• La où les chiens aboient par la queue

    24.09.18 - Un coup de coeur de la librairie L'Escapade

    Plus d'un demi-siècle d'histoire de la Guadeloupe à travers celle de la famille Ezechiel. Identité, créolité, métissage, exil, impossible retour... Le "Tout-monde" chez à Edouard Glissant dans ce premier roman. "On est plus libres quand on est au milieu du spectacle du monde"

    L'Escapade

  • Le coeur converti

    Histoire d'Histoire

    Il y a bien mille ans, la jeune Vigdis, rouennaise issue de l’aristocratie catholique, choisissait brusquement de se convertir au judaïsme, avant de s’enfuir au bras de son amant – où commence la légende, dans l’errance qui s’ensuivit ? Bourlinguant du Moyen-Age classique à aujourd’hui, Stefan Hertmans y restitue minutieusement sa réponse, dans un récit à la douceur de ton fascinée, enveloppante.

    Terre des Livres

  • La papeterie tsubaki

    D'une écriture, l'autre

    Au décès de l’Aînée, Hatoko devient la nouvelle écrivain public de la papeterie familiale, prolongeant ainsi la délicate mission de proposer ses mots à celleux qui en manquent… C’est d’un pas léger qu’on entre dans ce roman d’ambiance aussi dépaysant que singulier, où personnages et calligraphies questionnent dans un jeu de reflets les thèmes universels de la mémoire et de la transmission.

    Terre des Livres

  • Le Mars club

    La vie sur Mars

    Romy Hall a 29 ans quand elle est condamnée à la réclusion à perpétuité. Ancienne strip-teaseuse, elle a assassiné un de ses admirateurs... On ne ressort pas indemne d’une telle plongée dans l’univers carcéral états-unien, et pourtant ! à la faveur des multiples voix qui encadrent ce témoignage à fleur de peau, se dégagent une poésie des milieux interlopes, l’espoir ineffable de celleux qui n’ont plus rien à perdre.

    Terre des Livres

  • Les heures rouges

    Incontournable !

    Bientôt, aux états-unis, afin de « restaurer la prospérité des familles américaines », l’adoption et la PMA seront interdites aux femmes célibataires, au même titre que l’avortement. Entrent alors en scène cinq femmes dont les luttes quotidiennes vont s’entrecroiser jusqu’à n’en former qu’une : celle de disposer librement de leurs corps. Ingénieux, maîtrisé, inspirant… Une des meilleures lectures de cette rentrée.

    Terre des Livres

  • Nirliit

    Coup de coeur du libraire

    Nirllit est un chant d'amour et de douleur. Une littérature qui vous dépayse, qui vous plonge dans une réalité inconnue et crée en vous des remous. Pourquoi lit-on, si ce n'est pour ressentir de telles émotions ? Eblouissant.

    Librairie Delamain

  • Brexit romance

    Brexit romance

    Si en tant que jeune européen vous pleurez encore le Brexit, vengez-vous en lisant ce livre! Brexit Romance est une start-up fondée à Londres par Justine pour organiser des mariages entre français et anglais. Le but étant pour ces derniers d'obtenir au bout de cinq ans de vie conjugale le précieux passeport européen, et ainsi continuer de transiter dans l'union européenne.
    Vaste projet, me direz-vous!
    Justine est en effet une adepte du mariage arrangé, elle repère les futurs couples anglo-français, arrange leur rencontre en veillant bien à ne pas les faire tomber amoureux... Effectivement, s'il y a de l'amour, le but initial - dire "fuck" au Brexit- peut être noyé par du sentimentalisme mielleux.
    C'est là que tout le génie de Clémentine Beauvais entre en jeu: elle dresse le portrait de jeunes gens anglais et français qui sont liés de près ou de loin à cette entreprise rebaptisée, pour être crédible, "Mariage pluvieux".
    Marguerite, jeune chanteuse d'opéra, originaire de Grenoble, va tomber folle amoureuse d'un jeune Lord anglais qui n'a d'autre but que de l'épouser pour obtenir ce fameux passeport. Ce projet va se heurter à un personnage hilarant, le professeur de chant de Marguerite, un Français au discours laconique, à l'humour sarcastique et à l'allure austère. Ce dernier étant étrangement et subitement attiré par... Justine, la créatrice de "Mariage pluvieux".
    Conclusion: tôt ou tard, les sentiments finissent par envahir nos personnages, pour faire tourner le récit en un formidable roman à suspense.
    Brexit Romance s'adresse aux grands ados (à offrir d'urgence à tous les adeptes de la langue et l'esprit anglo-saxons), et aux adultes bien sûr,(fans de Jane Austen, ce roman est fait pour vous!), sa lecture offre un éclat de rire à chaque page, nous plonge dans un Londres foisonnant et dans une excellente parodie des outils numériques qui nous entourent. Un coup de cœur so british!

    La Librairie Générale Arcachon - Librairie Générale

  • L'institution

    L'institution

    Pas de Bidochon dans L’institution mais un retour à l’enfance de Christian Binet que ses parents, fervents catholiques, ont placé dans un internat tenu par des religieux. 
    Binet, raconte t-il en introduction, a été profondément marqué par ces années d’éducation religieuse dans les années cinquante. On peut néanmoins retrouver dans ces souvenirs où tout est vrai, la bêtise et la méchanceté à l’oeuvre dans les Bidochons mais aussi une naïveté confondante de part et d’autre, chez les élèves et chez les enseignants. 
    Le fil anecdotique de L’institution ne prête pas toujours à rire mais le trait de Binet garde toujours une férocité qui est en attente et que le lecteur surveille, prêt au pire et donc à l’éclat de rire. Si les moeurs de L’institution relèvent du monde impitoyable de l’enfance, de sa crudité, de sa monstruosité,  il y règne malgré tout une solidarité propre à une société tenue par les mêmes épreuves et les mêmes contraintes. 
    Binet chronique une époque très marquée par les années de guerre, et la rigidité de surface des adultes malmenée par l’espièglerie enfantine a pour but une idée de l’éducation désuète et puérile mais d’où émane une forme de tendresse qui annule toute intention malveillante. Aujourd'hui, tout cela serait bien plus violent et plus rebelle, l’autorité serait bafouée. Chez Binet, l’enfance, aussi répugnante, à maints égards, soit-elle,  conserve une pruderie décalée qui prête à sourire et à s’émouvoir. Que sont devenus ces enfants ? Pour beaucoup des Bidochons, dirait Binet. 

    La Librairie Générale Arcachon - Librairie Générale

  • La robe blanche

    La robe blanche

    La robe blanche est un récit déchirant, «qui déchire l’âme et le cœur » (page 106). La robe blanche est bien une robe de mariée avec un certain grief à son encontre entretenu tout le long par l’auteur. Certes cela n’est jamais clairement signifié mais l’idée suit son chemin  au moment où, pour le lecteur, il s’agit de comprendre  ce qu'il est en train de lire car, après tout, on ne sait où nous emmène ce livre. De Charybde en Scylla semble t-il.
    Reprenons. Nathalie Léger, en 2012, à la suite du visionnage de La mariée de Joël Curtz (qui est remercié à la fin du livre) reprend par le menu la funeste destinée (que pour beaucoup nous ignorions) de l’artiste Pippa Bacca partie en auto stop de Milan jusqu’à Jérusalem où elle n’arriva jamais. Elle entreprit ce périple dans une robe de mariée censée porter tout son voyage durant un message de paix et d’amour lors de sa traversée de pays meurtris, il n’y a pas si longtemps, par la guerre. 
    Ce voyage fut préparé avec soin car Pippa Bacca était une artiste, une performeuse plus précisément. Ce voyage, qu’elle prit soin de filmer était une approche authentiquement artistique. Mais la performance n’a pas aboutie - elle comportait des risques véritables qui se sont hélas avérés - et Nathalie Léger reconnait avoir ressenti l’échec de Pippa comme une impasse dans la construction du livre qu’elle préparait. Il y avait une incompréhension de l’acte de Pippa. 
    Le livre semble donc ne plus pouvoir avancer mais la présence de la mère de Nathalie Léger chez qui elle s’est installée sur la côte d’azur est une piste parallèle que l’auteur suit. Dès les premières incursions de sa mère dans le récit de Nathalie Léger, la réclamation inédite de justice surgit, proférée plus tard à plusieurs reprises. Le lecteur est censé ne pas y prendre garde  tant cette requête demeure trop imprécise pour être comprise. On attend Pippa et la parole de la mère de Nathalie Léger est une échappée non retenue, pas même par la narratrice (Nathalie Léger) et donc reste lettre morte. 
    Cette mère que la vieillesse aborde prend seulement une place vigoureuse au moment où La robe blanche reprend le parcours tragique de Pippa. Entre temps mère et fille s'adonnent à une suite de jugements tantôt cruels tantôt indulgents. Le trésor du livre se tient là, dans une déroute familiale issue des années soixante-dix. Une histoire de mariage.  

    La Librairie Générale Arcachon - Librairie Générale

  • Chien-loup

    " Chien-Loup" Serge Joncour - Editions Flammarion

    Très beau roman humaniste et militant qui nous interroge sur la sauvagerie: si certains animaux sont sauvages, que penser de l'attitude des hommes pendant les guerres, des stratégies de Netflix et Amazon? 
    Nous découvrons l'histoire du village d'Orcières dans le Lot pendant la première guerre mondiale et en 2017 à travers l'histoire de Lise et Franck, venus y passer trois semaines de vacances pour se déconnecter. Les paysages sont magnifiques, les plats concoctés par le couple donnent l'eau à la bouche! Magnifiques lignes sur le couple et l'amitié entre l'homme et le chien!

    Isabelle - La Parenthèse

  • La psychanalyse, otage de ses organisations ? du contre-transfert au désir d'analyste

    Plus d'info

    Cet ouvrage interroge les rapports complexes des psychanalystes à l'institution, en prenant pour axe inaugural les conflits de pouvoir au sein des écoles et groupes de psychanalystes. Depuis la création, selon les vœux de Sigmund Freud, de l'International Psychoanalytic Association, les luttes d'influence, sur fond de rivalités individuelles et collectives, n'ont cessé de sévir, suscitant des orientations divergentes dans les enseignements théoriques comme dans les pratiques cliniques. Les dissensions entre psychanalystes reposent sur deux principaux facteurs que nous examinerons en détail : d'une part, le concept clinique de contre-transfert, dont ce livre retrace l'histoire depuis sa découverte par Ferenczi, à travers les vicissitudes de sa cure avec Freud, et d'autre part, la procédure de la passe, que Jacques Lacan institua au sein de l'Ecole Freudienne de Paris, en énonçant sa Proposition du 9 octobre 1967. Malgré les réserves formulées par Sigmund Freud à propos de l'usage du contre-transfert dans la cure, les psychanalystes anglo-américains ont privilégié une relation duelle symétrique, visant la réparation et la gratification, à partir des conceptions théoriques développées par Rank et Ferenczi, perdant ainsi le véritable tranchant de la psychanalyse. Contrairement à une idée reçue, Jacques Lacan, de son côté, n'a pas négligé la dimension du contre-transfert mais l'a articulée à la dynamique du transfert, en déduisant l'élément inhérent et indispensable à la position de l'analyste : le désir d'analyste.

    Librairie Privat

  • La douce indifférence du monde

    Le mot du libraire

    Quel roman virtuose ! Peter Stamm tombe nez à nez avec son douvle plus jeune, et commence alors un véritable travail d'instrospection. Souvenirs amour vrai, faux semblants: tout se mêle, et c'est puissant.
    Un grand roman.

    Librairie Le Divan

empty