Aanbevolen

  • Une nostalgie soudaine nous vient d’une plage atlantique

    Submergés par les multiples demandes de la rentrée, une nostalgie soudaine nous vient d’une plage atlantique. ?Notre coup de cœur de la fin de l’été : ?Il était une fois une plage atlantique de Sophia de Mello Breyner aux Editions du Canoë. Un petit livre comme un coquillage trouvé sur la plage, façonné de manière particulièrement réussie par la mer, un modèle de concision et de précision, d’un naturel confondant. L’art de la nouvelle est un art à part entière et Sophia de Mello Breyner a fait un vrai travail d’orfèvre. Dans un tumulte de parfums et d’émotions ce conte pour temps modernes éclaire nos sentiments de regret. 

    José - Librairie La Mémoire du Monde

  • Il y a de cela fort longtemps, au royaume imaginaire de Kumandra, humains et dragons vivaient en harmonie. Mais un jour, une force maléfique s'abattit sur le royaume et les dragons se sacrifièrent pour sauver l'humanité. Lorsque cette force réapparait cinq siècles plus tard, Raya, une guerrière solitaire, se met en quête du légendaire dernier dragon pour restaurer l'harmonie sur la terre de Kumandra, au sein d'un peuple désormais divisé. Commence pour elle un long voyage au cours duquel elle découvrira qu'il lui faudra bien plus qu'un dragon pour sauver le monde, et que la confiance et l'entraide seront essentiels pour conduire au succès cette périlleuse mission.

  • la nuit folle

    Jacques Henric

    Le 27 mai 1918, Joë Bousquet, jeune soldat de vingt ans et futur Grand poète, reçoit une balle qui le laisse paralysé et impuissant à vie. Un jour de mai 1932, un écolier de sept ans et demi, Jacques Lusseyran, futur Grand héros de la Résistance, perd à jamais l'usage de ses yeux. Le 3 octobre 2018, le narrateur de La Nuit folle a son oeil droit qui explose alors qu'il se dirige en voiture vers un des lieux où vécut le Grand poète infirme.

    « J'aime les hommes qui tombent », écrivait Melville. Comment, où et quand tombent-ils, les hommes ? Ce roman est un exercice d'admiration, pour les hommes entrés dans la nuit lumineuse ; pour les femmes de la nuit, héroïnes porteuses de leur propre lumière.

    La Nuit folle est aussi une interrogation sur le mal. La nuit peut être rendue folle par la guerre, par le sexe, par la drogue. Cloîtré dans sa chambre de Carcassonne, Bousquet reçoit des jeunes filles pour des rencontres mystérieuses. Il se passionne pour la fin'amor et le récit des prouesses sexuelles du Grand troubadour Guillaume IX, duc d'Aquitaine. Jacques Henric est amené à porter un nouveau regard sur le récit de la femme aimée, La Vie sexuelle de Catherine M.

  • " Où se jouent et se donnent à voir toutes les nuits des vies sur les planches, dans la rue, dans le rapide frôlement des âmes, les pas perdus de Nadja qui s'éloigne, en vues non pas privées mais prenables où l'oeil s 'étonne, déjoue le temps puis passe sous le théâtre des opérations.
    ".

  • Dans les sciences agronomiques, l'horizon du sol permet d'observer le sol de profil, transversalement. Vus en coupe, les horizons se superposent et révèlent les différentes tranches de vies qui se succèdent et le composent.
    C'est ce sol en surface qu'on parcourt à son tour, où l'on habite comme un énième sédiment. On s'y allonge, y demeure, le temps d'un répit, d'un rêve ou d'un souvenir. Le temps d'envisager les perspectives, de les scruter à hauteur de motif, debout ou à l'horizontale pour lire dans l'herbe, se souvenir, rêver ou se rêver mort déjà, énième fragment. Des textes comme autant de strates de vies passées là, où futur et passé se mêlent.

  • tête en bas

    Etienne Faure

    Dans ce recueil de poèmes, l'auteur entend revisiter entre tragique et dérision le passé des vies «ordinaires», celle de ses proches en particulier. Remontant l'arbre généalogique, il interroge le monde des «choses», statues, peintures, photos, objets du quotidien aussi bien que les appartements et les histoires d'amour qui s'y sont déroulées. Ses poèmes sont pour la plupart faits d'une seule longue phrase découpée en vers que l'auteur distribue avec un art consommé de justesse et d'ironie. On dirait un album de photos en noir et blanc commenté par un peintre fauviste. La voix doucement moqueuse et mélancolique du poète rend sensible cette réalité indicible : le vertige du temps qui passe.

  • D'une lecture aisée et agréable, ce recueil de proses est en somme une petite phénoménologie du quotidien, où l'humour ne cesse de pointer le bout de son nez. C'est ainsi que l'on passe d'un éloge appuyé des bancs publics, paradoxalement vif, à celui des tropiques humides, fruité à l'envi ; des saisons à la campagne où la langue se repose à celles de la ville où tout s'électrise. Qu'elles soient des villes ou des champs, ces proses poétiques ont de l'allure et de l'allant à revendre, une fraîcheur fraîche et une tonicité de bon aloi

  • Référence explicite au fameux recueil de Ronsard, Les Amours , ce livre revisite la tradition de la poésie amoureuse et en propose une suite avec des outils contemporains. Dans Les Amours suivants , opportunément pluriels, le poète propose de multiplier les muses, de penser l'amour comme une fi gure d'engagement dans la vie multiple, faire du monde mondialisé une surface de surf sur corps et visages où les a ects obéissent à la même logique que celle de chacun de nos jours :
    Une sorte d'accessibilité de tout partout, une disponibilité maximale, un bonheur qui ne cesserait de se répandre, ici et ailleurs. Un monde à foison où l'amour cesserait d'avoir un seul visage.

  • vie commune

    Stéphane Bouquet

    Cet ouvrage rassemble trois poèmes, une pièce de théâtre et trois récits sur le thème du vivre ensemble et des projets individuels ou collectifs pour faire renaître un espoir commun.

  • Dans un dîner, il y a toujours un moment où l'on parle météo et un autre où l'on parle politique et un autre où l'on parle cinéma et un autre où l'on parle sexe. En France, en tout cas - et sans doute ailleurs aussi.
    « De quoi avons nous eu l'air / à cancaner hier / à la table du dîner ? » demandait par exemple, James Schuyler (poète US) avec lequel il devait être si agréable de converser.
    Ou peut-être pas. Mais ses poèmes sont d'une tendresse qui rend la compagnie de leur auteur infiniment désirable.
    La Cité de paroles voudrait être un livre en compagnie. Comme les convives d'un dîner, il vagabonde d'un sujet à l'autre, avec pas mal de sauts dans le passé ou à l'étranger. Le livre parle politique (existe-il un poème démocratique ?) et météo (pourquoi Pasolini aimait-il la pluie ? ) et sexe (la prostitution ou l'homosexualité sont-elles des formes qui aident le poème à s'inventer ?) et etc.
    Mais en basse continue circule la même idée obsédante : les poèmes ne sont pas des choses sacrées ou ésotériques. Au contraire, ils sont des moyens de la conversation et du partage et du laisser-aller. Ils doivent s'efforcer d'être aussi futiles qu'une après-midi passée à la plage. C'est-à-dire que soleil & mer & odeurs d'huiles hydratantes : quelque chose dans l'allant de l'expérience (poétique) est partagé entre inconnus.

  • Marie dit la vie la vie tu n'as que ce mot aux lèvres c'est vrai j'avoue la vie est le seul refuge, je ne sais plus trop à force si "j'écris sur vous au lieu de mourir" ou pour rejoindre un verbe au présent "et me sentir mille choses heureuses à la fois" ayant atteint "la bienveillance du réel" du genre ces bras entre nous respirés alors c'est gagné la vie la vie

  • "Rien ne grise comme le vin du malheur." Ferdinand est un tire-au-flanc, un planqué qui simule une infirmité pour échapper à la guerre et éviter de se retrouver en première ligne, dans les tranchées face aux Allemands. Profiteur sans scrupules, il a fait fortune dans le commerce d'un pinard douteux et frelaté qu'il vend à l'armée, allant même jusqu'à nuire à la concurrence pour être le seul fournisseur des poilus. Alors qu'il écoule son vin près de la ligne de front, Ferdinand se retrouve malgré lui engagé dans le conflit et devient, avec ses compagnons d'infortune, prisonnier d'une tranchée prise entre deux feux.

    La Librairie de Paris recommande

    Dans les tranchées, ils boivent pour se donner du courage.Qui est donc cet homme détestable mais intrigant, qui profite de leur faiblesse pour écouler son vin ? Un trait sombre, réaliste et captivant !

    Librairie de Paris

  • 10 mai 1940. Le jour où Churchill est nommé Premier ministre, Adolf Hitler envahit les Pays-Bas et la Belgique. Au cours de l'année qui suit, l'Allemagne nazie mène contre l'Angleterre une campagne de bombardement d'une intensité inédite. Acculé, le « Vieux Lion » doit préserver à tout prix le moral de son peuple... et convaincre le président Roosevelt d'entraîner les États-Unis dans la guerre.
    Si durant cette période la vie publique de Churchill est chaotique, sa vie privée ne l'est pas moins. Son épouse et lui doivent gérer leur fille qui se rebelle contre leur autorité, et leur fils, confronté à l'adultère de sa femme.

    À partir de nombreux documents inédits (depuis les journaux intimes des principaux protagonistes jusqu'aux documents confidentiels récemment déclassifiés), Erik Larson redonne ses lettres de noblesse à la politique en nous faisant vivre une année exceptionnelle aux côtés de Churchill. Que ce soit au 10 Downing Street ou à son domicile privé, cet homme aux ressources inépuisables, toujours surprenant, fera preuve d'un leadership hors du commun qui permettra à tout un pays - et à une famille - de rester unis.

    Aussi palpitant et addictif qu'une série, La Splendeur et l'Infamie s'est classé numéro un des ventes dès sa sortie en Angleterre et aux États-Unis. Il a été élu meilleur livre de l'année par le Washington Post et Barack Obama l'a désigné parmi ses livres préférés de l'année.

    « Le genre de page-turner que l'on voudrait trouver plus souvent parmi les livres d'Histoire. Larson réussit véritablement à donner au lecteur l'impression «d'y être?, de vivre aux côtés de Churchill. » Bill Gates.

    À propos d'Erik Larson : « Larson raconte comme on filme : au plus près des événements, des acteurs et des témoins. Hautement recommandable. » Jean-Christophe Buisson, Le Figaro Pour consulter les sources de l'auteur, rendez-vous ici, et pour sa bibliographie, c'est ici.

    Rentrée littéraire 2021.

    Vivement Dimanche vous conseille

    Le livre d'histoire le plus addictif depuis Sapiens ! Un livre truffé d'anecdotes qui nous fait (re)découvrir la Seconde guerre mondiale par la grande et la petite porte.

    Vivement Dimanche

  • Dans ce deuxième tome d'une série qui a fait événement l'an dernier, nous retrouvons Dieu, toujours confronté à de multiples problèmes. Cette année il envoie sur terre Agatha Christie qui devra remettre sur la voie un détective privé raté, Cyrano de Bergerac qui devra apprendre à 4 jeunes filles à se surpasser, Michel-Ange qui persuadera un jeune peintre de son potentiel, Hemingway qui donnera une leçon de vie à un jeune homme gris et enfin Ginger et Fred qui ranimeront un amour perdu dans la monotonie.
    Une série d'humour qui, comme les meilleurs Goscinny, fait aussi réfléchir et distille un délicieux amour de l'existence.

    Découvrez Dieu et le Paradis comme vous ne les avez jamais vus !

    Tonino Benacquista et Barral s'associent pour nous proposer une saga pleine d'humour au trait soigné sur la figure de Dieu et du Paradis. Du haut de son bureau, IL observe avec intérêt les vivants et cherche à leur venir en aide. Mais parfois, même Dieu est dépassé et convoque des âmes pour l'assister. Fred Astaire, Marylin Monroe ou encore Louis XIV se retrouvent alors envoyés sur Terre pour aider des hommes et des femmes en difficulté dans leur existence. Ils le feront chacun à leur manière, toujours avec style et panache! Une lecture rafraîchissante et plein de saveur.

    Adrien - Chrysalide

  • Dieu fait ce qu'il peut pour aider les hommes en difficulté ou ceux qui défendent une juste cause. Mais Dieu, parfois, est en proie au doute, et ne sait comment résoudre leurs problèmes. Il peut alors faire appel, au paradis ou au purgatoire, à celui qui saura lui donner un coup de main. Et c'est ainsi que Sigmund Freud, Mozart, Marilyn Monroe et bien d'autres vont être envoyés par le Seigneur en mission spéciale sur Terre.
    Six histoires courtes, drôles et délicieuses, dues aux talents conjugués de Tonino Benacquista, l'auteur des best-sellers Saga et Malavita, et de Nicolas Barral, qui avait déjà dessiné l'irrésistible Philip et Francis.
    C'est ainsi que Freud doit revenir sur terre pour sauver un ingénieur atomique d'un suicide spectaculaire. Marilyn Monroe va user de ses charmes pour faire progresser le commerce équitable. Homère transformera un brave travailleur en héros de la démocratie, Al Capone va aider la police à retrouver sa fierté, Mozart viendra au secours d'un enfant qui n'est pas un surdoué, et Louis XIV redonnera de la fierté à ceux qui l'ont perdue.

    Découvrez Dieu et le Paradis comme vous ne les avez jamais vus !

    Tonino Benacquista et Barral s'associent pour nous proposer une saga pleine d'humour au trait soigné sur la figure de Dieu et du Paradis. Du haut de son bureau, IL observe avec intérêt les vivants et cherche à leur venir en aide. Mais parfois, même Dieu est dépassé et convoque des âmes pour l'assister. Fred Astaire, Marylin Monroe ou encore Louis XIV se retrouvent alors envoyés sur Terre pour aider des hommes et des femmes en difficulté dans leur existence. Ils le feront chacun à leur manière, toujours avec style et panache! Une lecture rafraîchissante et plein de saveur.

    Adrien - Chrysalide

  • Émile nous entraîne dans une aventure dont il est l'auteur et le héros! Aux manettes de son monde imaginaire, il nous emmène dans une étrange forêt où un loup affamé le guette, avant de s'envoler en vaisseau spatial...

    Vivement Dimanche vous conseille

    Votre attention Mesdames et Messieurs, et autres chiens, chats, souris, lapins et vers de terre : UN NOUVEL EMILE EST ARRIVE ! Et il est toujours plus déjanté ! Cette fois, c'est lui même qui invente son histoire, et c'est pas piqué des hannetons ! ♥ dés 4/5 ans

    Vivement Dimanche

  • shuggie bain

    Stuart Douglas

    BOOKER PRIZE 2020 - Glasgow, années 1980, sous le règne de fer de Margaret Thatcher. Agnes Bain rêvait d'une belle maison bien à elle, d'un jardin et d'un homme qui l'aime. A la place, son dernier mari la lâche dans un quartier délabré de la ville où règnent le chômage et la pauvreté. Pour fuir l'avenir bouché, les factures qui s'empilent, la vie quotidienne en vrac, Agnes va chercher du réconfort dans l'alcool, et, l'un après l'autre, parents, amants, grands enfants, tous les siens l'abandonnent pour se sauver eux-mêmes.
    Un seul s'est juré de rester, coûte que coûte, de toute la force d'âme de ses huit ans. C'est Shuggie, son dernier fils. Il lui a dit un jour : "Je t'aime, maman. Je ferai n'importe quoi pour toi". Mais Shuggie peine d'autant plus à l'aider qu'il doit se battre sur un autre front : malgré ses efforts pour paraître normal, tout le monde a remarqué qu'il n'était pas "net" . Harcèlement, brimades, injures, rien ne lui est épargné par les brutes du voisinage.
    Agnes le protégerait si la bière n'avait pas le pouvoir d'effacer tous ceux qui vous entourent, même un fils adoré. Mais qu'est-ce qui pourrait décourager l'amour de Shuggie ? Shuggie Bain est un premier roman fracassant qui signe la naissance d'un auteur. Douglas Stuart décrit sans détour la cruauté du monde et la lumière absolue.

    Mot de Pierrick

    Imaginez un Edouard Louis dans le Glasgow des années Thatcher. C'est l'histoire de Shuggie Bain, un enfant qui essaye de protéger sa mère alcoolique et qui tente de survivre, lui le garçon un peu efféminé, dans des quartiers populaires où la quête de survie a largement supplanté l'empathie. Le style de l'auteur nous fait ressentir l'humidité des murs et l'odeur de misère rien qu'en tournant les pages. C'est un livre dur, un peu anxiogène qui demande de l’investissement mais qui n'est pas exempt de lumière. La candeur et l'intelligence de Shuggie sont des phares transperçant la noirceur. Booker prize 2020  

    Pierrick - Librairie Martelle

  • "Je voulais qu'il change. Qu'il s'en sorte. Qu'il arrête de voler et qu'il devienne champion olympique. Je rêvais. Je refusais de voir une réalité que pourtant il ne me cachait pas".
    De chaque côté du parloir de la prison, deux hommes se dévoilent. L'un, Mathieu Palain, est devenu journaliste et écrivain alors qu'il se rêvait footballeur. L'autre, Toumany Coulibaly, cinquième d'une famille de dix-huit enfants, est un athlète hors normes et un braqueur de pharmacies. Champion le jour, voyou la nuit : il y a une "énigme Coulibaly" que Mathieu Palain tente d'éclaircir autant qu'il s'interroge sur lui-même.
    "L'enfermement, l'amitié et la délinquance, pourquoi certains s'en sortent et d'autres pas. J'ai longtemps tourné autour de ces obsessions. Et puis j'ai rencontré Toumany."

    Mot de Pierrick

    Le 22 février 2015 Toumany Coulibaly devient champion de France du 400 mètres avant de se faire arrêter pour cambriolage la nuit suivante. Cette histoire hors norme a intrigué Mathieu Palain, écrivain du  même âge que le coureur/cambrioleur et ayant grandi  pas très loin de celui-ci. S'ensuit alors une série de rencontres et une correspondance entre les deux hommes qui, au delà de la curiosité de l'un et du besoin de rédemption de l'autre, vont se prendre affection. Si l'auteur n'est pas vraiment objectif avec son sujet, ce n'est pas ce que l'on lui demande, il nous livre un roman/enquête passionnant sur  une personnalité fascinante.  

    Pierrick - Librairie Martelle

  • « Le cahier, c'était la première chose que m'avait montrée le juge, quand tout à l'heure j'étais entré dans son bureau. Sous la couverture souple et transparente, on pouvait lire au feutre noir : MON MAÎTRE ET MON VAINQUEUR.
    Sur les pages suivantes, il y avait des poèmes. Voilà ce qu'on avait retrouvé sur Vasco : le revolver, un cahier noirci d'une vingtaine de poèmes et, plus tard, après expertise balistique, des résidus de poudre sur ses mains.
    Voilà ce qu'il en restait, j'ai pensé, de son histoire d'amour. »

    Mot de Pierrick

    Tina et Vasco ont deux passions communes, leur amour l'un pour l'autre et celui de Verlaine pour Rimbaud. Tout pourrait être parfait si ce n'est que Tina doit épouser Edgar, le père de ses enfants. Lorsque le narrateur, qui a eu la grande idée de présenter Vasco à Tina, raconte son histoire devant un juge d'instruction, nous avons l'intuition que cette situation compliquée mais relativement banale   s'est terminée de façon tumultueuse. F-H Désérable qui adore écrire sous la figure tutélaire de grands hommes (ici Verlaine et Rimbaud) nous livre une comédie ludique où les drames amoureux peuvent être parfois légendaires ou tout à fait désopilants.  

    Pierrick - Librairie Martelle

  • Quand il n'est pas sur un ring à boxer, Max Le Corre est chauffeur pour le maire de la ville. Il est surtout le père de Laura qui, du haut de ses vingt ans, a décidé de revenir vivre avec lui. Alors Max se dit que ce serait une bonne idée si le maire pouvait l'aider à trouver un logement.

    Le mot du lecteur

    « Max le corre », Chauffeur du maire « Quentin le bars » est aussi un boxeur sur le retour après avoir été champion de France. Sa fille Laura, la vingtaine cherche un appartement et un travail et Max demande à son patron d’accorder un regard bienveillant sur sa demande de logement. Reçue par le Maire, Laura sent bien que ses charmes opèrent à son corps défendant et que la promesse d’aide du quinquagénaire ne sera pas gratuite !La tentative de sortie de cette spirale infernale se matérialise pour Laura par le dépôt d’une plainte qui se heurte d’abord à un accueil douteux, puis à la dénégation vigoureuse du fort qui broie le faible. L’auteur raconte de façon remarquable le cheminement de l’emprise du puissant sur le faible et la difficulté pour la victime de se faire reconnaître en temps que telle. Très bon roman, qui aurait pu, surfant sur un sujet contemporain très (voire trop) souvent évoqué, passer inaperçu, mais cela ne sera pas le cas car la qualité littéraire est au rendez-vous et fourni une puissante plaidoirie de défense de la femme bafouée.

    Frédéric - Petites histoires (entre amis)

  • campagne

    Matthieu Falcone

    « Quoi que l'on fasse, de quelque partie que l'on vienne, le village se cache, ne se montre pas de loin. C'est un village tout plié sur lui-même, en boule la tête dans le cul, comme un chat endormi. Au milieu coule une rivière. C'est-à-dire qu'elle était au milieu, avant qu'il soit désaxé, le village, étendu vers le sud pour les nouvelles constructions. Ici, au village, on en trouve comme cela, qui disent à présent qu'il faut sauver la Terre. Sauver la Terre, je veux bien moi, mais qui nous sauvera, nous ? ».
    De jeunes citadins, pétris de certitudes, se sont installés dans un village de la France profonde afin d'y organiser une « grande fête participative ». Entre eux et les paysans, le choc est inévitable, le drame annoncé.
    Roman féroce et plein d'humanité sur le nouveau monde rural que s'approprient les urbains, modifiant ses règles et bouleversant ses coutumes ancestrales, Campagne est une réflexion profonde sur le désarroi des hommes et la puissance de la nature. On retrouve le style grinçant et la langue de Matthieu Falcone, l'auteur d'Un bon Samaritain.

    Le mot du libraire

    Un paysan nous restitue la vie du village, notamment les échanges autour des tables du bistrot, la présence de beatniks, l'arrivée de jeunes qui pensent "bio", la confrontation avec les "fachos" du village voisin ... jusqu'à la semaine festive organisée par la jeune maire. La campagne, pas si calme ni ennuyeuse !!

    Laurence - Petites histoires (entre amis)

  • L'histoire fiévreuse, acide et romantique de deux ados brûlés par la vie mais sauvés par leur rencontre...

    Isadora a dans la poitrine une poudrière. Elle passe son temps à faire la gueule et voudrait cramer la terre entière. Tristan, lui, a mis son coeur à l'abri dans une cage en acier, si bien qu'à force de ne rien ressentir, il pourrait en crever.
    Le jour de leur rentrée au lycée, ils tombent l'un sur l'autre dans les toilettes. Elle a foutu le feu à une poubelle, lui tente de se pendre au-dessus de la cuvette, et au moment où les yeux d'Isadora percutent ceux de Tristan où leurs fringues se frôlent où sa chair glacée à lui effleure sa peau brûlante à elle, tout change.

    Vivement Dimanche vous conseille

    C'est l'histoire d'une jeune femme feu follet et d'un jeune homme iceberg, deux ados écorchés vifs qui vont se rencontrer dans les toilettes des garçons. La plume nerveuse, presque impulsive et poétique d'Elodie Chan nous entraîne dans la banlieue de Paris, découvrir des âmes cabossées et c'est très beau. ♥ A partir de 15 ans. ♥

    Vivement Dimanche

  • Ce livre explore les méthodes de cuisson traditionnelles derrière les plats asiatiques les plus appréciés, toutes explicitées par des pas à pas.

    Retrouvez les recettes de nos plats préférés : le bao de porc BBQ à la vapeur, les wontons d'huile de piment, les ramen miso, l'agneau aromatique biang biang et le dan dan mian font partie de la sélection alléchante de recettes super fraîches de cet ouvrage.

    Les 70 recettes de Pippa Middlehurst (aka @pippa eats) satisferont toutes vos envies de pâtes asiatiques maison.

    Pâtes à toutes les sauces

    Si vous aimez les recettes de plats asiatiques, difficile de résister à ce livre ! Toutes plus inspirantes les unes que les autres, elles donnent envie de sauter le cap et d’essayer de faire ses propres pâtes ramen ou ses ravioles par exemple. Recettes traditionnelles ou plus originales, de quoi vous faire de A à Z des plats complets !

    Aanthia - Librairie Le Pavé du Canal

  • Quand il n'est pas sur un ring à boxer, Max Le Corre est chauffeur pour le maire de la ville. Il est surtout le père de Laura qui, du haut de ses vingt ans, a décidé de revenir vivre avec lui. Alors Max se dit que ce serait une bonne idée si le maire pouvait l'aider à trouver un logement.

    Le mot du lecteur

    « Max le corre », Chauffeur du maire « Quentin le bars » est aussi un boxeur sur le retour après avoir été champion de France. Sa fille Laura, la vingtaine cherche un appartement et un travail et Max demande à son patron d’accorder un regard bienveillant sur sa demande de logement. Reçue par le Maire, Laura sent bien que ses charmes opèrent à son corps défendant et que la promesse d’aide du quinquagénaire ne sera pas gratuite !La tentative de sortie de cette spirale infernale se matérialise pour Laura par le dépôt d’une plainte qui se heurte d’abord à un accueil douteux, puis à la dénégation vigoureuse du fort qui broie le faible. L’auteur raconte de façon remarquable le cheminement de l’emprise du puissant sur le faible et la difficulté pour la victime de se faire reconnaître en temps que telle. Très bon roman, qui aurait pu, surfant sur un sujet contemporain très (voire trop) souvent évoqué, passer inaperçu, mais cela ne sera pas le cas car la qualité littéraire est au rendez-vous et fourni une puissante plaidoirie de défense de la femme bafouée.

    Frédéric - Petites histoires (entre amis)

  • campagne

    Matthieu Falcone

    « Quoi que l'on fasse, de quelque partie que l'on vienne, le village se cache, ne se montre pas de loin. C'est un village tout plié sur lui-même, en boule la tête dans le cul, comme un chat endormi. Au milieu coule une rivière. C'est-à-dire qu'elle était au milieu, avant qu'il soit désaxé, le village, étendu vers le sud pour les nouvelles constructions. Ici, au village, on en trouve comme cela, qui disent à présent qu'il faut sauver la Terre. Sauver la Terre, je veux bien moi, mais qui nous sauvera, nous ? ».
    De jeunes citadins, pétris de certitudes, se sont installés dans un village de la France profonde afin d'y organiser une « grande fête participative ». Entre eux et les paysans, le choc est inévitable, le drame annoncé.
    Roman féroce et plein d'humanité sur le nouveau monde rural que s'approprient les urbains, modifiant ses règles et bouleversant ses coutumes ancestrales, Campagne est une réflexion profonde sur le désarroi des hommes et la puissance de la nature. On retrouve le style grinçant et la langue de Matthieu Falcone, l'auteur d'Un bon Samaritain.

    Le mot du libraire

    Un paysan nous restitue la vie du village, notamment les échanges autour des tables du bistrot, la présence de beatniks, l'arrivée de jeunes qui pensent "bio", la confrontation avec les "fachos" du village voisin ... jusqu'à la semaine festive organisée par la jeune maire. La campagne, pas si calme ni ennuyeuse !!

    Laurence - Petites histoires (entre amis)

empty