Librairie du Jeu de Paume - Rencontre avec Bruce Gilden

Google Calendar

Le 9 novembre 2019 - 11h30 à 13h30

1, place de la Concorde 75008 PARIS

Les éditions Xavier Barral et la Librairie du Jeu de Paume ont le plaisir de vous convier à une rencontre avec Bruce Gilden à l’occasion de la parution de son livre Lost & Found

 

Lost & Found :

À la suite d’un déménagement, Bruce Gilden découvre dans ses archives personnelles des centaines de pellicules et de négatifs d’un travail réalisé à New York, sa ville natale, entre 1978 et 1984. Parmi ces milliers d’images inédites qu’il n’avait pour la plupart jamais vu lui-même, Gilden en a sélectionné une centaine. Émanant du désir de revisiter son oeuvre de jeunesse, cette archive historique, qui refait surface quarante ans plus tard telle la Valise Mexicaine, constitue un trésor inestimable. Il s’y dessine le portrait d’un New York hors du temps et dévoile par ailleurs un pan inconnu du travail de Gilden. Dans le plein élan de la trentaine, il s’était alors lancé sans flash (avant de devenir célèbre pour son usage quasi systématique) à l’assaut des New Yorkais, dans une ambiance visiblement tendue qui ne l’empêchait pas de bondir à un rythme frénétique sur ce que cette scène, à la fois familière et exotique, avait à lui offrir. Dans cette extraordinaire galerie de portraits, les compositions, la plupart horizontales, bouillonnent d’énergie et débordent de personnages les plus divers, comme si Gilden entendait inclure dans le cadre tout ce qui attirait son oeil. Dans Lost & Found, on perçoit déjà le fil conducteur du travail qui rendra Bruce Gilden célèbre : un mouvement et une tension continus, une fougue sans pareil, une affection instinctive et irrévérencieuse pour ses sujets – en parfaite connivence avec sa ville.

Bruce Gilden :

Né en 1946, Bruce Gilden et ses photographies sont intrinsèquement liés. Après des études de sociologie à la Penn State University, Gilden s’est senti attiré par la photographie suite au visionnage, en 1966, du film culte de Michelangelo Antonioni, Blow Up. En 1968, il s’achète un appareil photo Miranda bon marché et prend quelques cours du soir à la School of Visual Arts. Mis à part ces enseignements, Gilden est essentiellement autodidacte. Les œuvres de Bruce Gilden ont été exposées dans le monde entier et font partie de nombreuses collections permanentes telles que MoMA, New York, Victoria & Albert Museum, Londres et le Metropolitan Museum of Photography de Tokyo.

 

La rencontre :

Bruce Gilden présentera l’ouvrage, puis dialoguera avec Sophie Darmaillacq autour de la genèse de cette publication. Le public bénéficiera ensuite d’un temps d’échange avec le photographe. Enfin, la rencontre sera suivie d’une signature à la librairie.

 

La rencontre se déroulera en anglais 

 

empty