Le Chat qui dort à Beaugency.

Connaissez-vous les chats qui dorment dans les vitrines du 6, place du petit marché à Beaugency ?

 

  • « Jardin de la France » est le nom donné à cette partie de la vallée qui s'étire de Gien à Angers. La Loire, « dernier fleuve sauvage d'Europe » ? On a peine à le croire. Il est vrai que le dessin des bancs de sable peut changer plusieurs fois dans l'année, mais les grandes crues ont été domestiquées et c'est un fleuve paisible que contemplent les châteaux et les villes du premier rang: Blois, Chaumont-sur-Loire, Amboise, Langeais, Saumur, Angers... Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, cette région offre un paysage culturel inestimable par la qualité de ses architectures et par la complexité de la vie sociale et économique qui s'y déroule. De l'Anjou à l'Orléanais, en passant par la Touraine et le Blésois, remontons ce fleuve historique sur les traces des rois de France, de Léonard de Vinci, de Rabelais, de Ronsard, de Turner...

  • Canoës

    Maylis de Kerangal

    « J'ai conçu Canoës comme un roman en pièces détachées : une novella centrale, «Mustang», et autour, tels des satellites, sept récits. Tous sont connectés, tous se parlent entre eux, et partent d'un même désir : sonder la nature de la voix humaine, sa matérialité, ses pouvoirs, et composer une sorte de monde vocal, empli d'échos, de vibrations, de traces rémanentes. Chaque voix est saisie dans un moment de trouble, quand son timbre s'use ou mue, se distingue ou se confond, parfois se détraque ou se brise, quand une messagerie ou un micro vient filtrer leur parole, les enregistrer ou les effacer. J'ai voulu intercepter une fréquence, capter un souffle, tenir une note tout au long d'un livre qui fait la part belle à une tribu de femmes - des femmes de tout âge, solitaires, rêveuses, volubiles, hantées ou marginales. Elles occupent tout l'espace. Surtout, j'ai eu envie d'aller chercher ma voix parmi les leurs, de la faire entendre au plus juste, de trouver un «je», au plus proche. ».
    (M. de K.)

  • Terra Alta

    Javier Cercas

    Melchior, un policier au nom de roi mage, ex-repris de justice et fils d'une prostituée, qui a fait des «Misérables» de Victor Hugo son «vade-mecum» vital, mène l'enquête sur les terres de l'Ebre, à l'extrême sud de la Catalogne. Mais ici plus qu'ailleurs "tôt ou tard, tout s'explique par la guerre" et il devra faire sien le dilemme de Jean Valjean : "Rester dans le paradis, et y devenir démon, rentrer dans l'enfer, et y devenir ange !".

  • Un oiseau un chat

    Corinne Dreyfuss

    «Cui cui !» Zozo est un tout petit oiseau. «Miaou ! »Chacha, lui, est un gros gras chat gris. Mais quand Zozo l'oiseau rencontre Chacha le chat, que se passe-t-il ? «Niac» ! «Flap flap flap...» Un livre simple, avec de joyeuses onomatopées, qui ne manquera pas de surprendre et de faire rire les petits !

  • Tous les parents chats attendent avec angoisse la nuit où leur enfant sort pour la première fois seul. Ils ne l'en empêchent pas, c'est une règle d'or...mais parfois ils sont si inquiets qu'ils le suivent!

  • Le maître et Marguerite

    Mikhaïl Boulgakov

    • Inculte
    • 16 September 2020

    Moscou, années 1930, le stalinisme est tout puissant, l'austérité ronge la vie et les âmes, les artistes sont devenus serviles et l'athéisme est proclamé par l'État. C'est dans ce contexte que le diable décide d'apparaître et de semer la pagaille bouleversant les notions de bien, de mal, de vrai, de faux, jusqu'à rendre fou ceux qu'il croise. Chef-d'oeuvre de la littérature russe, livre culte à travers le monde, «Le Maître et Marguerite» dénonce dans un rire féroce les pouvoirs autoritaires, les veules qui s'en accommodent, les artistes complaisants, l'absence imbécile de doute. André Markowicz, qui en retraduisant les oeuvres de Fiodor Dostoïevski leur a rendu toute leur force, s'attaque à un monument littéraire et nous restitue sa cruauté première, son souffle romanesque, son universalité.

  • L'écrivain donne à ces récits un titre amusant et parodique emprunté au célèbre roman de Soseki, Je suis un chat. Il est vrai qu'il se met en scène dans ces trente brefs récits de quelques pages qui sont d'abord des hommages à tous les nombreux chats qui l'ont accompagné durant plus de 50 ans : le premier chat, chat abandonné, chat endormi, ou amateur de saké, chat malade ou paresseux, chat écrasé.... « Ce que m'apprennent les chats » est la raison d'être de ce livre avoue Nosaka. Ces « affinités animales » sont, en effet, prétextes à un retour sur soi, à des observations et à des confidences fines et émouvantes. Et à des réflexions pertinentes sur l'existence.

  • Chatchat, le chat du Chien est l'histoire de la relation entre deux personnages, un petit (le petit Chat) et un grand (Chienchien), le long d'une promenade et au fil d'une journée. Le lien est au coeur de cet album, qu'il soit avec l'autre, avec le monde ou avec soi-même.
    Laisser le champ libre quant à l'identité des personnages et à la relation qui les lie, tout en les ancrant profondément dans une histoire, est une manière de laisser dès le départ la place aux scénarios les plus intimes de chacun.

  • Trois chats

    Anne Brouillard

    Très remarqué, ce premier album d'Anne Brouillard est annonciateur de toute l'oeuvre qui va suivre. Trois chats nous plonge en effet dans un univers sans texte, espiègle et poétique, qui invite à mille promenades imaginaires.
    L'histoire : Trois chats noirs et blancs, perchés sur une branche, observe la rivière qui coule au pied de leur arbre. Lorsqu'ils y aperçoivent trois poissons rouges, ils plongent ! Les poissons jaillissent alors, et quand les chats remontent à la surface, ils voient, perchés sur leur branche, les trois poissons.

  • Qui sont les ancêtres des félins ? Pourquoi les hommes ont-ils domestiqué le chat ? Quel félin court le plus vite ? Sont-ils de bons chasseurs ? Tacheté, rayé ou uni, le pelage de ces habiles et puissants félinsest un de leurs atouts pour être de puissants prédateurs.

  • Il y a d'abord un chat de gouttière au pelage d'un roux doré, qui aime dormir pelotonné en U devant le poêle. Il est vieux et ses jours sont comptés. Pour réconforter ce chat en fin de vie, se forme un étrange ménage à trois composé d'une jeune et prometteuse réalisatrice de cinéma, de son mari journaliste et de son ex-compagnon, scénariste désenchanté et trop porté sur la boisson. Une intimité imprévue se crée entre eux à la faveur de leur amour commun pour ce chat. Car sa présence crée une mystérieuse alchimie avec ces sentiments mêlés qui agitent le coeur des hommes et leur sont parfois si impénétrables. Peut-être leur donne-t-il l'occasion de comprendre enfin, et de faire face bravement: Il faut accepter d'aimer. Nous qui avons du mal à nous aimer nous-mêmes, nous devons au moins essayer d'aimer quelqu'un d'autre sans avoir peur.

  • Un chat turbulent s'invite dans la vie bien réglée d'une femme. Exaspérée par ses bêtises, elle commence à regretter sa présence, lorsqu'un matin, le chat disparaît.

  • « Rien ne me fait peur. Je suis une reine. Sa Majesté des chats qui prépare l'avènement d'une nouvelle civilisation. ».
    Dans un futur proche, l'humanité est en perdition et les rats envahissent progressivement Paris. Seule résiste une communauté formée de quelques centaines de chats et d'individus dirigée par une chatte nommée Bastet. Perchée sur l'épaule de Nathalie, sa maîtresse, celle-ci pense qu'il faut à tout prix chercher des renforts. Mais la rencontre avec les autres animaux sera semée d'embûches. Bastet parviendra-t-elle à créer une alliance suffisamment puissante pour contrer l'invasion des rats ? Pour elle, c'est une évidence : les chats doivent prendre la relève des humains.
    Après Demain, les chats, Bernard Werber nous offre la suite des aventures de Bastet, dans un opus réjouissant et savoureux, plein d'humour et de rebondissements.

  • Un chat dépressif, des crevettes roses, une cérémonie qui tourne au drame, des fours solaires et un curé bien trop séduisant : autant d'ingrédients pour une enquête-cocktail menée par l'étonnante commissaire Romano et son fidèle adjoint Tellier. Duo aussi improbable qu'efficace. Qui a tué l'ancien banquier véreux en pleine remise de Légion d'honneur ? Ce ne sont pas les suspects qui manquent, mais il s'agira quand même de mettre la main sur le bon.

    Avec beaucoup de malice et d'humour, Sophie Chabanel tresse avec Le Blues du chat une affaire réjouissante qui vaut son pesant de croquettes !

  • Une petite fille en rouge a disparu en allant chez sa grand-mère. Ca ne vous rappelle rien ? En tout cas, dans son coin, John Chatterton enquête...

  • L'art et le chat

    Philippe Geluck

    Le Chat nous emmène dans une visite humoristique de son panthéon artistique.

    Geluck, fidèle au rendez-vous, nous offre, en cette fin d'année, une édition augmentée de L'Art et Le Chat, enrichie de dessins plus drôles et intelligents les uns que les autres. Le bleu Klein, le Martyre de Saint Sébastien, les lacérations de Fontana, le Cri de Munch ou les compressions de César, autant d'icônes de l'art, passées à la moulinette du Chat.

    Dans son exposition parisienne (qui est en train de battre des records de fréquentation), Philippe Geluck confronte son matou aux plus grands noms de l'Art dans un face à face insolent et admiratif. Tous les visiteurs, petits et grands, ressortent du Musée en Herbe avec du baume au coeur. Tous les lecteurs de L'Art et Le Chat refermeront l'album avec des étoiles dans les yeux.

  • Un chat qui loupe la chaloupe, un chat somnambule qui déambule sur les toits ou un chat las qui lit sous le lit las...

    Ce recueil de poèmes de Pierre Coran met à l'honneur les matous de tous poils et chatouille nos oreilles avec enchantement !  22 poèmes avec des jeux de mots qui roulent sur la langue, des rimes et une rythmique percutante, douce et évidente. Un joyeux catalogue de félins : chats de salons, chats de gouttière, chat gourmands et en peluche... mais aussi quelques souris et rats !   

  • Voici un roman touché par la grâce, celle d'un chat " si petit et si frêle qu'on remarquait tout de suite ses oreilles pointues et mobiles à l'extrême ". Quand un jeune couple emménage un jour dans le pavillon d'une ancienne demeure japonaise, il ne sait pas encore que sa vie va s'en trouver transformée. Car cette demeure est entourée d'un immense et splendide jardin, et au coeur de ce jardin, il y a un chat. Sa beauté et son mystère semblent l'incarnation même de l'âme du jardin, gagné peu à peu par l'abandon, foisonnant d'oiseaux et d'insectes. Tout le charme infini de ce livre tient dans la relation que le couple va tisser avec ce chat qui se fond dans la végétation exubérante pour surgir inopinément, grimpe avec une rapidité fulgurante au sommet des pins gigantesques, frappe à la vitre pour se réconcilier après une brouille. Un charme menacé, car ce qui éveille en nous la beauté et appelle le bonheur est toujours en sursis... Hiraide Takashi, qui est avant tout poète, a insufflé une lumineuse et délicate magie à cette histoire du " chat qui venait du ciel ", son premier roman, largement autobiographique.

  • Chi ; une vie de chat T.24

    Kanata Konami

    • Glenat
    • 5 February 2020

    Les aventures du chat le plus célèbre du manga, en format BD !

    Retrouvez la conclusion des aventures de Chi, le chaton le plus mignon de la BD ! Cette édition reprend tous les chats-pitres du manga originel en format BD. Voici une version albums de 96 pages couleur, en sens de lecture français, qui ravira les amateurs de BD qui ne sont en rien familiers avec le manga, mais qui se laisseront sans peine guider par les tribulations de notre boule de poils préférée !

  • Chi ; une vie de chat T.23

    Kanata Konami

    • Glenat
    • 20 November 2019

    Les aventures du chat le plus célèbre du manga, en format BD !Retrouvez la suite des aventures de Chi, le chaton le plus mignon de la BD ! Cette édition reprend tous les chats-pitres du manga originel en format BD. Voici une version albums de 96 pages couleur, en sens de lecture français, qui ravira les amateurs de BD qui ne sont en rien familiers avec le manga, mais qui se laisseront sans peine guider par les tribulations de notre boule de poils préférée !

  • Le chat en cent poèmes

    Collectif

    • Omnibus
    • 21 October 2010

    Autrefois, les écrivains gardaient un chat près d'eux pour empêcher que les souris ne dévorent leurs oeuvres, au sens premier du mot. Depuis, l'écran a remplacé le papier, mais le chat est resté. Pourquoi partirait-il puisque les amoureux des livres et de l'écriture l'adorent ? comme on adore une idole.
    Baudelaire, bien sûr, mais aussi Eluard, Mallarmé, La Fontaine, Colette, Queneau, Boris Vian... Leurs poèmes expriment à la fois sensualité, crainte, envie, tendresse, horreur parfois, ironie souvent. Chacun d'entre eux est une histoire en soi.
    Sans bouger de chez lui, le Chat a conquis le monde. Poètes japonais, peintres chinois et conteurs africains l'ont observé du même oeil fasciné et perplexe que nos écrivains d'Occident. Leur pinceau agile, leur langue concise conviennent bien aux lignes souples de la divinité familière. Un dessin à l'encre noyée, un haïku de deux demi-lignes... et voilà le dieu saisi ou croqué mieux qu'en une élégie de trois pages, comme prisonnier d'un filet à papillon. D'ailleurs, n'est-ce pas un sage chinois qui a trouvé le secret de son origine : « Dieu a créé le chat pour que l'homme puisse caresser le tigre. » Caressez donc le tigre ... et savourez ce don du ciel.

  • ii avait lâché le journal, qui s'était d'abord déployé sur ses genoux puis qui avait glissé lentement avant d'atterrir sur le parquet ciré.
    on aurait cru qu'il venait de s'endormir si, de temps en temps, une mince fente ne s'était dessinée entre ses paupières. est-ce que sa femme était dupe ? elle tricotait, dans son fauteuil bas, de l'autre côté du foyer. elle n'avait jamais l'air de l'observer, mais il savait depuis longtemps que rien ne lui échappait, pas même le tressaillement à peine perceptible d'un de ses muscles.

  • Chat pas moi !

    ,

    Un jeu de «chat et la souris» sonore, graphique et bondissant !
    C'est l'histoire d'une petite « chouris » qui vient embe^ter le chat. Provoque´, le greffier pas finaud tombe dans le panneau et s'empresse de donner la chasse a` l'intre´pide. E´videmment, le lourdaud fait tomber tous les bocaux, qui se brisent par terre. CHATASTROPHE !

    « Qui a fait chat ? gronde l'e´picier en cole`re. Chat pas moi, re´pond le chat a` la dignite´ offense´e. Chat qui alors ? ».

    Et c¸a continue sur ce mode chuintant et re´jouissant, tout au long d'une course poursuite au sce´nario impeccable.
    Finalement puni, le chat fort marri sera sauve´ par... son amie Petite Chouris !

  • Valentin était un chat comme tous les autres chats, sauf qu'il était d'une couleur vraiment unique, originale et... différente : le rouge. Il vivait seul et se cachait dans la forêt. Un jour, pourtant, Valentin se sentit moins seul. Ce fut le jour où il sauva la vie à une chatte complètement blanche. Et ensuite ? Peut-être bien qu'ils eurent plein de chatons... roses ? A partir de 5 ans.

empty