité le premier journal en langue ukrainienne.

  • Le jour où Alfred découvre une mystérieuse mallette gris métallisé remplie de billets, son sang ne fait qu'un tour :
    " Je suis riche... Putain, je suis riche ! " Chaque liasse comprend vingt billets de cinq cents, il y a trois cents liasses serrées les unes aux autres.
    Pour conserver cet argent, il va lui falloir être très prudent, très méfiant...
    Que veut cet homme qui descend nonchalamment à la cave ? Et si c'était le propriétaire de la mallette venu pour récupérer l'argent ?
    Une seule alternative pour " régler " le problème. Et après ?
    Fuir pour garder cet argent " tombé du ciel ", quitte à abandonner sa femme et sa fille, quitte à faire encore bien pire.

  • Une invitation à épouser le courant de la Vie dans l'ouverture du coeur quels que soient les remous... Un voyage au creux de cette essentielle profondeur que dissimule notre quotidien.
    Dans un langage fluide, poétique et stimulant, le récit d'une aventure de conscience intime et joyeuse, ayant favorisé la guérison radicale d'un cancer mature et invasif survenu en pleine jeunesse ; puis l'écho d'autres histoires surprenantes, témoignant toutes de notre subtil potentiel de transformation.
    Nous sommes des êtres de lumière : le message se révèle parfois avec force et agit durablement comme une grâce... Lorsque par bonheur le voile se lève, il nous restitue ce sens inné du sacré tel un vertige d'évidence qui nous réunifie.

  • Des ouvrages de plus en plus nombreux évoquent les problèmes qui se posent aujourd'hui à l'Église. Leurs auteurs, selon leurs compétences, leurs croyances et leurs degrés d'appartenance à l'institution, décrivent, analysent, défendent ou critiquent la manière dont l'Église catholique fait face à la crise actuelle. Pourquoi ajouter un livre de plus au dossier ? Simplement parce qu'il semble important de mettre à la portée des gens simples les propos de ces auteurs qui s'expriment dans un langage le plus souvent savant, sociologique, philosophique ou théologique.
    Le monde n'est pas parfait, l'Église non plus, mais j'aime le monde et j'aime l'Église. Entre les deux, dans mon esprit, la tension est permanente, l'équilibre instable. L'acrobate, qui jongle sur la corde raide, utilise un balancier, pour moi il se nomme confiance, pour ne pas dire trop vite : foi en Jésus-Christ.

    Afin de nous convier à son raisonnement, l'auteur, prêtre du diocèse de Metz, utilise la démarche : " VOIR, JUGER, AGIR ". Après avoir observé, autant que possible avec le coeur et la raison, la situation actuelle du monde en ces temps de crise et son rapport à l'Église, il utilise sa formation en sciences humaines et sociales et ses lectures habituelles pour analyser la situation de l'Église et de l'individu contemporain dans un monde en mutation. Enfin, ce livre est l'occasion d'apporter des propositions susceptibles, sans prétention, d'aider l'Église à relever les défis auxquels elle est appelée à faire face.

    Sur commande
  • Les deux mythes de la côte et de la pomme ont porté un sérieux coup à la postérité d'Ève, longtemps considérée dans notre culture comme la première femme, Mère de l'humanité tout entière. Créature tout à fait secondaire (la côte), ayant trahi la confiance de Dieu (la pomme), ses descendantes ont traversé l'Histoire en pointillé, reconnues seulement pour leur double fonction, celle très noble de perpétuer notre espèce, et celle moins glorieuse de servir les hommes. La révélation par Darwin de cette incroyable erreur culturelle a mis un terme à nos préjugés mais elle n'a guère modifié nos habitudes.
    Les grands changements survenus au cours des deux derniers siècles ont permis aux femmes de s'affranchir progressivement de cette image et de disposer de droits identiques à ceux des hommes, mais sont-elles pour autant leurs égales ? Cette sacro-sainte égalité tant convoitée par les féministes ne comporte-t-elle pas un risque d'indifférenciation menaçant la sexuation de nos sociétés ?
    De nouvelles femmes sont là, présentes dans un espace qui était exclusivement masculin, imposant aux hommes un nouvel équilibre précaire. Les violences et la mauvaise répartition des rôles en témoignent. Des nouvelles femmes certes, mais pour quel futur, car l'évolution rapide des techniques nous conduit vers un avenir imprévisible. Ceci nous autorise à échafauder des hypothèses souvent controversées sur la coexistence des hommes et des femmes dans la société de demain.

    Hughes Baumel est né en 1926. Il a été professeur de chirurgie à la Faculté de médecine de Montpellier jusqu'en 1995, dirigeant un service de chirurgie digestive et de transplantation hépatique. Auteur de trois ouvrages médicaux et de nombreuses publications, il est membre de l'Académie nationale de chirurgie, Officier de la Légion d'honneur et Commandeur des Palmes académiques.

empty