Vie et mort des agencements sociaux ; de l'origine des institutions

( Aucun avis )

À propos

Pourquoi un assemblage provisoire de solidarités humaines se prolonge-t-il au point parfois de former un collectif stable marqué par une puissance d´expression et de survivre à celui qui en a été l´initiateur ? Bien que l´institution soit aisément descriptible en termes de totalité isolable délimitée par des frontières, cette découpe du social n´est qu´une expérience sensible parmi d´autres et elle varie selon l´échelle d´observation. Les controverses qui entourent sa définition nous rapprochent de celles des naturalistes concernant la notion d´espèce biologique il y a plus de deux siècles. Elles posent la question de leur mode d´existence.
Cet ouvrage envisage de distinguer les agencements sociaux à partir de leurs mouvements. Il traite du mouvement de la matière sociale dont l´institution ne figure que comme une détermination possible parmi d´autres assemblages sociaux. Par analogie avec l´échelle de Jacob, les agencements sociaux montent et descendent les échelles de l´être.

Categories : Entreprise, économie & droit > Droit > Droit généralités > Histoire du droit

  • EAN

    9782130641360

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    392 Pages

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Share

    Authorized without restriction

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Customer reviews

empty