Argent brûlé
Offrir cet ebook
 / 

Argent brûlé

Traduction FRANCOIS-MICHEL DURAZZO  - Langue d'origine : ESPAGNOL (ARGENTINE)

À propos

Buenos Aires, mercredi 27 septembre 1965, 15 h 11. Une voiture lancée à toute allure bloque un convoi de fonds. Beretta au poing, Bébé Brignone et le Gaucho Dorda mitraillent le fourgon, s'emparent du magot et laissent trois flics à terre. La cavale commence, de planque en planque... jusque dans la souricière tendue à Montevideo par l'inspecteur Silva. Assiégée mais décidée à résister jusqu'au bout, l'improbable bande de forcenés défie en une nuit tous les jeux de pouvoir - et ses propres démons. Argent brûlé élève le « casse du siècle » argentin au rang de mythe. Un roman halluciné, sur fond d'agitation péroniste et de corruption, aussi étourdissant qu'inoubliable.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791038700062

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    747 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Ricardo Piglia

Ricardo Piglia est né en 1940 dans la province de Buenos Aires. D'abord auteur de nouvelles avec l'Invasion (1967), il est dès son premier roman, Respiration artificielle, reconnu comme une figure majeure de la littérature argentine contemporaine. Couronnée par de nombreux prix, son ½uvre est déjà largement traduite. La Ville absente est paru pour la première fois en français aux éditions Zulma en septembre 2009.

Ricardo Piglia reçoit le prix Casa de Américas dès la publication de son premier recueil de nouvelles La invasión (1967), qui sera repris et complété en 2006. Suivent d'autres nouvelles avec Faux nom (1975), mais c'est avec son roman Respiration artificielle (1980, André Dimanche, 2000) qu'il devient une figure majeure de la nouvelle littérature argentine. Il travaille à la même époque à la Ville absente qui ne verra le jour qu'en 1992 et à partir duquel il élabore un livret d'opéra mis en musique par Gerardo Gandini. Il revient à la nouvelle avec Prison perpétuelle (1988) et Contes moraux (1995) avant de publier un nouveau roman, Argent brûlé (1997, récompensé par le Prix Planeta, André Dimanche 2001), porté au cinéma en 2001, sous le titre Vies brûlées, par Marcelo Piñeyro et à paraître chez Zulma, dans une nouvelle traduction.
Il a aussi publié Critique et fiction (1986), livre d'entretiens, Une rencontre à Saint-Nazaire (Meet, 1989), plusieurs essais, l'Argentine en morceaux (1993), Formes brèves (prix Bartolomé March de la critique), un Dictionnaire du roman de Macedonio Fernández (2000) et le Dernier lecteur (2005, Bourgois, 2008), où il mêle l'essai et l'autobiographie littéraire. L'ensemble de son ½uvre a été récompensé par le Prix Iberoamericano de las letras « José Donoso » en 2006 et par le Prix Roger Caillois en 2008.

empty