Le père Goriot ; le colonel Chabert

À propos

On ne présente plus Honoré de Balzac, écrivain français majeur du dix-neuvième siècle qui décrit la comédie humaine comme le reflet d'une société où la réussite le pouvoir et l'argent en constituerait ses seuls principes. « Le Père Goriot » et « le Colonel Chabert », rassemblés ici dans une édition spéciale, en sont la parfaite illustration.
Le père Goriot : Un roman sur l'amour filial, le sacrifice d'un homme mais aussi sur l'ambition (Rastignac) avec un regard cynique sur une société cruelle, menée par l'argent...
Suivi de « Le colonel Chabert » : L'histoire d'un héros de guerre, laissé pour mort à Eylau. Un retour à la vie et une longue errance de vagabond. Ni nom, ni argent, ni reconnaissance...
« Le colonel Chabert » c'est d'abord le roman d'un homme broyé par le nouveau régime politique auquel il n'appartient pas et dont l'honnêteté, la probité, le sens de l'honneur, le patriotisme et surtout l'immense naïveté ne lui permettront pas de se refaire un place au sein de cette société basée sur l'argent et le pouvoir.


Format professionnel électronique © Ink Book édition.





Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791023202212

  • Disponibilité

    Disponible

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Honoré de Balzac

1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans les affaires (imprimerie, fonderie de caractères). Malgré l'aide de Mme de Berny, de quinze ans son aînée avec qui il entretient une liaison qui lui fait une place dans le monde, il connaît de graves difficultés financières. Ses premiers succès auprès du grand public sont, en 31, La Peau de chagrin et trois ans plus tard, le Père Goriot. C'est en 1842 qu'il adopte pour son oeuvre le titre de Comédie Humaine.Il vient d'épouser Mme Hanska, riche veuve polonaise, avec qui il entretient depuis plusieurs années une liaison amoureuse, losrqu'il meurt à l'âge de cinquante ans.
Balzac pensait que chaque individu dispose d'une réserve limitée d'énergie: en vivant intensément, l'homme brûle sa vie. Son destin a illustré de façon dramatique le symbole de la Peau de chagrin.

empty