Bons baisers de Lénine
Offrir cet ebook
 / 

Bons baisers de Lénine

Traduction SYLVIE GENTIL  - Langue d'origine : CHINOIS

À propos

Ecrivain iconoclaste, régulièrement interdit de parole et de publication dans son pays, Yan Lianke signe ici un roman où la puissance de l'imaginaire se pare d'une langue étincelante, magnifique d'invention et de drôlerie jubilatoire. Perdu dans les montagnes du Henan, un village est devenu le refuge de tous les infirmes et éclopés de la région, qui y coulent des jours paisibles en marge de l'Histoire. Tout change lorsque le chef de district décide d'unir ses habitants dans une incroyable troupe de cirque, dont le but est de réunir assez d'argent pour acheter aux Russes la momie de Lénine et attirer grâce à elle des foules de touristes. Ainsi ce microcosme isolé du monde rejoindra-t-il la nouvelle opulence capitaliste en terre de Chine. Pour moi, c'est mon meilleur roman, dit Yan Lianke, un drame noir mais avec beaucoup d'humour, sexuellement débridé, joyeux, heureux... une réflexion profonde sur la société chinoise. Et il dit vrai : ce roman flamboyant, insolent est habité d'une joie de vivre et d'écrire qui laisse le lecteur ébloui.

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782809708226

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    657 Pages

  • Copy

    Authorized

  • Print

    Authorized

  • Poids

    4 618 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    ebook (ePub)

Lian Ke Yan

  • Naissance : 1-1-1958
  • Age : 62 ans
  • Pays : Chine
  • Langue : Chinois

Né en 1958 dans la région paysanne très pauvre du Henan, Yan Lianke débute sa carrière littéraire en 1978, en tant qu'écrivain de l'armée, avant de libérer son imaginaire et défier la censure. « En raison notamment du manque de démocratie, chacun a le sentiment d'être ligoté, oppressé, de ne pouvoir se libérer de liens invisibles. Moi, je sais qu'on m'a ligoté, c'est pour cela que j'écris. » (interview à Libération)

empty